Olivia Umurerwa Rutazibwa

universitaire belge-rwandaise
Olivia Rutazibwa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Olivia Umurerwa Rutazibwa (1979 -) est une journaliste, docteure en science politique et enseignante-chercheuse belgo-rwandaise.

Elle est maîtresse de conférences à l'université de Portsmouth au département des études de développement européen et international[1].

Principaux thèmes de rechercheModifier

Olivia Umurerwa Rutazibwa axe ses recherches sur la déconstruction de la pensée occidentale concernant la solidarité internationale et sur les stratégies anti-coloniales à employer dans les politiques d'aide au développement[2].

Son approche intersectionnelle repose en partie sur des textes de droit et de philosophie qui nourrissent une réflexion sur la dignité humaine et le rétablissement de l'autonomie des anciennes colonies[1]. Elle cite en exemple et met en parallèle le rétablissement de l'autonomie au Somaliland, le fonds de développement AGACIRO au Rwanda et les mouvements Black Power aux États-Unis[3].

En elle participe aux Ateliers de la pensée à Dakar où elle introduit la notion de "décolonialité", qui consiste à « désilencer un tas de connaissances » et s'intéresse aux mécanismes de persistance des pensées coloniales dans notre société post-coloniale[4].

JournalismeModifier

Ressortissante belge, Olivia Rutazibwa fut journaliste à plein temps au sein du magazine MO* pendant quelques années durant lesquelles elle a publié des articles concernant l'Afrique subsaharienne, l'Union européenne, le racisme, le pluralisme et la diversité en Occident[5]. Elle y rédige toujours une chronique mensuelle en néerlandais ainsi qu'en anglais[6].

OuvragesModifier

  • (en) Sara de Jong, Rosalba Icaza, Olivia U. Rutazibwa, Decolonization and Feminisms in Global Teaching and Learning (Teaching with Gender), Routledge, , 238 p. (ISBN 978-0-8153-5594-6)
  • (en) Olivia U. Rutazibwa et Robbie Shilliam, Routledge Handbook of Postcolonial Politics, Routledge, , 484 p.
  • (nl-BE) Olivia U. Rutazibwa, Het einde van de witte wereld : Een dekoloniaal manifest, Epo, , 160 p. (ISBN 978-94-6267-115-7)

RéférencesModifier

  1. a et b « Olivia Rutazibwa, Maîtresse de conférences au département des études de développement européen et international », sur ID4D (consulté le )
  2. « Dix femmes qui pensent l’Afrique et le monde », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « Epistemic Diversity I Understanding epistemic diversity », sur www.iss.nl (consulté le )
  4. « Olivia Rutazibwa : "Pour en finir avec la colonialité" », sur Le Point Afrique (consulté le )
  5. (nl) « Olivia Rutazibwa », sur MO* (consulté le )
  6. « Dr Olivia Umurerwa Rutazibwa | FutureFest », sur www.futurefest.org (consulté le )

Articles connexesModifier

Liens externesModifier