Nuño Beltrán de Guzmán

Nuño Beltrán de Guzmán
Image dans Infobox.
Conquistador Nuño Beltrán de Guzmán tel qu'il est représenté dans le Codex Telleriano-Remensis.
Biographie
Naissance
Décès
Allégeance
Formation
Activités

Nuño Guzmán de Beltrán ou Nuño Beltrán de Guzmán (1490 environ -1544) était un conquistador espagnol. Il présida la première Audiencia de la Nouvelle-Espagne. Il mourut en prison en Castille.

BiographieModifier

Né à Guadalajara, en Espagne, Nuño Beltrán de Guzmán étudia le droit à l'université d’Alcalá[1] qu'il quitta au bout de deux ans sans avoir passé les examens. En 1528, Charles V le nomma président de la première Audiencia de la Nouvelle-Espagne. Il était dit irraisonnable et arbitraire dans ses décisions par rapport aux Espagnols, cruel et brutal envers les Amérindiens. Juan de Zumárraga, archevêque de la Nouvelle-Espagne, l'excommunia en 1530 pour ces raisons.

Guzmán assembla alors une armée de 500 conquistadors mécontents et de 10 000 Amérindiens à l'aide de fonds illégaux, et il conquit les terres amérindiennes du nord et du nord-ouest du Mexique actuel. Il nomma ces régions Nouvelle-Galice, établit des terres pour lui-même et ses suivants, tandis qu'il empêchait les Amérindiens d'en posséder, même ceux qui l'avaient aidé. Nombre d'entre eux furent massacrés ou devinrent des esclaves. Guzmán reçut à cette époque le surnom de « Guzmán sanglant ». Les colons commencèrent en 1533 à se plaindre auprès d'Antonio de Mendoza, le vice-roi de la Nouvelle-Espagne, à propos de sa cruauté. Guzmán fut arrêté en 1536 et mourut emprisonné en Espagne.

NotesModifier

  1. D'après Donald E. Chipman, Nuño de Guzmán y la provincia de Pánuco en Nueva España : 1518-1533, Glendale (Californie), Arthur H. Clark Co., , 229 p. (ISBN 978-968-496-626-0), p. 85.

Liens externesModifier