Nomascus gabriellae

espèce de mammifères

Gibbon à joues jaunes

Nomascus gabriellae, parfois appelé Gibbon à favoris roux du Sud ou Gibbon à joues jaunes[1] ou Gibbon de Gabrielle, est une espèce de primates de la famille des hylobatidés. Il fait partie des gibbons dits « à crête » et il est classé en danger d'extinction par l'UICN. L'espèce a été décrite pour la première fois par le mammalogiste anglais Michael Rogers Oldfield Thomas en 1909.

RépartitionModifier

Ces gibbons vivent actuellement au Laos, au Cambodge et au Vietnam.

 
Aire de répartition du gibbon à joues jaunes

DescriptionModifier

Le gibbons à joues jaunes mesure de 45 à 64 cm[2].

 
Femelle et mâle

Le mâle est noir avec des joues claires et la femelle est fauve avec une toque noire sur le dessus de la tête.

ReproductionModifier

Un gibbon mâle en pleine brachiation dans un parc animalier

Comme tous les gibbons, cette espèce est monogame. La gestation est de 7 mois environ[3].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Références taxinomiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Christophe Boesch, Emmanuelle Grundmann et Blaise Mulhauser, Manifeste pour les grands singes, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, , 143 p. (ISBN 978-2-88074-914-9, lire en ligne), p. 11
  2. Collectif, Histoire naturelle, Flammarion, , 650 p. (ISBN 978-2-0813-7859-9), Gibbon de Gabrielle page 548
  3. (en) Référence Animal Diversity Web : Nomascus gabriellae