Nypa fruticans

espèce de plantes
Nypa fruticans
Description de cette image, également commentée ci-après
Nypa fruticans.
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Lilianae
Ordre Arecales
Famille Arecaceae
Genre Nypa

Espèce

Nypa fruticans
Wurmb, 1779[1]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Nypa fruticans Wurmb, 1779 est une espèce de plantes de la famille des Arecaceae (palmiers). Ce palmier peut former de véritables mangroves dans le sud de l'Asie.

Il est appelé « palmier d’eau » en français[2].

L’espèce Nypa fruticans est l'unique représentant actuel du genre Nypa et de la sous-famille des Nypoideae. Il existe aussi des espèces fossiles.

FossilesModifier

On a trouvé des traces fossiles du palmier Nypa, en particulier des pollens, datées de 70 millions d'années. En Grande-Bretagne, dans le gisement fossilifère de "London Clay", on a aussi découvert des fragments fossiles de fruits de Nypa datés de 50 millions d'années[3].

DescriptionModifier

 
Nypa fruticans au Vietnam, delta du Mékong

Nypa fruticans est un palmier à tige prostrée (souterraine et même immergée) qui se divise, se ramifiant de manière dichotomique et sans gaine foliaire. Il pousse dans la vase ou la boue des bords de rivière ou dans les mangroves. Ils ont de feuilles érigées, pennées redupliquées, inermes. Il est monoïque (les deux sexes chez le même individu), polycarpique (il y a de multiple floraison dans sa vie); les inflorescences sont érigées, avec une tête apicale avec des fleurs femelles, et de nombreuses ramifications latérales pour les rameaux florifères courtes des fleurs mâles, les fleurs des deux sexes sont très différentes.

 
Le stipe du palmier nypa est sous l'eau. Seules les feuilles sont à la surface.
  • Stipe et feuilles : Nypa fruticans a un stipe horizontal qui pousse sous le sol, et seules les feuilles et les fleurs émergent à la surface. Par conséquent, il ne peut être considéré comme un arbre, bien que les feuilles puissent atteindre 9 mètres de hauteur.
  • Inflorescence : les fleurs sont portées par une inflorescence globuleuse, qui a des fleurs femelles à l'extrémité ou des fleurs mâles sur les branches basses.
  • Fruits : la fleur donne une graine ligneuse, qui est arrangée en grappe compressée ayant une forme de boule, située à l'extrémité d'une tige solitaire de 25 cm. Les graines parvenues à maturité se séparent de la boule et flottent à la surface de l'eau ; elles sont ainsi disséminées par les courants et les marais.

HabitatModifier

Le palmier Nypa fruticans pousse dans la vase ou la boue, où le courant de la marée lui apporte les nutriments nécessaires à sa croissance. Le palmier peut se disséminer aussi loin que le courant parvient à déposer les graines. Il est courant sur les côtes et les rivières de l'Océan Indien et de l'Océan Pacifique du Bangladesh aux îles du Pacifique.

Le palmier Nypas fruticans se trouve le long des cours d'eau boueux de l'intérieur de la mangrove près de la terre ferme et se mêle aux palétuviers du genre Bruguiera et par endroit à des Pandanus [4].

RépartitionModifier

 
Répartition de Nypa fruticans.

L’espèce est assez répandue tout au long des cours d'eau et des mangroves d'Asie, principalement : îles Andaman, Bangladesh, Archipel Bismarck, Bornéo, Cambodge, îles Carolines, Hainan, Inde, Java, Îles de la Sonde, Malaisie, Myanmar, Archipel Nansei, Nouvelle-Guinée, îles Nicobar, Territoire du Nord (Australie), Queensland (Australie), Philippines, Îles Salomon, Sri Lanka, Sulawesi, Sumatra, Thaïlande, Viêt Nam

UsagesModifier

Les feuilles longues du palmier Nypa fruticans sont utilisées par les populations comme chaume pour recouvrir les maisons, ou comme matériel pour la construction des habitations. Les feuilles sont également utilisées pour la production de biens artisanaux comme les paniers.

L'inflorescence sert, avant sa floraison, à récolter une douce sève comestible grâce à laquelle on produit une boisson alcoolisée. Les jeunes plants sont également comestibles et les pétales des fleurs peuvent être infusées pour donner une tisane aromatique. Attap chee est le nom malaisien pour les fruits immatures qui sont des boules douces, translucides et gélatineuses utilisées comme ingrédient dans les desserts. Sur certaines îles, on donne le palmier Nypa à manger aux cochons durant la saison sèche. Cela confère, paraît-il, une saveur particulière à la viande. Enfin, les jeunes feuilles sont utilisées comme substitut du tabac.

TaxinomieModifier

Nypa fruticans a pour synonymes[5] :

  • synonyme homotypique :
    • Nipa fruticans (Wurmb) Thunb., Kongl. Vetensk. Acad. Nya Handl. 3: 231 (1782).
  • synonymes hétérotypiques :
  • Cocos nypa Lour., Fl. Cochinch. : 567 (1790).
  • Nipa litoralis Blanco, Fl. Filip. : 662 (1837).
  • Nipa arborescens Wurmb ex H.Wendl. in O.C.E.de Kerchove de Denterghem, Palmiers : 252 (1878).
  • Nypa fruticans var. neameana F.M.Bailey, Proc. Roy. Soc. Queensland 5 : 147 (1888).

Notes et référencesModifier

  1. Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 28 décembre 2020
  2. GBIF Secretariat. GBIF Backbone Taxonomy. Checklist dataset https://doi.org/10.15468/39omei accessed via GBIF.org, consulté le 28 décembre 2020
  3. Nathalie Vidal, Le grand livre des graines voyageuses sur les trois océans Atlantique, océan Indien et Pacifique, Éditions Orphie, , 240 p. (ISBN 979-10-298-0444-1), Famille : Arecaceae : Nypa fruticans pages 84 et 85
  4. J. et K. MacKinnon (trad. Janine Cyrot), Les animaux d'Asie : Écologie de la région indo-malaise, Fernand Nathan, , 172 p., page 90
  5. WCSP. World Checklist of Selected Plant Families. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet; http://wcsp.science.kew.org/., consulté le 28 décembre 2020

Références biologiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :