Noétique


La noétique (terme dérivé de noèse, du grec νόησις) est un adjectif utilisé en phénoménologie pour désigner ce qui concerne l'acte de la pensée, la noèse[1].

La noétique est une branche de la philosophie métaphysique et de la philosophie de l'esprit concernant l'intellect et la pensée. C'est l'étude ou la théorie de la connaissance, de la pensée[1].

Dans la philosophie grecque le concept central de la noétique est le Noüs qui regroupe nos notions de l'esprit, de la raison et de l'intellect.

Husserl oppose la noétique, science de la noèse, de l'acte de la conscience, à la noématique, science du noème, de l'objet de la pensée.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « NOETIQUE : Définition de NOETIQUE », sur www.cnrtl.fr (consulté le 17 février 2021)

BibliographieModifier

  • Aristote, De l’âme, traduction inédite, présentation, notes et bibliographie par Richard Bodéüs, Paris, Flammarion, GF 711, 1993.
  • Averroès, L’Intelligence et la pensée. Grand commentaire du De Anima, livre III (429 a 10 – 435 b 25), traduction, introduction et notes par Alain de Libera, Paris, Flammarion, GF 974, 1998.
  • H.A. Davidson, Alfarabi, Avicenna, and Averroes, on Intellect. Their Cosmologies, Theories of the Active Intellect, and Theories of Human Intellect, New York-Oxford, Oxford University Press, 1992.
  • Alain de Libera, Métaphysique et noétique : Albert le Grand, Paris, Vrin, 2005
  • Viktor Frankl, Le Dieu Inconscient, InterEditions, 2012
  • Octave Hamelin, La Théorie de l’intellect d’après Aristote et ses commentateurs (Bibliothèque d’histoire de la philosophie), Paris, Vrin, 1953
  • Marc Halévy, L'Âge de la Connaissance : Principes et Réflexions sur la révolution noétique au XXIe siècle, M21 Éditions, 2005
  • Thomas d'Aquin, L’Unité de l’intellect contre les averroïstes suivi des Textes contre Averroès antérieurs à 1270, texte latin, traduction, introduction, bibliographie, chronologie, notes et index par Alain de Libera, Paris, Flammarion, GF 713, 1994.


Articles connexesModifier