Nommay

commune française du département du Doubs

Nommay
Nommay
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Montbéliard
Intercommunalité Pays de Montbéliard Agglomération
Maire
Mandat
Thierry Boillot
2020-2026
Code postal 25600
Code commune 25428
Démographie
Population
municipale
1 630 hab. (2018 en diminution de 3,44 % par rapport à 2013)
Densité 511 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 32′ 19″ nord, 6° 50′ 52″ est
Altitude Min. 320 m
Max. 397 m
Superficie 3,19 km2
Unité urbaine Montbéliard
(banlieue)
Aire d'attraction Montbéliard
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bethoncourt
Législatives 4e circonscription du Doubs
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Nommay
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Nommay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nommay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nommay
Liens
Site web http://www.nommay.fr

Nommay est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Les habitants de la commune sont les Foyens et Foyennes[1].

GéographieModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Nommay est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Montbéliard, une agglomération inter-départementale regroupant 25 communes[5] et 112 634 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Montbéliard, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 137 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[8],[9].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (41,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (48 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (41,2 %), zones urbanisées (29,5 %), forêts (18,8 %), eaux continentales[Note 3] (10,5 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

ToponymieModifier

Novemmansi en 1110 ; Novomas en 1147 ; Neufmeix en 1347 ; Nomaix en 1398 ; Nomart en 1455 ; Nommay en 1595 ; Nomey en 1616 ; Nommay depuis le XVIIIe siècle[12].

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Nommay a été rattaché à la France en 1793, comme l'ensemble du comté de Montbéliard.

Le village a été desservi par la ligne de Belfort à Sochaux de la compagnie des Chemins de fer d'intérêt local du Territoire de Belfort de 1913 à 1938.

 
Horaires de la ligne en mai 1914.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1803 1813 M. Claude Marchand    
1814 1815 Charles Marchand    
1816 1817 Georges-Frédéric Ridey    
1818 1848 Georges-Frédéric Ridey    
1848 1855 David Wittmer    
1855 1857 Jacques-Frédéric Goll    
1857 1870 Georges-David Ridey    
1870 1871 David Faivre    
1871 1881 Jacques Pechin    
1881 1900 Henri Faivre    
1901 1902 Henri Schor    
1903 1908 Louis Caburet    
1909 1914 Charles Donze    
1914 1919 Pierre Goll    
1919 1925 Louis Caburet    
1925 1935 Émile Malblanc    
1935 1944 René Goll    
1944 1976 René Lambert    
1976 1989 Jean Stockli    
1989 2008 Claude Beurtheret DVD  
2008 2014 Guy Chatelain[13]    
2014 En cours
(au 27 mai 2020)
Thierry Boillot UMP puis LR Cadre
Réélu pour le mandat 2020-2026[14]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[16].

En 2018, la commune comptait 1 630 habitants[Note 4], en diminution de 3,44 % par rapport à 2013 (Doubs : +1,53 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
178222214268323367357336325
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
311344348342334312303300268
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
259277258274312337338323440
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
8731 0971 5901 6351 5131 4851 5691 5801 685
2017 2018 - - - - - - -
1 6381 630-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

SportsModifier

Nommay est célèbre pour son circuit de cyclo-cross de Brognard, support d'un cyclo-cross international, le Cyclo-cross de Nommay. Il a accueilli trois Championnats de France de cyclo-cross (1998, 2003 et 2013) et douze manches de la Coupe du monde de cyclo-cross (1996-1997, 1998-1999, 1999-2000, 2001-2002, 2003-2004, 2004-2005, 2006-2007, 2008-2009, 2009-2010, 2013-2014, 2017-2018 et 2019-2020), ainsi que six manches du Challenge la France cycliste de cyclo-cross 1993, 1994, 1995, 2000, 2005 et 2016).

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Jean-Baptiste.
  •  
    Fontaine-lavoir de la rue sous le coteau
     
    Fontaine-lavoir du centre-ville
     
    Fontaine-abreuvoir de la rue de la petite fontaine
    Mairie, ancienne maison d'école portant la devise du Pays de Montbéliard : Dieu seul est mon appuy.
  • Les 3 fontaines qui servaient de lavoir :
    • Lavoir de la rue sous le Coteau.
    • Lavoir du centre-ville.
    • Lavoir de la rue de la Petite Fontaine.
  • Les vieilles fermes de la rue du Cimetière et du centre-ville.
  • Monuments aux morts.
  • La commune possède dans les champs une ancienne borne de pierre indiquant les anciennes limites du comté de Montbéliard.
  • L'église saint Jean-Baptiste.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • « Nommay », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le ).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Le nom des habitants du 25 - Doubs - Habitants », sur www.habitants.fr (consulté le ).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Montbéliard », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 5, Besançon, Cêtre, 1986(.
  13. « Police intercommunale, ouvrez ! : Quatre communes du Doubs ont convenu de mutualiser leurs forces dans une police intercommunale. Création à la rentrée », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Thierry Boillot élu Maire de Nommay », ToutMontbeliard.com,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Thierry Boillot a été réélu pour la seconde fois comme Maire ».
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.