Noé-les-Mallets

commune française du département de l'Aube

Noé-les-Mallets
Noé-les-Mallets
Cadole du plateau de Blu.
Blason de Noé-les-Mallets
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Intercommunalité Communauté de communes du Barséquanais en Champagne
Maire
Mandat
Sébastien Prunier
2020-2026
Code postal 10360
Code commune 10264
Démographie
Gentilé Caquots, Caquottes
Population
municipale
118 hab. (2018 en augmentation de 5,36 % par rapport à 2013)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 05″ nord, 4° 34′ 17″ est
Superficie 8,33 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Bar-sur-Seine
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Noé-les-Mallets
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Noé-les-Mallets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Noé-les-Mallets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Noé-les-Mallets

Noé-les-Mallets (précédemment Noë-les-Mallets[1]) est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

GéographieModifier

Communes limitrophes de Noé-les-mallets
Éguilly-sous-Bois Vitry-le-Croisé
Chassenay   Saint-Usage
Essoyes Fontette

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Noé-les-Mallets est une commune rurale[Note 1],[2]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

HistoireModifier

 
Ancienne ferme.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2008 Michel Mercuzot DVD puis UMP Agriculteur - conseiller général
mars 2008 En cours Ghislaine Clair[7] DVD Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2018, la commune comptait 118 habitants[Note 2], en augmentation de 5,36 % par rapport à 2013 (Aube : +1,12 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425450475438483459475461454
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
407400394378342334346331308
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
289287244197195179167154155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
163146150137142137125116116
2018 - - - - - - - -
118--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

En 2010, la commune est classée par l'INSEE à la 219e place du revenu fiscal par ménage en France avec un revenu médian de 51 299  par ménage[12].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Cadole érigée dans le vignoble

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
Parti : au 1er de gueules à l'épi de blé tigé et feuillé de deux pièces d'or, au 2e d'argent à la grappe de raisin de pourpre tigée et feuillée de deux pièces le tout au naturel ; à la lettre gothique " N " de sable brochant en pointe sur la partition ; le tout sommé d'un chef d'azur chargé de trois chaînes de deux pièces et demies d'or posées en pal.
Détails
Le blé pour l'agriculture, le raisin pour le vignoble la lettre "N" pour la 1re lettre du nom de la commune et les chaînes pour Saint-Pierre-ès-Liens.
Création de Jean-François Binon adoptée par la municipalité en 2014.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. Renommage de la commune par le décret no 2011-311 du 22 mars 2011, consulté le 25 mars 2011.
  2. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  3. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 24 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  7. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2010 », sur site de l'INSEE (consulté le 1er septembre 2012)

Liens externesModifier