Numérotation de la musique classique

ensemble d'œuvres d'un auteur de musique publiées ensemble, numéroté dans la liste des opus du même auteur
(Redirigé depuis Numéro d'opus)

Un numéro d'opus (op.), du latin opus signifiant « œuvre », permet d'identifier la plupart des œuvres de musique classique. Les numéros sont en général attribués chronologiquement, par date de composition ou de publication, et sont précédés de l'abréviation op. (pour « opus »).

Numéro d'opusModifier

En latin, opus signifie « ouvrage »[1], « œuvre »[2]. Suivi d'un numéro, le terme, abrégé en « op. »[2], est utilisé pour des œuvres musicales classées en fonction de leur date de composition ou de publication[1].

Il semble que l'emploi d'un numéro d'opus apparaisse à la fin de la Renaissance, peut-être avec Lodovico da Viadana en 1597[2]. L'usage se développe au XVIIe siècle mais c'est à compter du XVIIIe siècle qu'il se généralise, en raison du développement de l'édition et de la naissance du droit d'auteur[1]. À l'époque romantique, son emploi est courant[2]. De nos jours, il est relativement délaissé, « la singularité des titres permettant de s'en dispenser »[2].

L'élaboration d'un catalogue par numéros d'opus peut être de l'initiative du compositeur lui-même ou de son éditeur. Un numéro d'opus peut recouvrir une ou plusieurs compositions[1]. Dans ce cas, un autre numéro vient compléter l'opus afin de désigner la place occupée par l’œuvre dans un recueil, à l'image du Quatuor à cordes en sol majeur op. 18 no 2 de Ludwig van Beethoven, par exemple[2]. Au total, l’œuvre de Beethoven comprend ainsi 138 opus, celle de Brahms 122[1].

Au-delà de son aspect pratique, le numéro d'opus peut aussi revêtir une dimension symbolique. Robert Schumann, notamment, avait conservé en réserve le numéro d'opus 6 pour ses Davidsbündlertänze, composées et publiées après Carnaval op. 9 et la Sonate pour piano no 1 op. 11, le cycle citant une mazurka provenant des Soirées musicales op. 6 de Clara Wieck[2].

Autres dénominationsModifier

L'abréviation op. posth. peut être utilisée lorsqu'il s'agit d'œuvres posthumes (compositions publiées ou découvertes après la mort de l'auteur)[1], bien que cette pratique ne soit pas toujours suivie, comme dans le cas des 4e et 5e symphonies de Mendelssohn.

L'abréviation allemande WoOWerk ohne Opuszahl (« œuvre sans numéro d'opus ») — désigne les œuvres (en général mineures) auxquelles aucun numéro n'est attribué[1]. L'appellation en latin est : op. deest (l'opus fait défaut)[3].

Problème du catalogue des œuvresModifier

Dans certains cas, les dates de composition ou de publication ne sont pas connues de manière précise, comme pour un grand nombre de compositeurs de la période baroque, mais aussi pour les premières compositions de Mozart. Dans ce cas, on utilise généralement la numérotation d'un catalogue thématique établi par un spécialiste faisant autorité.

Par exemple, le Bach Werke Verzeichnis (« catalogue des œuvres de Bach »), désigné couramment par le sigle « BWV », est le catalogue thématique des œuvres de Jean-Sébastien Bach établi dans les années 1950 par Wolfgang Schmieder[2].

Autre exemple moins heureux : les œuvres de Johann Christian Bach ont été généralement indexées d'après les numéros d'opus assignés par leur premier éditeur. Conséquence fâcheuse : si elles ont été publiées par des éditeurs différents, des œuvres différentes peuvent avoir le même numéro. Par exemple, l’op. 18 désigne ses Six grandes ouvertures, mais aussi ses Deux symphonies et ses Quatre sonates et duos. Les opus de Boccherini connaissent la même confusion éditoriale.

Les œuvres de Mozart sont répertoriées selon la numérotation « KV » pour Köchel Verzeichnis ou « catalogue Köchel » ou « K », du nom de Ludwig von Köchel, auteur, en 1862 de la Chronologisch-thematisches Verzeichnis sämtlicher Tonwerke Wolfgang Amadé Mozarts (« liste exhaustive chronologique et thématique des œuvres musicales de Wolfgang Amadeus Mozart »). Ce catalogue connaît plusieurs révisions jusqu'à nos jours, intégrant de nouvelles œuvres ou rejetant des œuvres réattribuées à d'autres compositeurs[1].

Quant aux quelques œuvres de Frédéric Chopin sans numéro d’opus, elles sont répertoriées d’après le Kobylanska Katalog («  KK »), du nom de Krystyna Kobylańska, auteur en 1979 de la Thematisch-bibliographisches Werkverzeichnis (« liste thématique et bibliographique des œuvres de Chopin »).

Principaux catalogues musicologiquesModifier

Principaux catalogues
Compositeur Catalogue Nom du catalogue Auteur du catalogue
Johann Christoph Friedrich Bach HW ou Wf Catalogue Wohlfarth Hannsdieter Wohlfarth (1971), Ulrich Leisinger
Johann Christian Bach W Catalogue thématique Warburton des œuvres de Johann Christian Bach Ernest Warburton
Karl Friedrich Abel K Catalogue de Walter Knape Walter Knape
Carl Philipp Emanuel Bach Wq et H Catalogue Wotquenne/Catalogue d'Eugene Helm Alfred Wotquenne/Eugene Helm
Jean-Sébastien Bach BWV Bach-Werke-Verzeichnis Wolfgang Schmieder
Wilhelm Friedemann Bach Fk Catalogue de Martin Falck Martin Falck
Béla Bartók Sz, BB Catalogue Szőllősy, Lázló Somfai András Szőllősy
Hector Berlioz H Catalogue Holoman Dallas Kern Holoman
Heinrich Biber C Catalogue Chafe Eric Thomas Chafe
Georges Bizet WD Catalogue Winton Dean Winton Dean
François Colin de Blamont FCB Catalogue du CMBV Benoît Dratwicki
Luigi Boccherini G Catalogue Gérard Yves Gérard
Anton Bruckner WAB Werkverzeichnis Anton Bruckner Renate Grasberger
Dietrich Buxtehude BuxWV Buxtehude-Werke-Verzeichnis Georg Karstädt
Marc-Antoine Charpentier H Catalogue Hitchcock Hugh Wiley Hitchcock
Louis-Nicolas Clérambault C Catalogue Paris Fayard 1998 Catherine Cessac
Daniel Danielis DDa Catalogue du CMBV Catherine Cessac
Claude Debussy L Catalogue Lesure François Lesure
Antonín Dvořák B Catalogue Burghauser Jarmil Burghauser
Jean-Fery Rebel JFR Catalogue du CNRS Catherine Cessac
Zdeněk Fibich Hud. Zdeněk Fibich: Tematický katalog Vladimír Hudec
César Franck FWV Franck-Werke-Verzeichnis Wilhelm Mohr
Louis Moreau Gottschalk RO et Xn (X1, X2, etc.) The Centennial Catalogue of the Published and Unpublished Compositions of Louis Moreau Gottschalk Robert Offergeld
Élisabeth Jacquet de La Guerre EJG Catalogue du CMBV Catherine Cessac
Georg Friedrich Haendel HWV Händel-Werke-Verzeichnis Bernd Baselt
Joseph Haydn Hob Catalogue Hoboken Anthony van Hoboken
Michael Haydn Perger Catalogue Perger (en) Lothar Perger
Michel-Richard de Lalande S Catalogue Oxford University Press Lionel Sawkins
Jean-Marie Leclair JML Catalogue du CMBV Thomas Leconte
Franz Liszt S et R Catalogue Searle (S.1 à S.350 et S.351 à S.999) / Catalogue Raabe Humphrey Searle / Peter Raabe
Jean-Baptiste Lully LWV Lully-Werke-Verzeichnis Herbert Schneider
Félix Mendelssohn MWV Mendelssohn-Werkverzeichnis Ralf Wehner
Claudio Monteverdi SV Stattkus-Verzeichnis Manfred H. Stattkus
Wolfgang Amadeus Mozart KV Köchel Verzeichnis Ludwig von Köchel
Niccolò Paganini MS Catalogue de Maria Rosa Moretti et Anna Sorento Maria Rosa Moretti et Anna Sorento
Ignace Pleyel B ou Ben Ignace Pleyel, A Thematic Catalogue of his Compositions Rita Benton
Henry Purcell Z Catalogue Zimmerman Franklin B. Zimmerman
Jean-Philippe Rameau Catalogue du CNRS Sylvie Bouissou, Pascal Denéchau, Denis Herlin
Maurice Ravel M Catalogue Marnat Marcel Marnat
Ottorino Respighi P Catalogue Pedarra Potito Pedarra
Albert Roussel L Catalogue Labelle Nicole Labelle
Domenico Scarlatti L, K, P, F Catalogue Kirkpatrick Longo, Kirkpatrick, Pestelli et Fadini
Franz Schubert D Deutsch-Verzeichnis Otto Erich Deutsch
Heinrich Schütz SWV Schütz-Werke-Verzeichnis Werner Bittinger
Georg Philipp Telemann TWV Telemann-Werke-Verzeichnis Martin Ruhnke
Antonio Vivaldi P, F, R Catalogue Pincherle, Fanna, Catalogue Ryom Marc Pincherle, Antonio Fanna, Peter Ryom
Richard Wagner WWV Wagner-Werk-Verzeichnis John Deathridge, Martin Geck et Egon Voss
Carl Maria von Weber J Catalogue Jähns Friedrich Wilhelm Jähns

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h Thierry Geffrotin, Les 100 mots de la musique classique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? » (no 3930), (ISBN 978-2-13-058907-5), p. 95-96
  2. a b c d e f g et h Hélène Cao, 600 mots de la musique, vol. A : Histoire et technique, Paris, Gérard Billaudot Éditeur, coll. « Les Essentiels de la musique », (ISMN 979-0-043-09982-6), p. 91
  3. « Identification des catalogues thématiques d'oeuvres », sur www.musiqueorguequebec.ca (consulté le )
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Opus number » (voir la liste des auteurs).