Okumura Masanobu

artiste japonais

Okumura Masanobu (kanji : 奥村政信) (1686-1764) est un artiste japonais d'estampes et de peintures ukiyo-e et également éditeur de livres.

Okumura Masanobu
Image dans Infobox.
Masanobu : Shōki marchant à grandes enjambées
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
奥村政信Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Lieu de travail
Mouvement
Hashira-e (en), Uki-eVoir et modifier les données sur Wikidata

Il illustre des contes et écrit quelques ouvrages de fiction dans sa jeunesse.

Premières années et formationModifier

Il commence sa carrière d'artiste en adhérant à l'école Torii, mais s'en écarte plus tard. C'est l'un des artistes qui contribuent le plus au développement de l’ukiyo-e à ses débuts, en produisant des estampes d'acteurs de Kabuki et de jolies femmes.

Son premier ouvrage, réalisé en 1701, est un album réunissant les portraits de grandes courtisanes de l'époque, le Livre illustré des courtisanes (Keisei ehon).

Contribution à l'évolution de l'ukiyo-eModifier

Nouveaux formatsModifier

Il est à l'origine de plusieurs évolutions de l’ukiyo-e, tel que l'introduction de nouveaux formats comme l’hashira-e (un format vertical très étroit), ou encore le format hosoban. Il œuvre aussi très tôt pour produire des estampes imprimées en deux couleurs (benizuri-e, en rose -beni-, et vert).

Étude de la perspective (uki-e)Modifier

Et, avant même Toyoharu, dès 1739, il aborde l'étude des lois de la perspective occidentale (uki-e), pour produire de premières estampes sur cette base autour de 1745[1].

C'est grâce à l'intérêt personnel du shogun Yoshimune pour les sciences en provenance d'Occident que ces études de la perspective occidentale peuvent se faire, débouchant sur une évolution de l'estampe japonaise qui allait mener à Hiroshige.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Images du Monde Flottant - Peintures et estampes japonaises XVIIe - XVIIIe siècles, page 194. Dépôt légal : septembre 2004 - (ISBN 2-7118-4821-3)

BibliographieModifier

  • Louis Aubert, Les Maîtres de l'Estampe japonaise : Image de ce monde éphémère, Paris, Librairie Armand Colin,
  • Richard Lane, L'estampe japonaise, Paris, Éditions Aimery Somogy,
  • Nelly Delay, L'estampe japonaise, Éditions Hazan, (ISBN 2-85025-807-5)
  • Hélène Bayou (trad. de l'anglais), Images du Monde Flottant : Peintures et estampes japonaises XVIIe : XVIIIe siècles, Paris, Réunion des musées nationaux, , 398 p. (ISBN 2-7118-4821-3)
  • Sous la direction de Gisèle Lambert et Jocelyn Bouquillard, Estampes japonaises, Images d'un monde éphémère, Paris/Barcelone, BnF, , 279 p. (ISBN 978-2-7177-2407-3)
  • Edwin O. Reischauer, Histoire du Japon et des Japonais (tome I), Éditions du Seuil, (ISBN 2-02-000675-8)
  • (en) James Albert Michener, The floating world, University of Hawaii Press, , 453 p. (ISBN 978-0-8248-0873-0, lire en ligne)
  • (en) Howard Hibbett, The floating world in Japanese fiction, Tuttle Publishing, , 232 p. (ISBN 978-0-8048-3464-3, lire en ligne)
  • (en) Tadashi Kobayashi et Mark A. Harbison, Ukiyo-e : An Introduction to Japanese Woodblock Prints, Kodansha International, , 96 p. (ISBN 978-4-7700-2182-3, lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier