Oleksiy Hontcharouk

juriste et homme politique ukrainien

Oleksiy Hontcharouk
Олексі́й Гончару́к
Illustration.
Oleksiy Hontcharouk en 2019.
Fonctions
Premier ministre d'Ukraine

(6 mois et 4 jours)
Président Volodymyr Zelensky
Gouvernement Hontcharouk
Législature IXe
Coalition SN
Prédécesseur Volodymyr Hroïsman
Successeur Denys Chmyhal
Biographie
Nom de naissance Oleksiy Valeriyovytch Hontcharouk
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Horodnia (RSS d'Ukraine,
URSS)
Nationalité Ukrainienne
Parti politique Indépendant
Profession Juriste

Oleksiy Hontcharouk
Premiers ministres d'Ukraine

Oleksiy Valeriyovytch Hontcharouk (en ukrainien : Олексі́й Вале́рійович Гончару́к), né le à Horodnia (RSS d'Ukraine, URSS), est un homme d'État ukrainien. Il est Premier ministre pendant six mois, entre et .

Situation personnelleModifier

Il est juriste de profession.

Parcours politiqueModifier

DébutsModifier

Lors des élections législatives ukrainiennes de 2014, il échoue à sa faire élire député pour le parti Force du peuple. Il devient ensuite conseiller du vice-Premier ministre Stepan Koubiv[1]. Il dirige aussi à partir de 2015 le centre d'analyse BRDO, financé par l'Union européenne et basé à Kiev, qui a pour but d'assainir le monde des affaires.

À partir du , nommé numéro deux de l'administration présidentielle par le nouveau président d'Ukraine, Volodymyr Zelensky[2],[3].

Premier ministreModifier

Le suivant, il est désigné Premier ministre d'Ukraine[4]. Il est approuvé le jour même par la Rada, devenant à 35 ans le plus jeune Premier ministre de l'histoire du pays[5]. Son gouvernement compte de nombreux novices[6]. Oksana Markarova est maintenue au ministère des Finances et Arsen Avakov au ministère de l'Intérieur, tandis que Vadym Prystaïko est nommé ministre des Affaires étrangères et Andriï Zagorodniouk ministre de la Défense[7].

Il présente sa démission et celle du gouvernement le , après la divulgation d'un enregistrement audio où il moque les faibles connaissances en économie du président Zelensky[8]. Ce dernier décide néanmoins de refuser la démission, évoquant un « besoin de stabilité »[9].

Oleksiy Hontcharouk présente cependant à nouveau sa démission le suivant. Volodymyr Zelensky l’accepte au motif de mauvais résultats économiques et sociaux dans un contexte de baisse de sa popularité à la suite de scandales entourant des responsables gouvernementaux et des négociations avec la Russie. Est également avancée la volonté d’Oleksiy Hontcharouk de changer la direction d'une entreprise d’État contrôlée par Ihor Kolomoïsky, un proche du chef de l’État. Le lendemain, Denys Chmyhal, ancien collaborateur de Rinat Akhmetov, l’homme le plus riche d’Ukraine, lui succède avec un gouvernement comprenant plus de personnalités « expérimentées »[10],[6],[11].

Il est le Premier ministre ukrainien à être resté le moins longtemps en fonction depuis l'indépendance de l'Ukraine en 1991[12].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Oleksy Honcharuk, « Zelensky to offer parliament to appoint Honcharuk as new prime minister », 112.International,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2019).
  2. Про призначення О.Гончарука Заступником Глави Адміністрації Президента України
  3. Про призначення О.Гончарука Заступником Керівника Офісу Президента України
  4. « Ukraine: Zelensky proposera le jeune juriste Gontcharouk au poste de premier ministre », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2019).
  5. « En Ukraine, le président Zelensky choisit un juriste de 35 ans pour premier ministre », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 29 août 2019).
  6. a et b « Ukraine: Zelensky remanie son gouvernement pour sauver sa popularité », sur lepoint.fr, (consulté le 6 mars 2020).
  7. « Ukraine: Zelensky propose un jeune juriste comme Premier ministre », Le Point,,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2019).
  8. « Ukraine: démission du Premier ministre, première grosse crise pour Zelensky », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2020)
  9. « En Ukraine, le président maintient son Premier ministre malgré ses propos embarrassants », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2020).
  10. « Valse des gouvernements en Ukraine », sur ouest-france.fr, (consulté le 6 mars 2020).
  11. « En Ukraine, le mirage du jeune président commence à battre de l’aile », sur courrierinternational.com, (consulté le 6 mars 2020).
  12. (en) Oleksiy Sorokin, « Parliament accepts resignation of Prime Minister Honcharuk », sur kyivpost.com, (consulté le 6 mars 2020).