Ouvrir le menu principal

O Isis und Osiris (littéralement Ô Isis et Osiris) est le premier air chanté par Sarastro, souverain du Royaume de la Lumière, une basse, et les prêtres dans l'opéra de Mozart La Flûte enchantée (air n° 10, à l'acte II).

L'airModifier

Ce premier air chanté par Sarastro et les prêtres sert à matérialiser l'espoir des personnages.

Le texteModifier

Le texte est tiré du livret en allemand de l'ami de Mozart, Emanuel Schikaneder, qui jouait aussi le rôle de Papageno lors de la première représentation.

Texte original allemand
Traduction française

SARASTRO
O Isis und Osiris, schenket
der Weisheit Geist dem neuen Paar!
Die Ihr der Wand’rer Schritte lenket,
stärkt mit Geduld sie in Gefahr.

PRIESTER
Stärkt mit Geduld sie in Gefahr.

SARASTRO
Laßt sie der Prüfung Früchte sehen,
doch sollten sie zu Grabe gehen,
so lohnt der Tugend kühnen Lauf,
nehmt sie in euren Wohnsitz auf!

PRIESTER
Nehmt sie in euren Wohnsitz auf!

SARASTRO
Ô Isis et Osiris
accordez la sagesse au nouveau couple !
Dirigez vers eux les pas du voyageur
et accordez-leur la fermeté dans le danger.

LES PRÊTRES
Accordez-leur la fermeté dans le danger.

SARASTRO
Montrez-leur les fruits de leurs épreuves.
Mais s’ils devaient y succomber,
récompensez encore l’audace de leur vertu
et accueillez-les dans votre demeure !

LES PRÊTRES
Accueillez-les dans votre demeure !