Obélisque de l'Esquilin

L'obélisque de l'Esquilin est l'un des obélisques qui se trouvaient à l'entrée du mausolée d'Auguste. Il se trouve actuellement réérigé sur la place de l'Esquilin, au chevet de la basilique Sainte-Marie-Majeure.

Obélisque de l'Esquilin
Image dans Infobox.
Obélisques
Construction
Matériau
granite rouge de Syène (Assouan)
Inscriptions
anépigraphe
Hauteur actuelle
14,75 m
Emplacement d’origine
Emplacement actuel
Ordonnateur
Date d’installation
époque romaine, probablement à la fin du Ier siècle puis 1587
Coordonnées
Localisation sur la carte de Rome
voir sur la carte de Rome
Red pog.svg

Origine égyptienneModifier

Cet obélisque de granite rouge de Syène (Assouan) a été taillé en Égypte, mais à l'époque romaine, probablement à la fin du Ier siècle. Il est anépigraphe (c'est-à-dire dépourvu de toute inscription), caractéristique qu'il partage avec son jumeau du Quirinal, mais aussi avec l'obélisque du Vatican.

Mausolée d'AugusteModifier

L'obélisque de l'Esquilin était l'un des deux obélisques qui flanquaient l'entrée du Mausolée d'Auguste ; cependant il semble qu'ils n'y furent installés que sous l'empereur Domitien (81-96). L'autre est l'obélisque du Quirinal, place du Quirinal (piazza del Quirinale), devant le palais du président de la république italienne.

Ces obélisques tombèrent et se brisèrent au cours du Moyen Âge.

Place de l'EsquilinModifier

Redécouvert avant 1527 derrière l'église Saint-Roch (San Rocco), il fut transporté et réérigé sur la place de l'Esquilin, en 1587[1], par le pape Sixte V (Sixte-Quint).

Sa hauteur est de 14,75 m.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Labib Habachi, The Obelisk of Egypt, Charles Scribner's Sons, 1977 (ISBN 046012045X)
  • Labib Habachi / Carola Vogel, Die unsterblichen Obelisken Aegyptens, von Zabern, Mainz, 2000 (ISBN 3-8053-2658-0)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier