Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse

organisme suisse de météorologie

Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse)
Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse
Radar météo de Monte Lema.
Radar météo de Monte Lema.

Création 1880
Affiliation Département fédéral de l'intérieur
Siège Zurich
Coordonnées 47° 27′ 14″ N, 8° 33′ 54″ E
Employés 348
Ministre responsable Alain Berset (conseiller fédéral)
Produit(s) Prévision météorologique
Direction P. Binder (directeur)
Site web www.meteosuisse.admin.c

L'Office fédéral de météorologie et climatologie MétéoSuisse est l'organisme fédéral suisse responsable de la météorologie à l'échelle nationale. Il fait partie du Département fédéral de l'intérieur dirigé par le conseiller fédéral Alain Berset. Il met à la disposition de la population les données et prévisions météorologiques générales et avertit les autorités cantonales d'intervention à l'approche d'intempéries, de fortes précipitations ou d'orages.

MétéoSuisse est membre de l'Organisation météorologique mondiale, du Centre européen de prévision météorologique à moyen terme, d'EUMETSAT et du GIE Eumetnet.

HistoireModifier

En 1823, la Société Helvétique des Sciences Naturelles (SHSN) essaie d'implanter 12 stations météorologiques d'observation mais ne peut y parvenir. Ce n'est qu'en 1850 que les premières stations cantonales seront installées mais finalement en 1860 la SHSN réussit à unir les différents efforts dans un réseau d'observations à l'échelle nationale, avec le soutien financier de la Confédération suisse[1].

Le marque le début de l'exploitation régulière de 88 stations d'observations et en 1879, les premières prévisions météorologiques quotidiennes sont émises par la SHSN. Cette dernière devient l’Institut suisse de météorologie (ISM) en 1880, subordonné au Département fédéral de l'Intérieur (DFI)[1].

En 1929, l’ISM inaugure le service de météorologie aéronautique. En 1931, l’ISM crée le Centre météorologique de Genève mais déménage son siège-social à Zurich en 1949. En 1996, MétéoSuisse est créé, il s'agit de la section commerciale de l'ISM[1].

En 2000, l'ISM devient l’office fédéral de météorologie et climatologie MétéoSuisse[1]. En 2010, une réforme suivant les propositions soumises par le Département fédéral de l’intérieur, attribue les tâches futures du service météorologique qui devient une unité décentralisée disposant d’une marge de manœuvre de commercialisation plus étendue tout en gardant un accès gratuit aux données météorologiques de base[2]. En 2014, le nouveau siège de MétéoSuisse est inauguré à l’aéroport de Zurich[2].

StructureModifier

 
Réseau radar de Suisse.

et Weissfluhgipfel (Grisons)) ;

  • En 2020, MétéoSuisse comptait 348 collaborateurs sur les sites de Zurich, Zurich-Kloten (aéroport), Genève, Genève-Cointrin (aéroport), Payerne et Locarno-Monti[4] :
    • Comme observateurs
    • Comme météorologues prévisionnistes
    • Comme chercheurs dans le cadre de projets de recherche et de développement pour une meilleure compréhension des phénomènes climatiques dont principalement la climatologie alpines
  • MétéoSuisse collabore avec des partenaires tels que des hautes écoles et instituts de recherche, ainsi qu'avec des experts issus du secteur privé.
  • MétéoSuisse œuvre au sein de commissions internationales de météorologie et de climatologie, ainsi qu'en qualité de représentante de la Suisse auprès de l'OMM (Organisation météorologique mondiale) à Genève.

Champs d'actionModifier

Prévisions générales :

  • Prévisions météorologiques à 5 jours par région ;
  • Prévisions de neige ;
  • Bulletin météorologique des Alpes ;
  • Bulletin météorologique spécial ;
  • Prévisions pour les Grisons ;
  • Prévisions pour les routes ;
  • Sorties des modèles de prévision numérique du temps dont le modèle à fine échelle aLMo (Modèle alpin) produit par le COSMO (COnsortium for Small Scale MOdeling) dont MétéoSuisse fait partie.

Prévisions spécialisées pour :

Observations :

  • Images des radars météorologiques ;
  • Résumé météorologique quotidien ;
  • Bulletins mensuels et annuels ;
  • Valeurs météorologiques mesurées dont le vent.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Historique 2013 », sur MétéoSuisse (consulté le 30 avril 2013)
  2. a et b « Historique 2020 », MétéoSuisse, (consulté le 11 mai 2020).
  3. « Atmosphère », sur http://www.meteosuisse.admin.ch (consulté le 11 mai 2020).
  4. « MétéoSuisse en chiffres », sur MétéoSuisse (consulté le 11 mai 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier