Occitanisme

L'« occitanisme » est utilisé pour désigner différentes notions. L’occitanisme au sens large est l'ensemble de tous les mouvements qui font la promotion de l'occitan et défendent les intérêts de l'Occitanie, de sa population et de sa culture. L'occitanisme regroupe des mouvements fort divers, de type linguistique, socio-économique, culturel et politique.

Graffiti occitaniste à Toulouse Occitània liura !, « Occitanie libre »).

Occitanie
Occitània (oc)(ca), Óucitanìo (oc),
Occitania (it)(es)
Occitanisme
Carte de l'Occitanie et régions constituantes.
Drapeau de Occitanie
Drapeau de l'Occitanie[1] [2] [3]
Administration
Pays Espagne
France
Italie
Monaco
Statut
  • Territoire semi-autonome (Es)
  • Sans statut (Fr)
  • Minorité linguistique historique (It)
  • État indépendant (Mc)
Administration
Démographie
Gentilé Occitan(e)(s)[4],[5].
Population 16 227 241 hab. (2006-Fr[6]; 2008-It[7]; 2008-Es[8]; 2008/est.2013-Mc[9])
Densité 85 hab./km2
- Grande Occitanie (Fr) 16 003 361 hab. (98 %)
- Vallées occitanes (It) 176 937 hab. (1 %)
- Val d'Aran (Es) 9 993 hab. (< 1 %)
- Monaco (Mc) 36 950 hab. (< 1 %)
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 00″ nord, 2° 52′ 41″ est
Superficie 190 986 km2
- Grande Occitanie (Fr) 185 829 km2 (97 %)
- Vallées occitanes (It) 4 521 km2 (2 %)
- Val d'Aran (Es) 634 km2 (< 1 %)
- Monaco (Mc) km2 (< 1 %)
Divers
Langues officielles
Hymne
  • Se canta[10],[11],[12]
    (de facto) dans ses nombreuses variantes régionales est considéré depuis le XXe siècle comme l'hymne de l'Occitanie.

  • Se Chanta[13]
    (usage protocolaire en Italie)
    version vivaro-alpine de Se canta

  • Montanhes Araneses[14]
    (officiel en Catalogne)
    version aranaise de Se canta

Fête Hèsta d'Aran/Fèsta Nacionala Occitana, le 17 juin.[15]
Domaine internet .OCC En projet
Fuseau horaire +1 (CET) ; heure d’été : UTC+2 (CEST)
Monnaie Euro (EUR)
Indicatif téléphonique +34 (Es)
+33 (Fr)
+39 (It)
+377 (Mc)

DéfinitionModifier

Recherche scientifiqueModifier

L'occitanisme est un domaine de recherche en linguistique occitane, en histoire ou en anthropologie occitane. Différents spécialistes font des analyses scientifiques de la question (par exemple: Georg Kremnitz[16]).

Emprunt en linguistiqueModifier

En linguistique, un occitanisme est un emprunt à l'occitan, ou à l'ancien occitan, fait par une autre langue[17]. Le français méridional employé en Occitanie présente de nombreux occitanismes de syntaxe et de vocabulaire (par exemple, emploi du verbe être comme auxiliaire à la place du verbe avoir: "je suis été" pour "j'ai été").

Renaissantisme occitanModifier

Dans ce sens, l'occitanisme désigne l'action menée depuis le XIXe siècle (seconde renaissance occitane) pour promouvoir la langue, la culture, voire l'identité occitane. Ainsi l'occitanisme regroupe des sensibilités différentes particulièrement sur la manière d'écrire la langue entre la norme classique de l'occitan et la norme mistralienne ou encore avec d'autres graphies moins répandues.

Certains acteurs de l'occitanisme réfutent l'usage de ce mot et lui préfèrent des substituts comme régionalisme (gascon, auvergnat, provençal, etc.). Dans ce cas, l'occitanisme est un terme utilisé pour désigner un courant du renaissantisme qui utilise principalement la graphie classique, en opposition à d'autres courants qui utilisent exclusivement des graphies différentes. Cette définition plus restrictive est utilisée par des partisans du sécessionnisme linguistique qui prétendent que la "langue occitane" n'existe pas. Ils essayent d'exclure la graphie classique de l'usage de certains dialectes occitans afin de les éloigner du fonctionnement unitaire de la langue.

Mouvement culturelModifier

Les principaux mouvements culturels sont l'Institut d'études occitanes et le Félibrige qui emploie le terme d'Occitanie dans ses statuts de 1911. Ils ont choisi de ne pas s'engager en politique afin de rassembler tous les locuteurs d'occitan ainsi que les personnes intéressées par la langue et la culture occitane.
Le philosophe Félix-Marcel Castan est devenu le meneur de la décentralisation culturelle qui est une forme très édulcorée de militance politique limitée à la revendication culturelle. Son influence se fait toujours sentir dans l'occitanisme d'aujourd'hui, notamment à travers la Ligne Imaginot et la diffusion de ces œuvres par l'association des éditions Cocagne.

Mouvement politiqueModifier

C'est une partie importante du « renaissantisme » occitan, en particulier dans les vallées occitanes sous l'impulsion de François Fontan qui fonda le Moviment autonomista occitan (MAO). L'occitanisme avec une volonté d'action politique a pris la forme du régionalisme occitan et du nationalisme occitan:

RéférencesModifier

  1. "Quel drapeau", "Langue occitane et occitan parlé à Agen", en ligne sur le site officiel de la ville d’Agen
  2. « Ostana, Elva, Sambuco e Guardia Piemontese (in provincia di Cosenza, Calabria) sono i primi "comuni occitani" piemontesi. Approvata da poco la "Rete dei Comuni di minoranza linguistica storica della regione Piemonte: occitani, francoprovenzali e walser", ai comuni aderenti è stato consegnato un attestato dall’assessore alla Montagna della Regione. "La bandiera occitana (nella foto) è un importante simbolo di identità – ha detto l’assessore – e di unione delle 12 valli occitane e dei 120 Comuni del Piemonte che si riconoscono nella lingua d’oc". », "Piemonte, nasce la rete dei “comuni occitani”", Montagna TV, 01.09.2005
  3. Au Piémont, une loi régionale codifie l’utilisation des symboles des minorités historiques : Legge regionale n. 26 del 21 dicembre 2007, "Norme per l'esposizione delle bandiere delle minoranze linguistiche-storiche presenti sul territorio della Regione Piemonte". (B.U. 27 dicembre 2007, n. 52) . Dossier législatif en ligne.
  4. occitans sur Larousse.fr.
  5. Occitan sur le Dictionnaire de l’Académie française, neuvième édition en ligne.
  6. INSEE
  7. ISTAT
  8. IDESCAT
  9. IMSEE
  10. Christian-Pierre Bedel: Peiralèu, 1999: Se Canta, l'hymne national occitan.
  11. Elisabeth Cestor: Les musiques particularistes: chanter la langue d'oc en Provence à la fin du XXe siècle, 2005, p. 112: Parmi les airs les plus connus, il y a Se Canta, l'hymne des félibres.
  12. Francisco J. Oroz Arizcuren & Gerhard Rohlfs: Romania cantat: Lieder in alten und neuen Chorsätzen mit sprachlichen, literarischen und musikwissenschaftlichen Interpretationen, 1980, p. 364: [...] l'air et certains versets de cette chanson qui connaît de très nombreuses variantes, sont encore assez universellement connus. [...] La connaissance de cette chanson est reconnue sans gêne, on la chante souvent avec une certaine fierté. [...] L'intérêt particulier de la chanson Aquelas Montanhas [...] provient avant tout du fait qu'elle est à peu près la seule chanson occitane répandue à travers plusieurs dialectes d'oc qui soit encore connue d'un grand public.
  13. INNO OCCITANO-Communication de la Province de Turin
  14. Era Val d’Aran celèbre era sua hèsta(oc)
  15. C'est le Val d'Aran (territoire occitanophone située en Catalogne) qui a instauré cette fête nationale afin d'honorer l'anniversaire de la restitution du Conselh Generau d’Aran (gouvernement semi-autonome) et la récupération des droits et privilèges du territoire aranais en 1990 dont la langue occitane qui est co-officielle, statut unique dans toute l'Occitanie.La Fèsta Nacionala Occitana (Fête Nationale Occitane) Hèsta d'Aran 2018
  16. KREMNITZ Georg (1974) Versuche zur Kodifizierung des Okzitanischen seit dem 19. Jh. und ihre Annahme durch die Sprecher, coll. Tübinger Beiträge zur Linguistik, Tübingen: Narr
  17. cf. par exemple Ralph John Penny, "Gallicisms and occitanisms" in A history of the Spanish language, en ligne
  18. « Auton de 2017, un revelh dels pòbles? », sur Assemblada Nacionala Occitana (consulté le 28 septembre 2017)
  19. « La Republica Federala Occitana sosten lo pòble e lo Govèrn catalans dins sa lucha per l'independéncia ! » (consulté le 28 septembre 2017)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier