Ouvrir le menu principal

Nomenclature des unités territoriales statistiques

découpage territorial à usage statistique
Page d'aide sur les redirections « NUTS » redirige ici. Pour les autres significations, voir Nut.

La nomenclature des unités territoriales statistiques est un découpage territorial destiné à faciliter les comparaisons entre pays, ou entre régions, d'un même ensemble.

Sommaire

Dans l'Union européenneModifier

La Commission européenne a subdivisé les pays de l'Espace économique européen (l'Union européenne et les pays de l'Association européenne de libre-échange qui participent aussi à des programmes communs de développement) en régions appelées aussi « NUTS » (Nomenclature d'unités territoriales statistiques). Ces unités territoriales sont définies uniquement pour les besoins statistiques et ne constituent pas forcément des unités administratives officielles, mais souvent des groupements de ces unités administratives, en fonction de leur population résidente moyenne dans le pays correspondant[1].

Chaque pays européen reçoit un code alphabétique, proche du code ISO 3166-1 officiel (la seule exception est le code du Royaume-Uni qui utilise traditionnellement le code UK depuis son adhésion progressive aux Communautés européennes, et non le code GB qui lui a été attribué seulement ensuite par l'ISO), puis divisé en unités statistiques structurées sur 3 niveaux par pays[2] :

  • NUTS 1 : de 3 à 7 millions d'habitants en moyenne sur les unités territoriales statistiques de ce type dans le pays correspondant.
  • NUTS 2 : de 800 000 à 3 000 000 d'habitants.
  • NUTS 3 : de 150 000 à 800 000 habitants.

Comme certains pays n'ont pas d'unités administratives correspondant à ces seuils, certains niveaux ne sont pas utilisés et ces unités sont classées au niveau supérieur ou inférieur.

Les NUTS 3 sont à leur tour subdivisées en deux niveaux successifs d'unités administratives locales (UAL ; Local Administrative Units, LAU, en anglais) : UAL 1 et UAL 2, anciennement désignées NUTS 4 et NUTS 5. Ces UAL sont les composantes primaires des régions NUTS. L'éventualité de l'extension de NUTS aux UAL est un projet non abouti et non encore décidé, d'autant que certains pays européens procèdent à des réaménagements de leur ancien découpage administratif pour mieux correspondre aux réalités socio-économiques actuelles et aux besoins de planification et de développement des régions concernées, notamment pour les dossiers de demandes de subventions ou d'aides au développement concédés par les institutions européennes, ou pour faciliter la coopération entre les institutions administratives des diverses régions européennes.

Cette nomenclature commune a été étendue aux pays candidats à l'adhésion à l'Union européenne, pour faciliter la justification des planifications nationales et régionales de développement et permettre le suivi et le contrôle de leur intégration progressive au niveau des résultats statistiques et la conformité de leurs opérations de contrôle institutionnel. Ce fut le cas pour les 12 pays qui ont rejoint l'Union européenne après sa création, leur nomenclature NUTS transitoire ayant été directement intégrée sans modification significative.

CritiquesModifier

La Nomenclature d'unités territoriales statistiques (NUTS) de l'UE définit qu'une région NUTS-1 a entre 3 millions et 7 millions d'habitants, alors qu'une région NUTS-2 a entre 800 000 et 3 millions d'habitants. Cette définition, cependant, n'est pas toujours respectée par les délimitations définies par Eurostat. Par exemple, la région Île-de-France, avec 11,3 millions d'habitants, était considérée comme une région NUTS-2 (c'est toujours vrai, mais elle forme maintenant une région NUTS-1 à elle seule, séparée des autres régions françaises du Bassin parisien[3] qui forment une autre région NUTS-1), alors que le Land de Bremen en Allemagne, avec seulement 662 000 habitants, est classé comme une région NUTS-1 (NUTS conserve la définition fédérale des Länder, sans les regrouper, car ils sont pertinents aux plans institutionnel et constitutionnel).

Dans les faits, la définition réelle utilise la moyenne nationale des subdivisions administratives de même type, puisque le système NUTS privilégie la classification administrative nationale dans au moins un des niveaux de découpage sans introduire de sous-découpage arbitraire, et les regroupe ensuite selon le même critère de seuils de moyenne de population.

Certains instituts nationaux de statistiques remontent à Eurostat des données au bureau de poste ou à la paroisse et non à la commune. Comme un bureau de poste ou une paroisse peuvent à la fois couvrir plusieurs cantons (NUTS niveau 3) et à la fois ne couvrir qu'une partie d'un canton, Eurostat achète des tables de correspondance pour affecter ces statistiques au NUTS niveau 3 correspondant (avec une marge d'erreur si un bureau postal couvre plusieurs cantons)[4].

Liste des NUTSModifier

Dans la table ci-dessous, les NUTS des pays de l’Union européenne et des pays de l’Association européenne de libre-échange (l’Espace économique européen), ainsi que des pays candidats à l’adhésion à l’Union européenne sont détaillés par leur correspondance pour ce qui est des divisions administratives nationales officielles. Quand les NUTS correspondent directement à des unités territoriales administratives nationales officielles (et non des groupements statistiques nationaux), les comptes sont indiqués en caractères gras :

Pays NUTS1 NUTS2 NUTS3 1er niveau (NUTS1) 2e niveau (NUTS2) 3e niveau (NUTS3)
  Allemagne DE 16 41 439 16 États fédérés (Länder) 41 districts (Regierungsbezirke) 439 arrondissements (Kreise ou Landkreise) ou villes-arrondissements
  Autriche AT 3 9 35 3 Groupes d'États (Gruppen von Bundesländern) 9 États fédérés (Bundesländer) 35 groupes de districts ou de villes statutaires (Gruppen von politischen Bezirken oder Statutarstädte)
  Belgique BE 3 11 43 3 régions fédérées (gewesten / régions) 10 provinces (provincies / provinces) 43 arrondissements (arrondissementen / arrondissements)
1 région-capitale
  Danemark DK 1 1 15  —  — (5 régions à partir de 2007) 13 départements (amter) ;
1 groupe de deux communes spéciales ;
1 commune régionale
  Espagne ES 7 19 52 7 groupes de communautés autonomes (agrupación de comunidades autónomas) 17 communautés autonomes (comunidades autónomas) 50 provinces (provincias)
2 villes autonomes (ciudades autónomas) :
  Ceuta et
  Melilla
2 villes autonomes (ciudades autónomas)
  Finlande FI 2 6 20 1 territoire (Manner-Suomi) métropolitain : Ahvenanmaa/Fasta Finland 5 provinces (Suuralueet / Storområden) 19 régions (Maakunnat / Landskap)
1 territoire (Manner-Suomi) autonome :
  Îles Åland
1 province autonome (Suuralueet / Storområden) 1 région (Maakunnat / Landskap)
  France FR 9 27 101 8 ZEAT (zones économiques d’aménagement du territoire) en métropole 21 régions en métropole continentale (ce sont toujours les anciennes régions qui sont NUTS 2) 94 départements en métropole
1 collectivité territoriale en métropole 2 départements en métropole
1 ZEAT (zones économiques d’aménagement du territoire) en outre-mer 2 régions d’outre-mer 2 départements d’outre-mer
3 collectivités territoriales d’outre-mer 3 collectivités territoriales d’outre-mer
  Grèce EL 4 13 51 4 régions de développement (groupes de périphéries) 13 périphéries (periferies) 51 nomes (nomoi)
  Irlande IE 1 2 8  — 2 régions (regions) 8 régions d'autorité régionale (regional authority regions)
  Italie IT 5 20 110 5 groupes de régions (gruppi di regioni) 20 régions (regioni) 110 provinces (provincie)
  Luxembourg LU 1 1 1  —  —  —
  Pays-Bas NL 4 12 40 4 territoires (landsdelen) 12 provinces (provincies) 40 régions COROP (en) (COROP regio’s)
  Portugal PT 3 7 32 1 territoire continental (continente) 5 régions (comissões de coordenação regional) 30 sous-régions (Grupos de Concelhos)
2 territoires insulaires
  Açores et
  Madère
2 régions insulaires autonomes (regiões autónomas) 2 régions insulaires autonomes (regiões autónomas)
  Royaume-Uni UK 12 37 133 9 régions (Government Office Regions) dans 1 nation :
  Angleterre
30 groupes de comtés (counties) ; Grand Londres (Inner and Outer London) 93 autorités de niveau supérieur ou groupes d’autorités de niveau inférieur (upper tier authorities or groups of lower tier authorities) : groupes de comtés, autorités unitaires ou districts (counties, unitary authorities or districts))
1 nation :
  Pays de Galles
2 groupes d’autorités unitaires (groups of unitary authorities) 12 autorités unitaires ou groupes d’autorités de niveau inférieur (unitary authorities or groups of lower tier authorities) : groupes de comtés, boroughs de comtés, ou villes (counties, county boroughs, or cities)
1 nation :
  Écosse
4 groupes d’autorités unitaires (groups of unitary authorities) 23 autorités unitaires ou groupes d’autorités unitaires (unitary authorities) : régions de conseil unitaire (unitary council areas)
1 nation :
  Irlande du Nord
 — 5 groupes d’autorités unitaires (unitary authorities) : conseils de districts ou groupes de conseils de districts (districts, boroughs, villes-districts, villes) (council of districts (District Councils, Borough Councils, City & District Councils, and City Councils))
  Suède SE 3 8 21 3 groupes de régions (Grupper av riksområden) 8 régions (riksområden) 21 comtés (län)
UE-15 72 214 1 098   Union européenne jusque fin avril 2004
  Chypre CY 1 1 1  —  —  —
  Estonie EE 1 1 5  —  — 5 groupes de régions (maakond)
  Hongrie HU 3 7 20 3 super-régions statistiques (statisztikai nagyrégiók) 7 régions économico-statistiques (tervezési-statisztikai régiók) 19 groupes centrés sur un département (comitat) (megyék) et parfois certaines des 23 villes de statut départemental (Megyei jogú városok) ;
1 ville-capitale : Budapest
  Lettonie LV 1 1 4  —  — 4 régions (reģioni)
  Lituanie LT 1 1 10  —  — 10 communautés de municipalités (apskritys)
  Malte MT 1 1 2  —  — 2 groupes d'îles (gżejjer) : Malte, Gozo
  Pologne PL 6 16 45 6 régions (regiony) 16 voïvodies (województwa) 45 groupes (podregiony) de districts (powiat)
  Slovaquie SK 1 4 8  — 4 oblasts (oblasti) 8 régions ou provinces (kraje)
  Slovénie SI 1 2 12  — 2 macro-régions (Kohezijske regije) 12 régions statistiques (statistične regije)
  République tchèque CZ 1 8 14 1 území 8 oblasts (oblasti) 14 régions ou provinces (kraje)
UE-25 89 255 1 221   Union européenne jusqu’en décembre 2006
  Bulgarie BG 2 6 28 2 régions économiques 6 régions de planification 28 oblasti (области)
  Roumanie RO 4 8 42  4 macro-régions 8 régions de développement 41 comtés (judeţe) ; 1 municipalité (municipe) : Bucarest
UE-27 92 269 1 291   Union européenne jusqu'en juin 2013
  Croatie HR 1 3 21  — 3 régions économiques 21 comitats (županija)
UE-28 93 272 1 313   Union européenne actuelle, depuis 2013
  Islande IS 1 1 1  —  —  —
  Liechtenstein LI 1 1 1  —  —  —
  Norvège NO 1 7 19  — 7 régions économiques 19 comtés (fylker)
  Suisse CH 1 7 26  — 7 grandes régions 26 cantons (Kantone ; cantoni)
AELE 4 16 47  Association européenne de libre-échange actuelle

Autres paysModifier

De plus, d’autres pays et régions du monde reçoivent des codes de nomenclature statistique spécifiques constitués :

  • de deux lettres pour le continent ou sous-continent :
    • EO pour les autres États d’Europe (y compris les dépendances de la Couronne hors du Royaume-Uni) ;
    • AC pour l’Amérique centrale continentale ;
    • CN pour les Caraïbes ;
    • AS pour l’Amérique du Sud ;
    • AF pour l’Afrique ;
    • ME pour le Moyen-Orient ;
    • AA pour l’Asie ;
    • AU pour l’Australie et l’Océanie ;
  • suivies de 2 chiffres pour le pays dans cette zone.
  • Les États-Unis, le Canada et le Mexique ont des codes alphabétiques indépendants (respectivement US, CA et MO), suivi de chiffres pour la nomenclature statistique de leurs États, provinces ou territoires (de niveau NUTS 2, cependant les seuils ci-dessus ne sont pas pertinents).

Ces codes (qui n’ont pas été remis à jour et parfois incorrectement assignés avec des doublons) n’ont aucun caractère normatif, et ne sont utilisés que pour des tableaux statistiques comparatifs, à titre informatif seulement, puisque les définitions applicables à ces statistiques sont entachées de différences possibles d’interprétation en l’absence de normes communes. Ils ne devraient pas être réutilisés et ne servent qu’à la lecture d’anciens tableaux statistiques comparatifs.

Toutefois, les subdivisions s’efforcent de suivre la nomenclature UN M.49 des pays et leurs subdivisions, utilisée au niveau mondial par la division statistiques des Nations unies à laquelle Eurostats participe. Les regroupements de pays en continents utilisés par Eurostats avec NUTS sont toutefois distincts de ceux des Nations unies (notamment pour l’Europe elle-même puisque les zones sous-continentales définies par des Nations unies ne prennent pas en compte les regroupements institutionnels effectifs de l’Europe).

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Règlement no 1059/2003
  2. Eurostat, guide de la NUTS.
  3. Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France et Normandie
  4. Codes postaux et NUTS, Eurostats, 2 décembre 2011.

BibliographieModifier

  • Règlement  1059/2003 du Parlement européen et du Conseil relatif à l'établissement d'une nomenclature commune des unités territoriales statistiques (NUTS), 32003R1059, adopté le 26 mai 2013, JO du 21 juin 2013, p. 1-41, entré en vigueur le 11 juillet 2013 [consulter en ligne, notice bibliographique]

ComplémentsModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier