OTR-21 Totchka

missile balistique tactique soviétique

OTR-21 Totchka
OTR-21 Totchka
OTR-21 ukrainien en 2018.
Présentation
Type de missile missile balistique tactique
Développement KB Mashinostroyeniya
Statut en service
Déploiement 1976–present (Scarab A)
1989–present (Scarab B)
1990–present (Scarab C)
Caractéristiques
Nombre d'étages 1
Moteurs Propulsion à propergol solide
Masse au lancement 2010 kg
Longueur 6410 mm
Diamètre 650 mm
Envergure 1440 mm
Vitesse maximale : 1,8 km/s (Mach 5,3)
Portée 70 km Scarab A
120 km Scarab B
185 km Scarab C
Apogée 6 a 26 km
Guidage guidage inertiel
Totchka-R : plus radar passif
Plateforme de lancement BAZ-5937
Version décrite Missile 9M79-1 (Scarab B)[1]
Pays utilisateurs
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie, Drapeau de la Biélorussie Biélorussie, Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord, Drapeau de la Russie Russie, Drapeau de la Syrie Syrie, Drapeau de l'Ukraine Ukraine, Drapeau du Yémen Yémen

L'OTR-21 Totchka plus connu au niveau mondial sous le code OTAN SS-21 ou SS-21 Scarab, ou encore Totchka-U (du mot russe Точка, signifiant « point »)[2], ou 9K79[3], est un missile balistique tactique soviétique à courte portée d'une masse de 2 tonnes.

Missiles OTR-21 Totchka en position de tir lors d'une parade en Russie en 2009.
Véhicule lance-missile SS-21 au musée de l'artillerie de Saint Petersbourg, avec à côté, un conteneur abritant le missile lui-même.

CaractéristiquesModifier

Transporté sur un tracteur-érecteur-lanceur 9P129 (BAZ-5937), il est ensuite positionné à la verticale pour son lancement.

Il a été conçu pour remplacer les roquettes FROG (Free Rocket over Ground). D'une portée de 70 (SS-21 Scarab A) à 120 kilomètres (SS-21 Scarab B), il peut être doté d'une ogive de 482 kg, conventionnelle unitaire ou a sous-munitions, chimique, biologique ou nucléaire (de 10 à 200 kilotonnes suivant le modèle d'ogive choisi).

En avril 1971, le développement de la version Totchka-R, avec un système de guidage passif pour les cibles émettrices d'onde radio (radar, stations de radio, etc.) a commencé. Le système de guidage a fourni une plage d'acquisition de cibles à une distance d'au moins 15 km. Il a été supposé que la précision de pointage de la Totchka-R sur une cible fonctionnant en continu ne dépasse pas 45 m et que la zone d'engagement est supérieure à deux hectares.

MissilesModifier

 
Coupe d'une ogive 9H123K exposée dans un musée.
  • 9M79B avec ogive nucléaire AA-60 de 10 kt
  • 9M79B1 avec ogive nucléaire d'une importance particulière AA-86.
  • 9M79B2 avec ogive nucléaire AA-92
  • 9M79F avec ogive explosive et fragmentation 9H123F (9M79-1F).
  • 9M79K avec ogive ogive à sous-munitions 9H123K (9M79-1K)
  • 9M79FR avec BC à phase d'obus et radar passif SNS 9H123F-R (9M79-1FR)

L'ogive 9H123K contient 50 sous-munitions. Largués à 2 250 m d'altitude, ils embarquent un total de 15 800 shrapnells de 7 grammes pouvant traiter une superficie de 3,5 à 7 hectares[4].

HistoriqueModifier

Vidéo d'un tir de OTR-21 Totchka puis de roquettes depuis un BM-30 Smerch de l'armée russe en 2015.
 
Un OTR-21 polonais en exposition.

Le développement de ce missile est validé le par le conseil des ministres de l'URSS. Les premiers tirs d'essais ont lieu en 1971 dans le polygone de tir du cosmodrome de Kapoustine Iar[5] et la production en série débute en 1973. Entrée en service en 1976, sa première version est déployée pour la première fois au sein de l'Armée rouge en Allemagne de l'Est en 1981, remplaçant ainsi les FROG-7. Plusieurs membres du Pacte de Varsovie en reçurent, la Pologne tira son dernier missile le 19 mai 1999.

Il est, en 2022, toujours en service dans les forces armées de la Fédération de Russie, dans les forces armées de l'Ukraine, celles d'autres ex-républiques soviétiques, en Bulgarie, en Syrie, au Yémen, et Corée du Nord (dans une version locale nommée KN-02 ).

Il a été utilisé au combat par les forces russes lors des guerres de Tchétchénie et la deuxième guerre d'Ossétie du Sud, par l’armée syrienne lors de la guerre civile syrienne. La chaîne américaine CNN affirme sur la foi de « sources anonymes au sein des services de renseignements américains » que l'armée régulière ukrainienne en aurait utilisés lors de la crise ukrainienne de 2013-2014[6], notamment à la seconde bataille de l'aéroport de Donetsk[7]. Cependant, les autorités ukrainiennes nièrent posséder ce type d'armement[8]. En avril 2022, l'Ukraine possède encore selon le ministère de la Défense russe 38 à 90 lanceurs de missiles Totchka-U et plusieurs centaines de missiles[9]. Le Center for Strategic and International Studies (CSIS) précise que l'Ukraine détient 500 missiles Totchka-U dans son arsenal en 2022[10]. GlobalSecurity.org indique de son côté que l'Ukraine détient 90 lanceurs de missiles Totchka-U en 2022, chiffre comparable à celui de l'année 1995[11].

Il a été également utilisé durant la guerre du Yémen par des unités rebelles yéménites et les commissions populaires (Houthis) le lors d'un raid visant la base de Safer, un cantonnement de la coalition arabe, dans le gouvernorat de Ma'rib. L'attaque fait un minimum de 67 victimes parmi les forces de la coalition arabe dont 52 Émiratis, 10 Saoudiens et 5 Bahreïnis. Dans la nuit du 20 au , un autre tir est intercepté par un MIM-104 Patriot émirati[12].

Durant la guerre de 2020 au Haut-Karabagh, l'Azerbaïdjan effectue deux attaques le 14 octobre 2020 contre des batteries de missiles sol-sol arméniens OTR-21 Totchka (ce pays en possédant alors 7 a 8)[13].

Il est employé durant l'invasion russe de l'Ukraine en 2022 débutant le 24 février par les deux belligérants.

Les forces russes en février 2022 en tirèrent lors des exercices en Biélorussie avant leur attaque [14].

Le 1er mars, un OTR-21 russe explose sur une zone résidentielle de Marioupol[15]

Ce serait les débris d'un missile ukrainien de ce type, intercepté avant d'avoir atteint sa cible, qui sont tombés sur la foule stationnée à un arrêt d'autobus du Donetsk le 14 mars 2022[16],[17],[18] en faisant 23 victimes[19],[20].

Le 8 avril 2022, deux missiles de ce type frappent la gare de Kramatorsk en Ukraine faisant au moins 35 morts (selon les autorités ukrainiennes : 52 morts, dont 5 enfants). La partie propulsive d'un d'entre eux portait l'inscription en russe за детей (littéralement : « Pour nos enfants »[21]).

De leur côté, les forces ukrainiennes tirent un missile sur deux bases aériennes situées en Russie à Millerovo et Taganrog, y détruisant respectivement au sol selon des rumeurs deux Su-30 et un Il-76. Et un sur le port de Berdyansk, ville prise au bord de la mer d'Azov, détruisant le 24 mars 2022 le Saratov (BDK-65), navire de débarquement russe de la classe Alligator[22].

Le ministère ukrainien de la défense déclare qu'au 25 avril 2022, sur les quelque 1 300 missiles balistiques et de croisière tirés par les forces russes, 8 %, soit plus d'une centaine, sont des Totchka[23].

Notes et référencesModifier

  1. https://en.missilery.info/missile/tochka
  2. Ukraine modifies Tochka-U short range ballistic missile
  3. The Russian OTR-21 Tochka aka 9K79
  4. https://en.missilery.info/missile/tochka/9n123k
  5. https://amikamoda.ru/fr/tochka-u-raketnyi-kompleks-ploshchad-porazheniya-takticheskaya.html
  6. (en) [vidéo] CNN 2014 07 29 Ballistic missiles Ukraine sur YouTube
  7. (en) Ukraine crisis: Amnesty deplores abuses by both sides
  8. (en) Ukraine denies using ballistic missiles
  9. (ru) Agence Tass: Des fragments d'un missile Totchka-U utilisé par l'armée ukrainienne trouvés sur le site frappé de Kramatorsk, 8 avril 2022
  10. (en-US) « OTR-21 Tochka (SS-21) », sur Center for Strategic and International Studies, (consulté le )
  11. (en) « Ground Forces Equipment - Ukraine », sur globalsecurity.org (consulté le )
  12. (en) « Breaking News: UAE Patriots Intercept Houthi Missile », sur Missile Defense Advocacy Alliance, (consulté le ).
  13. Alain Rodier, « Arménie – Azerbaïdjan : supposées frappes azéries en Arménie », (consulté le ).
  14. (ru) Роман Закурдаев, « Разрушительная сила: опубликованы кадры ракетных пусков с комплекса «Точка-У» на учениях «Союзная решимость» », sur tvzvezda.ru,‎ (consulté le ).
  15. (ru) « Російські окупанти обстріляли житлові райони Маріуполя (фото) Повний текст читайте тут: https://glavcom.ua/country/incidents/rosiyski-okupanti-obstrilyali-zhitlovi-rayoni-mariupolya-foto-826036.html », sur /glavcom.ua,‎ (consulté le ).
  16. Russia accuses Kyiv of deadly missile attack on Donetsk
  17. Russia says Ukrainian missile killed 20, injured 28 in eastern city of Donetsk
  18. Separatists say 16 dead in Donetsk after Ukraine attack
  19. Russia says 23 dead in missile attack on Donetsk
  20. Powerful Tochka-U Missile ‘Shot-Down’ Mid Air Over Donetsk
  21. « "Pour nos enfants": un missile qui a frappé la gare de Kramatorsk en Ukraine et fait au moins 35 morts portait cet inscription », sur Nice-Matin, (consulté le )
  22. https://air-cosmos.com/article/comment-expliquer-les-echecs-de-la-defense-aerienne-russe-29070
  23. (uk) « Росія випустила по Україні ракет на $7,5 млрд. Оцінка Forbes », sur Forbes,‎ (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier