Ouvrir le menu principal

Vallée des Baux-de-Provence
Image illustrative de l’article Olives noires de la vallée des Baux-de-Provence
Oliveraie près des Baux-de-Provence

Appellations Olives noires de la vallée des Baux-de-Provence
Type appellation AOC
Année
Pays Drapeau de la France France
Région mère Provence
Similaire Olives cassées de la vallée des Baux-de-Provence AOC,
Huile d'olive de la vallée des Baux-de-Provence AOC
Localisation Bouches-du-Rhône
Région voisine Huile d'olive de Provence AOC
Saison deux saisons sèches (hiver et été)
deux saisons pluvieuses (automne et printemps)
Climat méditerranéen sous influence du mistral
Jours soleil 2 700 à 2 900 h/an
Sol calcaire
Superficie totale 150 000 ha
Superficie plantée 2 000 ha
Exploitations 1 853 oléiculteurs
3 confiseurs
Variété Grossane
Type production olives piquées au sel fin
olives en saumure
Production 10 tonnes
Densité 24 m2 / arbre avec 4 mètres minimum entre les arbres
Rendement 6 tonnes / ha maximum ; butoir : 8 tonnes / ha

Les olives noires de la vallée des Baux-de-Provence sont protégées par une appellation d'origine contrôlée (AOC) depuis un décret pris par l'INAO, le et paru au Journal officiel n° 199, le [1].

HistoriqueModifier

Zone de productionModifier

Conditions de productionModifier

Le climat de la vallée des Baux-de-Provence est de type méditerranéen. Les hivers y sont doux et secs et les étés chauds et secs. La température moyenne maximale est observée en juillet et août (+29°C), la température moyenne minimale en décembre et janvier (+3°C)[2]. Le mois le plus pluvieux est janvier avec 7 jours de pluie en moyenne, contre 2 jours en juillet[2]. La région des Alpilles reçoit davantage de précipitations que le littoral de la Méditerranée : 500 mm/an en Camargue contre 600 à 700 mm/an aux Baux.

Le mistralModifier

Le mistral y souffle violemment du nord ou du nord-ouest, particulièrement en hiver et au printemps. Les Alpilles dévient le vent, mais le vent souffle aux Baux pratiquement aussi fort que dans le nord de la chaîne. Le mistral souffle fortement 100 jours par an en moyenne et faiblement 83 jours, ce qui ne laisse que 182 jours sans vent par an[3].

On distingue deux types de mistral : le « mistral blanc », qui dégage le ciel en totalité et accentue la luminosité, et le « mistral noir », plus rare, qui est accompagné de pluie.

Données météorologiques
Climat de la région de la vallée des Baux-de-Provence 1960-1991
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,1 2,1 3,9 6,6 9,9 13,6 16,2 15,7 13,2 9,5 4,9 1,9 8,2
Température moyenne (°C) 5,7 7 9,2 12 15,7 19,5 22,5 21,9 19 14,8 9,5 6,3 13,6
Température maximale moyenne (°C) 10,3 11,8 14,5 17,5 21,6 25,5 28,8 28,1 24,8 20,1 14,1 10,8 19
Humidité relative (%) 75 73 68 67 67 65 61 64 72 76 77 77 70
Source : Infoclimat [4]


Le solModifier

Les oliveraies de la vallée des Baux-de-Provence sont implantées sur des sols calcaires, d’un PH eau voisin de 8.5, peu colorés ou caillouteux. On trouve cependant des sols moins caillouteux et plus profonds, sur lesquels des oliviers plus exigeants en humidité ont été plantés[1].

VariétéModifier

La seule variété admise est la grossane, qui doit être récoltée directement sur l’olivier. Son calibre doit permettre de comptabiliser 35 fruits maximum à l’hectogramme[1].

Constitution de l'oliveraieModifier

Son aire géographique couvre 150 000 hectares avec une surface en production de 2 000 hectares. Cette zone est cultivée par 1 853 oléiculteurs qui apportent leur récolte (10 tonnes) à 3 confiseurs[1].

Méthodes culturalesModifier

La densité de plantation doit être de 24 m2 par arbre avec 4 mètres minimum entre les arbres. Ce qui implique un rendement de 6 tonnes par hectare avec un maximum butoir de 8 tonnes par hectare pour des oliviers âgés de 5 ans minimum ayant subi au moins une taille tous les deux ans. L'irrigation est possible jusqu’à la date de véraison de chaque variété, Quant à la récolte, sa date est fixée chaque année par arrêté préfectoral. La livraison se fait aux confiseurs, qui se situent obligatoirement à l'intérieur de l'aire de production, en caisse à claire voie et ne doit pas excéder 48 heures maximum après la récolte[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Olives noires de la vallée des Baux-de-Provence AOC
  2. a et b « Climat aux Baux-de-Provence »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), holidaycheck.fr.
  3. « Le climat », in Les Alpilles, encyclopédie d'une montagne provençale, H. Bruneton, éd. Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2009, p. 23-24.
  4. Infoclimat

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier