Ouvrir le menu principal

Odon Vallet

historien des religions français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vallet.
Odon Vallet
Odon Vallet Université de la Terre.jpg
Odon Vallet (au centre) à l'université de la Terre (UNESCO) à Paris, le 2 avril 2011.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Odon Pierre Maurice Marie ValletVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Odon Vallet, né le à Paris 8e, est un historien des religions et médiologue français. Il est, en outre, avec son frère Jean-Daniel Vallet, le fondateur de la « Fondation Vallet »[1].

Sommaire

BiographieModifier

FamilleModifier

Odon Vallet est fils de Jean Vallet, dirigeant de la compagnie d’assurances GPA-Athéna, et d'une infirmière, Aubin de Blanpré.

En 1954, son père décède d'un accident de voiture. Il laisse à sa veuve et à ses deux fils, Odon et Jean-Daniel, un portefeuille de 5 % d'actions. En 1989, lors du rachat de la société par Generali, la vente de ces titres rapporte 320 millions francs (soit 69,75 millions d'euros de 2010[2]).

En 1999, Odon et Jean-Daniel créent la « Fondation Vallet », dont les fonds sont cogérés par la Fondation de France[3],[4],[5].

FormationModifier

Odon Vallet fréquente, à Paris, l'école primaire catholique Bossuet puis les lycées Montaigne et Louis-le-Grand. En 1964, inscrit au lycée d'altitude de Briançon, il pratique le cyclisme, le ski de fond et l'alpinisme.

En 1970, il est diplômé de Sciences-Po.

En 1971-1973, il suit le cursus de l'ENA, promotion François Rabelais (1973).

Il est auditeur à l'Institut des hautes études de défense nationale - IHEDN (1982-1983).

En 1985, il obtient deux doctorats en droit et en science des religions.

CarrièreModifier

  • Maître de conférences à Sciences-Po de Paris (1973-1989).
  • Chargé de cours aux universités de Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris VII Diderot (depuis 1990). Il y enseigne désormais la culture générale (problèmes politiques et sociaux contemporains), en licence d'administration publique et en Master 1 de droit public.
  • Créateur de la « Fondation Vallet » (1999).
  • Administrateur du Groupe des populaires d'assurances (GPA) (1976-1977), d'Athéna (1977-1989), d'Eurassur (courtage en assurance) (1990-2002), des éditions Gallimard Jeunesse (1998-2002), et de Madrigall (1999-2006), administrateur (1995-2003) et vice-président (1998-2003) de la banque Eurofin, administrateur de la société des lecteurs du journal Le Monde depuis 2002.
  • Contributeur à la revue homophile Arcadie[6].

Il est également spécialiste de l'Asie, du Proche à l'Extrême-Orient (notamment du Viêt Nam) et de l'Afrique, où il a multiplié les voyages.

Dans les années 2000, il est souvent invité de l'émission C dans l'air au côté d'Yves Calvi, où il s'exprime sur différents sujets d'actualité.

Fondation ValletModifier

Estimant que ses ressources d'enseignant et d'écrivain couvrent largement ses besoins, Odon Vallet crée en 1999, avec son frère Jean-Daniel, la « Fondation Vallet ». Placée sous l'égide de la Fondation de France, elle remet des bourses d'études[1] aux étudiants brillants mais défavorisés de Paris, du Bénin et du Vietnam[7],[8]. Ainsi, elle attribue chaque année 300 bourses à des élèves de lycées ou d'écoles d'art publics de l'académie de Paris, 2 250 bourses à des élèves et étudiants vietnamiens et 1 050 bourses à des élèves béninois. En 16 ans, elle a remis 51 000 bourses. Elle serait la plus généreuse d'Europe en la matière[9]. Au Bénin, elle a créé sept bibliothèques accueillant plus de 4 000 lecteurs par jour et un laboratoire de langues (anglais, allemand, espagnol) recevant quotidiennement plus de 399 élèves.

Odon Vallet a déclaré : « Je possède de quoi vivre. J’ai décidé, en hommage à mon père, de redistribuer cet argent dans un domaine que je connais bien : l’éducation[10]. ». En effet, « avant de faire fortune dans les assurances, mon père, qui était fils d'ouvrier, a connu de gros problèmes pour mener à bien ses études. C'est pourquoi j'ai souhaité, grâce à son argent, aider des jeunes qui vivent les mêmes difficultés. J'ai également choisi cette cause parce que je suis enseignant », précise-t-il. « Je connais les soucis de certains élèves qui ne savent pas toujours où et comment trouver de l'aide, d'autant que les professeurs ne s'intéressent pas forcément à leur situation personnelle. »

En 2006, Odon Vallet est désigné par le journal Capital comme l'un des Français les plus généreux, méritant à ce titre la « médaille de l'altruisme ».

En 2009, en récompense de l'action de sa fondation, il reçoit le prix BNP Paribas « pour la philanthropie individuelle » (catégorie « Grand Prix »)[11].

CitationsModifier

  • « Mon père, fils d'ouvriers, gardait les chèvres à 12 ans et je défends une conception de l'école publique où les seuls critères sont intellectuels et où le porte-monnaie ne compte pas[9]. »
  • Il a qualifié le Pape Benoît XVI de « brillant réactionnaire »[12].

PublicationsModifier

  • Les Hautes-Alpes : hommes et nature en montagne, Éditions Berger-Levrault, 1975.
  • Culture générale, 1988.
  • L'École ou De la vanité considérée comme un mode de gouvernement, 1991.
  • Femmes et religions : déesses ou servantes de Dieu ?, coll. « Découvertes Gallimard / Religions » (no 206), 1994[13].
  • L'État et le politique, Flammarion, coll. « Dominos », 1994.
  • Administration et pouvoir, Flammarion, coll. « Dominos », 1995.
  • Les religions dans le monde, Flammarion, coll. « Dominos », 1995.
  • L'Affaire Oscar Wilde ou Du danger de laisser la justice mettre le nez dans nos draps, Albin Michel, 1995.
  • Les grandes religions d'aujourd'hui, 1998.
  • Le honteux et le sacré, Albin Michel, 1998.
  • Qu'est-ce qu'une religion ?, Albin Michel, 1999.
  • Jésus et Bouddha, Albin Michel, 1999.
  • Une autre histoire des religions, I à VI, coll. « Découvertes Gallimard », 2000.
  • Le Cantique des cantiques, 2000.
  • Hymnes à la Terre-Mère, 2000.
  • Hymnes au masculin, 2000.
  • Une autre histoire des religions, tome I : Les religions présentes, coll. « Découvertes Gallimard Hors série », 2001.
  • Une autre histoire des religions, tome II : Savoirs et pouvoirs, coll. « Découvertes Gallimard Hors série », 2002.
  • Petit lexique des idées fausses sur les religions, Albin Michel, 2002 ; 2008.
  • L'Évangile des païens, Albin Michel, 2003 ; 2006.
  • Dieu a changé d'adresse : propos d'un pharisien libéré, Albin Michel, 2004.
  • Petit lexique des guerres de religion d'hier et d'aujourd'hui, Albin Michel, 2004.
  • Petite grammaire de l'érotisme divin, Albin Michel, 2005.
  • Corps divins, un livre sur les artistes Pierre et Gilles aux Éditions du Chêne, 2006.
  • Petit lexique des mots essentiels, Albin Michel, 2001 ; 2007.
  • Dieu n'est pas mort... mais il est un peu malade, 2007.
  • Dieu et le Village planétaire, 2008.
  • Les enfants du miracle : des milieux les plus défavorisés jusqu'aux bancs des grandes écoles, Albin Michel, 2009.
  • Odon Vallet : biographie philanthropique, avec Guillaume Herbaut et Guy-Pierre Chomette, Éditions Jean di Sciullo, 2010.
  • Dieu et les religions en 101 questions-réponses, Albin Michel, 2012.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Site officiel Fondation Vallet », sur fondationvallet.org.
  2. « Chiffres clés – Valeurs en euros des francs de 1909 à 2009 », Le Particulier, no 1048, avril 2010, p. 93.
  3. Olivier Tallès, « Odon Vallet, une fortune au service de l’éducation », sur la-croix.com, 22 septembre 2009, consulté le 3 avril 2010.
  4. « Odon Vallet, philanthrope de l’éducation au Bénin », sur Le Monde.fr (consulté le 2 août 2018)
  5. « Notre gestion – Fondation Vallet », sur www.fondationvallet.org (consulté le 2 août 2018)
  6. Vincent Porhel, Michelle Zancarini-Fournel, 68’. Révolutions dans le genre ?, Clio, no 29, Presses universitaires du Mirail, 2009, p. 31
  7. « Remise des bourses d'études « Odon Vallet » à 127 étudiants », 12 septembre 2006.
  8. « Bourses Odon Vallet à des jeunes vietnamiens en France », fr.vietnamplus, 2 novembre 2009.
  9. a et b Delphine Saubaber, « Vallet de cœur », sur lexpress.fr, 23 août 2004.
  10. Pierre Desorgues, « Dossier - Une société juste – Des Fondations favorisent l’ascenseur social », Réforme, no 3200, 23 novembre 2006, sur reforme.net.
  11. « BNP Paribas remet le Prix de la Philanthropie individuelle 2009 », sur bnpparibas.com, consulté le 3 avril 2010.
  12. http://beatriceweb.eu/BenoitEnFrance/printable/0455009abf0d7a931/0455009b00080cc01.html
  13. Présentation critique
  • L'émission Prise directe du sur la chaîne française France 2 qui portait sur héritages et successions a présenté le mécénat d'Odon Vallet.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Conférences en ligne