Nivarox

Alliage utilisé dans les ressports spiraux, en horlogerie

Le Nivarox (nom déposé) est un alliage utilisé dans l'horlogerie.

Ressort spiral.

C'est un alliage à base de fer, comprenant 30 à 40% de nickel, et moins de 1% de Béryllium. Il existe de nombreuses variantes de sa composition, qui peuvent comprendre du chrome, du molybdène, du titane ou encore du silicium. La caractéristique principale de Nivarox est que son module d'élasticité varie extrêmement peu avec la température. Il résiste en outre extrêmement bien à la corrosion. Cela en fait un matériau de choix pour la réalisation du ressort spiral d'une montre mécanique : la raideur du ressort ne doit pas varier à la température, car cela affecterait la fréquence d'oscillation du balancier, et donc la précision de la montre[1].

Cet alliage a été commercialisé vers 1930, à la même époque que le glucydur complétaire, puisqu'utilisé dans les balanciers[2].

Le nom est l'abbréviation de l'allemand « Nicht variabel, oxydfest » soit « invariable, inoxidable ». Nivarox est aussi le nom de l'entreprise qui a inventé cet alliage est possède les droits sur la marque, c'est aujourd'hui une filliale du groupe Swatch[3].


Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en) G. Bertotti et F. Fiorillo, « 7.1.1.4 Structure-dependent magnetic properties », dans Magnetic Alloys for Technical Applications. Soft Magnetic Alloys, Invar and Elinvar Alloys, vol. 19i1, Springer-Verlag, (ISBN 978-3-540-55590-2, DOI 10.1007/10065028_6, lire en ligne), p. 11–11
  2. Michael Fraser, Wrist Watches Explained : How to fully appreciate one of the most complex machine ever invented, (ISBN 978-988-13005-6-0 et 988-13005-6-8, OCLC 970694890, lire en ligne)
  3. « Nivarox - Swatch Group », sur www.swatchgroup.com (consulté le )