Ouvrir le menu principal

Publié pour la première fois le 11 mars 1702, le Daily Courant fut le premier quotidien anglais de l'histoire, honneur qui est lui cependant disputé par le Norwich Post, autre emblème du dynamisme de la presse pendant la Révolution financière britannique[1], fondé l'année précédente dans la riche région lainière de Norwich, au sud-est de l'Angleterre.

HistoireModifier

La première édition du journal a été publiée au cours de l'été 1701 par l'imprimeur Francis Burges qui s'était installé au Red Well à Norwich et décédera en 1706. À partir du début novembre, le journal devient hebdomadaire. L'année suivante, un autre quotidien est créé en province, cette fois à Bristol, le Bristol Post-Boy[2].

À sa mort en 1706, sa veuve Elizabeth Burges poursuit l'œuvre de son mari, face à la concurrence du Norwich Postman, fondé en décembre 1706 et de la Norwich Gazette, apparue un mois après. Mais elle-même décède en 1709 et le journal revient à l'imprimeur, Freeman Collins, de Londres, qui lui envoie ses meilleurs apprentis, parmi lesquels Edward Cave, futur fondateur de The Gentleman's Magazine[3]. A la morte de Collins en 1713, le journal s'incline devant son rival local, le Norwich Courant.

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. Speech by HRH The Prince of Wales titled The Role of Britain's Newspapers to mark the 300th anniversary of Fleet Street newspapers, St Bride's Church, London (11 March 2002)
  2. "The English Press in the Eighteenth Century", page 13, par Jeremy Black [1]
  3. David Stoker, « Printing at the Red Well: an early Norwich press through the eyes of contemporaries », The Mighty Engine: The printing press and its impact, Winchester, St Paul's Bibliographies,‎ , p. 97–106