Ouvrir le menu principal

Notre Dame des Missions

HistoriqueModifier

Cet institut missionnaire est fondé à Lyon en 1861, sous l'impulsion des Pères maristes et sous la direction d´Euphrasie Barbier. La congrégation de Notre Dame des Missions envoie ses premières missionnaires en Nouvelle-Zélande (Napier en 1864 et Christchurch en 1867) et dans les îles de l'Océanie Centrale (Samoa, Futuna, Wallis, Tonga).

Les œuvres d'éducation: écoles, orphelinats, crèches se développent en Nouvelle-Zélande, en Angleterre, en Australie (1897), au Canada (1898). De Chittagong (1883), comme centre, des implantations se multiplient pour former, en 1920, la province indienne. Plusieurs missions sont établies en Indochine à partir de 1924. L'effectif global de la congrégation qui s'élevait à 850 membres en 1938, atteint un plafond en 1966-1972, avec un total de 1 243 membres.

Malgré des signes de décroissance numérique en Europe, de nouveaux territoires de mission se sont ouverts au lendemain du Concile Vatican II : le Kenya, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou, la Bolivie, Samoa et le Sénégal. En 1997, la Congrégation de Notre Dame des Missions compte un millier de membres (827 professes perpétuelles, 101 professes temporaires, 45 novices, 28 postulantes) réparties en 214 maisons, groupées en 8 provinces et 7 territoires de mission) et est implantée dans 19 pays, avec une plus forte concentration en Asie du Sud-Est : Bangladesh, Inde, Birmanie, Vietnam, Philippines. Les secteurs d’activité se sont diversifiés: enseignement, catéchèse, catéchuménat, éducation sanitaire et sociale, pastorale.

Aujourd'hui cette congrégation n'est plus francophone et la majorité de ses documents sont en anglais, la plupart de ses vocations francophones se sont taries.

ConstitutionsModifier

En 1869, un Bref de Louange accordé par le Saint-Siège donna à la Congrégation de Notre Dame des Missions l’autonomie de gouvernement par rapport à la Société de Marie. Les premières constitutions approuvés « ad septenium », en 1890, puis en 1906, ont été remaniées au cours des chapitres généraux de 1947, 1969 puis 1978. Un texte nouveau est en vigueur depuis 1979, approuvé définitivement.

Congrégation de droit pontifical, elle est gouvernée par une supérieure générale, assistée de quatre conseillères; dans chaque province ou région, un conseil assure l’animation spirituelle et apostolique.

Les établissements scolaires de la congrégationModifier

  • Ensemble scolaire Notre-Dame des Missions à Charenton-le-Pont (Val de Marne)
  • Établissement Notre-Dame des Missions à Toulon (Var)

SourcesModifier

  • Aimé Coulomb, Vie de la très révérende mère Marie du Cœur de Jésus, née Euphrasie Barbier, Paris, Édition Vic et Amat,
  • Charles Couturier, Droit est mon chemin, Toulouse, Éditions Prière et Vie, S.E.D.A.P.,

Voir aussiModifier