Ouvrir le menu principal

Olivier Bourbeillon

réalisateur et producteur de cinéma français
Olivier Bourbeillon
Description de cette image, également commentée ci-après
Olivier Bourbeillon en conférence lors d'une séance spéciale au Festival européen du film court de Brest 2016.
Naissance (62 ans)
Dinan (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Réalisateur, producteur, fondateur du festival européen du film court de Brest
Films notables Rêve de Siam, Chasing Marc Behm, Grand Manège
Site internet parisbrestproductions.com

Olivier Bourbeillon est un réalisateur et producteur de cinéma français, né le 2 février 1957 à Dinan. Au sein de sa société Paris-Brest Productions, Olivier Bourbeillon a produit plus une quarantaine de courts-métrages, une vingtaine de documentaires et plusieurs longs-métrages, dont Microclimat de Marie Hélia[1].

BiographieModifier

Arrivé à Brest vers l'âge de 7 ans, il s'ancre profondément dans sa ville et fait partie des « bretons voyageurs »[2]. Il fait des études de cinéma à Paris VIII[3]. Créateur d'une troupe d'étudiants à Brest appelée L'Arrache-cœur, Olivier Bourbeillon met en scène des spectacles : Les Bâtisseurs d'Empire ou le Schmürz (1977), L'usure... ou le temps d'un acteur (1979)[4].

En 1983, il réalise son premier film, La Fiancée, un mélo adapté d'une nouvelle de Jean-François Coatmeur[5]. Il s'agit du premier court-métrage breton intégralement tourné à Brest[6]. Après avoir vécu à Paris en pleine génération du court métrage, l'idée lui vient d'organiser des nuits du film court au Mac Orlan à Brest en 1984[7].

Deux ans plus tard, en 1986, il co-fonde le Festival européen du film court de Brest, dont il en est le président jusqu’en 1991[8]. L'association organisatrice, Côte Ouest, popularise les courts-métrages et l'événement devient incontournable dans la vie culturelle brestoise, fêtant ses 20 ans en 2005[9].

En 1992, il réalise au port de Brest son premier long métrage, Rêve de Siam, dont la bande originale est signée par Dan Ar Braz, sortie en tant qu'album (Rêves de Siam)[10]. Il s'agit du premier film breton diffusé sur une chaîne nationale, Antenne 2[11].

Il fonde, en 1989, avec Alain Rocca, la société Lazennec Bretagne. Après l'arrêt de Lazennec Bretagne, il fonde en 1999 Paris-Brest Productions, qu'il dirige avec Marie Hélia[12]. Il devient un cinéaste et producteur important en Bretagne[13].

En 1995, dans Chasing Marc Behm, il souhaite raconter les difficultés pour adapter l'auteur Marc Behm, en recueillant pour cela les témoignages de Claude Chabrol, Jacques Audiard et Jean-Jacques Beineix notamment. Dix ans plus tard, il consacre un film-anniversaire à Claude Chabrol, un de ses cinéastes préférés[14] : Grand manège, tourné en 2004, fête les « 74 printemps du Maître »[15].

Avec sa compagne Marie Hélia, il co-réalise et produit plusieurs films. En 1997, ils retracent l'histoire du Mouvement breton dans Bzh, des bretons, des Bretagnes, avec des témoignages et la participation de Roger Faligot[16]. Dix ans plus tard, il produit le film dramatique Microclimat qui rencontre un succès critique[17],[18] et populaire, à son échelle, avec 16 000 entrées[19].

Il réalise, de 2012 à 2014, un film consacré à un de ses artistes préférés, Boris Vian : Une vie en forme d'arête, diffusé sur France 3 le 13 février 2015[20].

FilmographieModifier

Courts-métragesModifier

Longs-métragesModifier

DocumentairesModifier

Récompenses et nominationsModifier

  • La Fiancée : primé au festival de Douarnenez 83[5]
  • Le Manteau de papier : Grand prix du festival de Douarnenez 1989[34]
  • Bzh, des bretons, des Bretagnes : prix Armen du festival de Douarnenez, prix à la création Bretagne 1997[35]

Notes et référencesModifier

  1. Thierry Dilasser, « Cinéma. « Brest est devenue branchée » », Le Telegramme,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2017)
  2. a et b « La dernière journée. Olivier Bourbeillon », sur clairobscur.info
  3. « Paris-Brest productions fête ses dix ans au festival », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  4. « Film culte. "Une vie en forme d'arête : Boris Vian" », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  5. a b et c « Bretagne et cinéma - Histoire du cinéma breton », sur www.cinematheque-bretagne.fr (consulté le 18 octobre 2016)
  6. Frédérique Guiziou, « « On a filmé Brest », la ville décor de 30 ans de cinéma », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  7. Steven Le Roy, « Olivier, Philippe, Gilbert, Gaëlle. La passion du court », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  8. « Olivier Bourbeillon. Passionné tout court », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  9. Bruno Masi, « Brest en dit long sur le court », Libération,‎ (lire en ligne)
  10. « La Bretagne. Rêve de Siam (1992) », sur cinematheque-bretagne.fr (consulté le 18 octobre 2016).
  11. « Les 50 qui font bouger Brest. Vie culturelle », L'Express,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  12. André Rivier, « Olivier Bourbeillon passe à la production », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  13. Olivier Mauraisin, « Cent ans de cinéma en terre bretonne », Le Monde,‎
  14. « Un portraitt de Claude Chabrol par Olivier Bourbeillo », sur letelegramme.fr,
  15. Nathalie Dray, « docu chabrol », sur lesinrocks.com,
  16. Michel Roudevitch, « Douarnenez fête 20 ans de minorité. Le festival de cinéma des peuples a mis les femmes à l'honneur. », Libération,‎ (lire en ligne)
  17. Gérard Lefort, « «Microclimat», leçon de système D », Libération,‎ .
  18. « Microclimat », sur www.telerama.fr (consulté le 19 octobre 2016)
  19. Steven Le Roy, « Olivier Bourbeillon. Produit en Bretagne », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  20. a et b Nora Moreau, « Paris-Brest Productions. Dans la galaxie de Boris Vian », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  21. Brigitte Baudin, « Festival. Cabourg romantique », Le Figaro,‎
  22. « Paul Bloas, Le Manteau de papier », sur www.exquise.org (consulté le 20 octobre 2016)
  23. « Portrait d'un homme debout : Yann Fanch Kemener », sur www.vodeo.tv (consulté le 20 octobre 2016)
  24. « Chasing Marc Behm », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 19 octobre 2016)
  25. Gérard Lefort, « 30 minutes de moins sur TF1. Marie Hélia et Olivier Bourbeillon ont conçu deux versions de «BZH». », Libération,‎ (lire en ligne)
  26. « William Mac Ilvanney : Le chevalier au sabre rouillé », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 19 octobre 2016)
  27. « Sélection et palmarès 1999. Un piano dans chaque port », sur archives.festival-douarnenez.com (consulté le 19 octobre 2016)
  28. « L'Album », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 19 octobre 2016)
  29. « Paris-Brest-Productions : Olivier Bourbeillon à la barre », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  30. Marianne Behar, « Chabrol à table », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  31. « Paris-Brest Productions. Le portrait d’Eric Vigner par Olivier Bourbeillon », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  32. Emilie Colin, « Au coeur du Télégramme, un journal au quotidien - France 3 Bretagne », sur France 3 Bretagne, (consulté le 17 octobre 2016)
  33. www.microscopie.fr, « Cinéphare », sur www.cinephare.com (consulté le 17 octobre 2016)
  34. « 1989 / Sélection et palmarès Bretagne », sur archives.festival-douarnenez.com (consulté le 18 octobre 2016)
  35. « BZH, des bretons, des Bretagnes », sur cataloguefilmsbretagne.com (consulté le 19 octobre 2016).

Voir aussiModifier

Films et ouvragesModifier

  • * Philippe Pilard et Bertrand Tesson, Ciné Bretagne, 1995, film documentaire
  • André Colleu et Mathilde Valverde, L'album: panorama de l'audiovisuel en Bretagne, Institut culturel de Bretagne, , 215 p., « La fiancée », p. 268
  • Jean-Pierre Berthomé et Gaël Naizet, Bretagne et cinéma: cent ans de création cinématographique en Bretagne, Cinémathèque de Bretagne, , 215 p., « Rêve de Siam. Olivier Bourbeillon - 1992 », p. 198
  • Tangui Perron, Le cinéma en Bretagne, Editions Palantines, , 237 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier