Nota bene

locution latine

Un nota bene ou nota béné (abrégé N. B.) /nɔ.ta be.ne/ (les e se prononcent é) est à l’origine une locution invariable du XVIIIe siècle (elle ne prend donc pas de « s » au pluriel). Ce sont des mots latins signifiant proprement « note » et « bien ». L'expression latine peut être traduite par « bien noter que ».

Cette mention est utilisée en tête d’une note, d’une remarque, afin d’attirer l’attention du lecteur sur un point important, une précision. On peut également la trouver à la fin d’une lettre, mais elle se distingue du post-scriptum qui est spécifiquement une note palliant un oubli.

Mention dans un courrierModifier

On peut écrire Nota bene au long, sans trait d'union et sans accents aigus sur les e de bene. L'expression, qu'elle soit employée comme locution ou comme nom masculin, est toujours invariable. Elle s’écrit en romain bien qu’on la trouve parfois en italique dans des textes soignés[1].

En forme abrégée, le mieux est d’écrire les deux lettres N et B chacune suivie d'un point et séparées l'une de l'autre par une espace insécable[1].

Quant au choix de la ponctuation à utiliser après le nota bene, on peut employer soit le tiret précédé d'un point, soit plus couramment les deux-points. Dans les deux cas, le mot qui suit le signe de ponctuation doit commencer par une majuscule[1].

Exemples :

Nota bene : Tout le monde m'aimait. Moi aussi je m'aimais bien. Jusqu'à ce qu'il arrive.
Nota bene. – Bucéphale n'est pas un dépotoir.
N. B. : Nous ne ressentons pas assez, et pensons trop.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Nota bene », sur Banque de dépannage linguistique (consulté le 13 juillet 2019).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :