Nymphis d'Héraclée

Nymphis d’Héraclée
Biographie
Naissance
Activité

Nymphis d’Héraclée (en grec ancien Νύμφις) est un historien grec du IIIe siècle av. J.-C. natif d’Héraclée du Pont[note 1].

HistoireModifier

Lorsque les Galates ravagèrent la région du Pont pendant la passation de pouvoir à l’annonce de la mort d’Ariobarzane II, Nymphis fut chef d’une ambassade de sa ville, contrainte à demander leur retrait, victime elle aussi d’attaques les Galates, qui leur reprochaient leur solidarité avec la république de Pont : le traité conclu, Nymphis distribua des richesses aux troupes galates, à raison de 5 000 pièces d’or à l’armée et 200 pièces d’or à leurs chefs.

ŒuvreModifier

Il a rédigé un ouvrage en vingt-quatre livres sur Alexandre le Grand et ses successeurs[note 2],[note 3], ainsi que l’histoire de sa ville natale[note 4] en treize livres : Plutarque parle du « quatrième Livre de son ouvrage » et Athénée[1] cite un extrait du Livre VI, un passage d’un autre ouvrage intitulé Voyage sur les côtes d’Asie[note 5] et un autre ouvrage Sur Héraclès en au moins douze livres[2].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Ville grecque de Bithynie située sur le Pont-Euxin. Elle a fait place à l’actuelle ville de Karadeniz Ereğli dans la province de Zonguldak en Turquie
  2. Épigones
  3. En grec ancien Περἰ ᾿Αλεξάνδρου καὶ τῶν Διαδόχων καὶ ᾿Επιγόνων
  4. En grec ancien Περἰ ῾Ηρακλείας
  5. En grec ancien Περίπλῳ ᾿Ασίας

RéférencesModifier

BibliographieModifier