Ocimum gratissimum

espèce de plantes

Ocimum gratissimum, ou faux basilic[2], est une espèce de plantes de la famille des Lamiaceae.

Ocimum gratissimum
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de Ocimum gratissimum à Maui, Hawaï, États-Unis
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Asteranae
Ordre Lamiales
Famille Lamiaceae
Genre Ocimum

Espèce

Ocimum gratissimum
L., 1753[1]

DescriptionModifier

Aspect généralModifier

L'espèce se présente comme une herbacée terrestre pérenne pouvant atteindre 2 mètres de haut[2].

FeuillesModifier

Les feuilles sont simples, opposées, à limbe ovale et grossièrement dentelé et à base atténuée et décurrente[2]. Elles dégagent une forte odeur de clou de girofle[3]. Elles sont parfois séchées pour une plus longue conservation[4].

FleursModifier

Les fleurs sont blanches avec un petit calice. Leur corolle en tube se termine par deux lèvres. Elles sont groupées par inflorescences terminales en faux épis, longs de 7 à 20 centimètres[2].

FruitsModifier

Les fruits se composent de 4 capsules sphériques et mesurent 2 millimètres de long. Les graines sont produites en grande quantité (plus de 100 millions à l'hectare). Elles se propagent par zoochorie[2].

RépartitionModifier

Originaire d'Inde[3], cette espèce est pantropicale[2].

Elle a été introduite en Nouvelle-Calédonie par les Malabars comme condiment et feuilles à fumer[3].

Caractère envahissantModifier

L'espèce fait partie des 300 plantes envahissantes majeures du Pacifique Sud et affecte notamment la Nouvelle-Calédonie[5], où elle est présente depuis le début du XIXe siècle. La plante est refusée par le bétail, mais les cerfs en consomment, ce qui peut réguler les peuplements[2]. Le Code de l'environnement de la Province Sud interdit l’introduction dans la nature de cette espèce ainsi que sa production, son transport, son utilisation, son colportage, sa cession, sa mise en vente, sa vente ou son achat[6].

Intérêt médicinal ?Modifier

C'est l'une des plantes qui, à la suite d'une étude de criblage à haut débit (publiée le 21 avril 2020)[7], a été retenue comme candidate potentielle pour produire un possible médicament contre le SARS-CoV-2, responsable de la pandémie de COVID-19.

Liste des sous-espèces et variétésModifier

Selon World Checklist of Selected Plant Families (WCSP) (7 août 2014)[8] :

  • sous-espèce Ocimum gratissimum subsp. gratissimum
  • sous-espèce Ocimum gratissimum subsp. iringense Ayob. ex A.J.Paton (1992)
    • variété Ocimum gratissimum var. macrophyllum Briq. (1896)

Selon Tropicos (7 août 2014)[1] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • sous-espèce Ocimum gratissimum subsp. gratissimum
  • sous-espèce Ocimum gratissimum subsp. iringense Ayob. ex A.J. Paton
  • variété Ocimum gratissimum var. gratissimum
  • variété Ocimum gratissimum var. hildebrandtii Briq.
  • variété Ocimum gratissimum var. macrophyllum Briq.
  • variété Ocimum gratissimum var. mascarenarum Briq.
  • variété Ocimum gratissimum var. suave (Willd.) Hook. f.
  • variété Ocimum gratissimum var. subdentatum Briq.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 7 août 2014
  2. a b c d e f et g Groupe espèces envahissantes, Plantes envahissantes pour les milieux naturels de Nouvelle-Calédonie, Nouméa, Agence pour la prévention et l'indemnisation des calamités agricoles ou naturelles (APICAN), , 222 p., pp. 68-69
  3. a b et c Bernard Suprin, Mille et une plantes en Nouvelle-Calédonie, Nouméa, Editions Photosynthèse, , 382 p. (ISBN 9782952731638), p. 334
  4. Camerdish, « Feuilles de messep séchées », sur camerdish.com (consulté le )
  5. Vanessa Hequet, Mickaël Le Corre, Frédéric Rigault, Vincent Blanfort, Les espèces exotiques envahissantes de Nouvelle-Calédonie, IRD, Institut de Recherche pour le Développement, , 87 p. (lire en ligne), p. 17
  6. Code de l'environnement de la Province Sud, Nouméa, , 346 p. (lire en ligne), p. 147
  7. JOSHI, T., JOSHI, T., SHARMA, P., MATHPAL, S., PUNDIR, H., BHATT, V., & CHANDRA, S. (2020). In silico screening of natural compounds against COVID-19 by targeting Mpro and ACE2 using molecular docking. European Review for Medical and Pharmacological Sciences| publié le 21 avril 2020 | 24, 4529-4536.
  8. WCSP. World Checklist of Selected Plant Families. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet ; http://wcsp.science.kew.org/, consulté le 7 août 2014

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :