Nivelon de Quierzy

Nivelon de Quierzy
Biographie
Naissance XIIe siècle
Décès
Évêque de l’Église catholique
Dernier titre ou fonction évêque de Soissons

Nivelon de Quierzy ou de Chérisy, décédé le à Bari était évêque de Soissons et un croisé.

FamilleModifier

Il était le fils de Gérard II seigneur de Quierzy et d'Agnès de Longpont. Nivelon était issu d'une noble famille qui comptait de nombreux hommes d'Église tels Guy de Château-Porcien (1250-126), Jacques de Bazoches, Nivelon et Milon de Bazoches. Sa sœur Héloïse de Quierzy prit l’habit bénédictin à l'Abbaye de Saint-Jean-aux-Bois.

SacerdoceModifier

Nivelon fut nommé évêque de Soissons le et entama la construction de la Cathédrale Saint-Gervais-et-Saint-Protais de Soissons. Il participa au Troisième concile du Latran de 1179 et participa à une ambassade pour Philippe Auguste vers Philippe de Souabe, Roi des Romains en vue de conclure une alliance contre Richard Cœur de Lion et son allié Otton IV du Saint-Empire.

CroisadeModifier

Nivelon participa à la Quatrième croisade, après la chute de Zadar, il retourne à Rome pour demander de l'aide au Pape et tenter d'expliquer la position des croisés, ils seront excommuniés pour le sac de la ville qui était catholique.
En 1204, après la prise de Constantinople, Nivelon fut un des électeurs de Baudouin Ier de Constantinople et chargé d'annoncer son élection; il ramena en France des reliques comme deux morceaux de la Vraie Croix, une épine issue de la couronne d'épines, la tête de Jean le Baptiste, un coude d'Étienne et un morceau de tissu utilisé par Jésus de Nazareth lors de la Cène.
Il rentra en 1205, après la bataille d'Andrinople en voulant recruter de nouveaux croisés.
Il décéda en 1207 dans les Pouilles sur le chemin vers les croisés et fut enseveli dans la Basilique San Nicola de Bari.

SourcesModifier

  • Généalogie de Nivelon de Quiery
  • Le Style historique dans les récits français et latins de la quatrième croisade, Gérard Jacquin, 1986, éditions Slatkine [1]
  • Anonyme de Soissons, édité par P. Riant et F. de Mély, Exuviae sacrae constantinopolitanae, 1877, pp LIII-LV
  • Cartulaire de St-Crépin-en-Chaye (Stein 3350), B.N lat. 18372, folio 25v.
  • Généalogie des sires de Quierzy in 'Les seigneurs de Nesle en Picardie', William Mendel Newman, tome I, p 155-169 [2].