Ouvrir le menu principal

Nordex
logo de Nordex
illustration de Nordex

Création 1985 à Give, Drapeau du Danemark Danemark
Personnages clés Carsten Pedersen, Thomas Richterich
Forme juridique Société européenne
Siège social Hambourg
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction José Luis Blanco Dieguez
Activité Energie, Energie Renouvelable, Eolien
Produits Eolienne
Effectif 5 676 (2018)
Site web http://www.nordex-online.com/en

Capitalisation 1 283 millions d'euros (novembre 2019)
Chiffre d'affaires 2 459 millions d'euros (2018)
Résultat net 83,9 millions d'euros (2018) Perte[1]
Des éoliennes manufacturées par Nordex dans le parc éolien de Hohenahr, Allemagne

Nordex est une entreprise allemande qui fait partie de l'indice TecDAX. Elle fabrique des éoliennes.

HistoireModifier

La création de Nordex remonte à 1985, alors que la demande mondiale d’éoliennes n’a pas encore connu sa première grande croissance dans les années 1990. Nordex s'est toujours concentré sur des éoliennes de grande taille et forte puissance : deux années seulement après son démarrage, Nordex installe déjà la plus grande éolienne de série au monde de l'époque.

En 1995 Nordex lance la production de la première éolienne de série de plus d’un mégawatt au monde puis de nouveau en l’an 2000 le plus puissant modèle d’éolienne de série de l’époque avec la N80/2500, d’une puissance de 2,5 MW.

En 2001, la filiale française est créée[2], dont le siège se trouve actuellement à la Plaine Stade de France.

En octobre 2015, Nordex annonce l'acquisition de l'entreprise espagnole Acciona Windpower pour 785 millions d'euros[3].

En juin 2017, elle remporte un contrat en France qui lui donne l'occasion avec son modèle N131/3000 de 131 mètre d'installer l'éolienne la plus haute de France[4]. Elle est le premier developpeur de projet éolien en France à cette même date[2].

En Octobre 2019, Acciona a proposé de prendre le contrôle de Nordex afin de renforcer les résultats de la société à la suite de l'insolvabilité du fournisseur allemand rival Senvion.[5]

Principaux actionnairesModifier

Au 27 novembre 2019[6]:

Acciona 36,3%
DWS Investments 5,35%
DWS Investment 5,04%
Susanne Klatten 4,81%
Schroder Investment Management 3,00%
Norges Bank Investment Management 2,46%
Dimensional Fund Advisors 2,21%
The Vanguard Group 1,65%
Deka Investment 1,64%
JPMorgan Asset Management 1,37%

Parcs éoliens majeurs en FranceModifier

En août 2015, Nordex construit un des plus grands parc éoliens français, Seine-Rive-Nord (SRN). Trente N100/2500, d'une puissance nominale unitaire de 2,5 MW chacune, totalisant 75 MW de puissance installée. Situé entre Troyes et Romilly-sur-Seine, cette dernière fût développé par Nordex Developpement France et H2Air[7] pour le compte de l'investisseur KGAL. La particularité de ce parc est qu'il possède un poste élévateur de tension électrique privé 20 kV - 90 kV directement raccordé sur le réseau de transport d'électricité de RTE. Ce parc génère 183 000 MWh/an d'électricité d'origine renouvelable couvrant les besoins énergétiques hors chauffage de 46 000 foyers.

RéférencesModifier

  1. https://www.zonebourse.com/NORDEX-SE-468965/fondamentaux/
  2. a et b « Entreprise », sur Nordex France (consulté le 27 novembre 2019)
  3. Nordex to Acquire Spain's Acciona Windpower for $880 Million, Lydia Mulvany, Bloomberg, 5 octobre 2015
  4. (en-US) « Nordex's N131/3000 Wind Turbine Making French Debut - North American Windpower », North American Windpower,‎ (lire en ligne, consulté le 16 juin 2017)
  5. Karl-Erik Stromsta, « Spain’s Acciona Launches Nordex Takeover Bid Amid ‘Turbulent’ Wind Market », sur www.greentechmedia.com, (consulté le 19 novembre 2019)
  6. Zone Bourse, « Nordex : Actionnaires... », sur www.zonebourse.com (consulté le 27 novembre 2019)
  7. Maÿliss Francisco, « Construction parc éolien Seine-Rive-Gauche Nord », sur www.h2air.fr (consulté le 22 décembre 2017)

Liens externesModifier