Ouvrir le menu principal
Données générales
Organisation Drapeau de l'ItalieMinistère de la Défense italien
Constructeur Drapeau d’IsraëlIsrael Aerospace Industries
Domaine Reconnaissance optique
Statut en orbite
Lancement 2 aout 2017
Lanceur Vega
Durée de vie 6 ans
Identifiant COSPAR 2017-044A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 368 kg
Orbite
Orbite Orbite héliosynchrone
Altitude 450 km
Inclinaison 97°

OPTSAT-3000 dont la mission est également désignée sous l'appellation SHALOM (Spaceborne Hyperspectral Applicative Land and Ocean Mission) est un petit satellite de reconnaissance optique italien développé par la société israélienne Israel Aerospace Industries qui a été placé en orbite le 2 aout 2017 par un lanceur Vega.

HistoriqueModifier

Le satellite de reconnaissance optique OPTSAT-3000 a été commandé en juin 2012 par le Ministère de la Défense italien auprès de la société israélienne Israel Aerospace Industries dans le cadre d'un contrat double comprenant la vente d'avions d'entrainement italiens M-346 à l'Armée israélienne. Le satellite constitue une solution d'attente en attendant que les militaires italiennes disposent d'une plateforme. La gestion du projet en Italie est confiée à Telespazio. Une fois lancé les opérations seront gérées directement par le Ministère de la Défense italien. Le cout du projet de la construction jusqu'à la fin de la recette en orbite est évalué à 182 millions US$. La partie optique est développée par la société israélienne ELOp dans le cadre d'un contrat de 40 millions US$[1].

Caractéristiques techniquesModifier

OPSAT-3000 est un satellite stabilisé 3 axes d'une masse de 400 kg. Il est long de 4,58 mètres pour un diamètre de 1,2 mètres. Une fois ses panneaux solaires déployés son envergure atteint 4,6 mètres. La plateforme OPSAT-3000 du satellite dérive de celle du satellite de reconnaissance israélien Ofeq 3 (plateforme OPSAT-1000) améliorée avec les satellites Ofeq 5 à 9 (plateforme OPSAT-2000) dont dérive par ailleurs la plateforme TecSAR utilisée par les satellites de reconnaissance radar développés par l'industrie israélienne. Le premier satellite à utiliser la nouvelle plateforme était Ofeq-11 lancé en 2016. La plateforme est alimentée en énergie par deux ensemble de panneaux solaires déployés en orbite. La charge utile est constituée par la caméra Jupiter dont l'optique est un télescope de 70 cm de diamètre qui alimente deux détecteurs. Un détecteur panchromatique fournit des images avec une résolution spatiale de 0,5 mètres. Le deuxième détecteur fournit des images multispectrales avec une résolution de 2 mètres. La fauchée est de 15 kilomètres[1].

Déroulement de la missionModifier

Le satellite OPSAT-3000 a été placé sur une orbite héliosynchrone à une altitude de 450 km avec une inclinaison orbitale de 97° le 2 aout 2017. Le lanceur utilisé était une fusée européenne Vega tirée depuis la base de lancement de Kourou qui emportait également le satellite Vénμs également de fabrication israélienne. La mission du satellite de reconnaissance italien doit durer au moins 6 ans[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Patric Blau, « OPTSAT-3000 », sur spaceflight101 (consulté le 25 juillet 2017)
  2. (en) Patric Blau, « Vega Rocket Successfully Lifts Israeli-Built Earth-Watching Satellites for Science & Reconnaissance », sur spaceflight101 (consulté le 25 juillet 2017)

Voir aussiModifier