Ouvrir le menu principal

Nissan Armada

automobile

Nissan Armada
Image illustrative de l’article Nissan Armada

Marque Drapeau : Japon Nissan
Années de production 2004-
Classe SUV

Le Nissan Armada est un SUV vendu en Amérique du Nord par le constructeur japonais Nissan. Ce modèle est basé sur la plateforme d'un Nissan Titan et depuis sa deuxième génération, sur le Nissan Patrol[1].

Première génération (2004-2016)Modifier

Nissan Armada (WA60)
 
Un Armada de 2008, reconnaissable notamment par sa calandre.

Marque   Nissan
Années de production 2003-2016
Phase I : 2003-2008
Phase II : 2008-2016
Classe Segment J
Usine(s) d’assemblage   Canton, États-Unis
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 VK56DE
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 5 552 cm3
Puissance maximale 305 à 317 ch DIN (224 à 233 kW)
Couple maximal 522 Nm
Transmission Propulsion ou intégrale
Boîte de vitesses Automatique à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 2 399 kg
Vitesse maximale 193 km/h
Consommation mixte 15,7 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Plate-forme F-Alpha
Coefficient de traînée 0,36
Dimensions
Longueur 5 255 mm
Largeur 2 001 mm
Hauteur 1 922 à 1 998 mm
Empattement 3 130 mm
Voies  AV/AR 1 715 à 1 725 mm  / 1 715 à 1 725 mm
Volume du coffre 566 dm3

ContexteModifier

 
Carlos Ghosn, nommé à la présidence de Nissan au début des années 2000, est à l'origine du plan qui prévoit la création de l'Armada.

L'Armada fait partie intégrante du Nissan Revival Plan mis en place par Carlos Ghosn en afin de doper les ventes du constructeur japonais dans le monde suite à son alliance avec Renault. Ce plan prévoit la création de nombreux nouveaux modèles afin de vitaliser l'image du constructeur qui était alors proche de la faillite[2]. À partir d', un nouveau plan, le Nissan 180, succède au Nissan Revival Plan afin de consolider la position de Nissan et lui assurer une marge opérationnelle plus importante qu’auparavant, en visant notamment le marché américain[3].

L'Armada est présenté au salon de l'automobile de New York en sous le nom de Pathfinder Armada[4] et débute sa production la même année dans la nouvelle usine de Nissan à Canton, dans le Mississippi[3].

DesignModifier

L'Armada se présente sous la forme d'un SUV « pleine grandeur » partageant de nombreux éléments de style avec le Titan dont il dérive. Ce modèle est inspiré des lignes directrices du projet alpha T présenté en 2001 au Salon de Détroit, notamment en ce qui concerne la calandre et la forme des portières.

En 2008, l'Armada reçoit un léger restylage, visible notamment au niveau de la calandre qui s'intègre dans la nouvelle identité du constructeur[5].

TechniqueModifier

Moteur et performancesModifier

 
Le V8 de l'Armada, qui motorise également son jumeau, l'Infiniti QX56 ainsi que le Nissan Titan.

L'Armada est motorisé par un V8 essence en aluminium d'une cylindrée de 5 552 cm3 produit à Decherd, dans le Tennessee[6]. Situé en position longitudinale avant, il porte la dénomination technique de VK56DE[7] et commerciale d'Endurance V8[8]. De conception classique, ce moteur présente deux bancs de 4 cylindres inclinés à 90° et surmontés chacun par deux arbres à cames en tête actionnant au total 32 soupapes; la distribution est quant à elle assurée par chaîne[6]. Chaque cylindre a un alésage de 98 mm pour une course de 92 mm[7] et le rapport volumétrique s’établit à 9,8:1[6].

Ce moteur étant avant tout destiné à être utilisé dans des véhicules ayant une masse élevée et pouvant tracter de lourdes charges, il produit un couple de 522 Nm à 3 600 tr/min[6], dont près de 90 % sont disponibles dès 2 500 tr/min[8]. Il atteint une puissance de 305 ch puis 317 ch au même régime de 4 900 tr/min après 2007, grâce à la distribution variable CVTC[6],[9].

Ces caractéristiques permettent à l'Armada de tracter, selon son constructeur, jusqu'à 4 127 kg en plus de son propre poids[9], ce qui constitue une performance sur ce secteur. En effet, le Chevrolet Suburban permet de tracter 3 765 kg[10] et le Toyota Sequoia 3 356 kg[11].

Au-delà de ses capacités utilitaires, l'Armada est capable d’abattre le 0 à 60 mph en 6,8 secondes et de couvrir le quart de mille en 15,3 secondes[12] (respectivement 7 et 15,5 secondes avant l'augmentation de puissance en [13]).

Ces performances se font au détriment de la consommation de carburant, le V8 engloutissant 15,7 L d'essence aux 100 km sur un parcours mixte, 18,1 L en ville et 12,4 L en parcours extra-urbain[13].

TransmissionModifier

L'Armada utilise une boîte de vitesses automatique à 5 rapports[13] fabriquée par Jatco, la RE5RO5A. Elle est accouplée à une boîte de transfert permettant la sélection d'une gamme courte[5]. La transmission se fait aux roues arrière ou bien aux quatre roues selon les modèles.

Châssis et comportementModifier

 
L'Armada dispose d'une transmission intégrale sur certains modèles, lui permettant des capacités de franchissement.

Habitabilité et confortModifier

Deuxième génération (2017-)Modifier

Nissan Armada (Y62)
 

Marque   Nissan
Années de production 2017-

Notes et référencesModifier

  1. (en) Chris Bruce, « 2017 Nissan Armada prepares to Patrol the US », sur www.autoblog.com, (consulté le 13 avril 2019)
  2. Anne Feitz, « Carlos Ghosn chez Nissan : l'épilogue d'un règne qui a duré 20 ans », sur www.lesechos.fr, (consulté le 13 avril 2019)
  3. a et b « Rapport annuel d’activité Renault 2003 », sur group.renault.com, (consulté le 13 avril 2019)
  4. (en) « Nissan exhibits 350Z Roadster and Pathfinder Armada at the 2003 New York International Auto Show », sur newsroom.nissan-global.com, (consulté le 13 avril 2019)
  5. a et b Rob Rothwell, « Nissan Armada 2008 : essai routier », sur www.auto123.com (consulté le 21 avril 2019)
  6. a b c d et e (en) « Nissan VK56DE », sur www.engine-specs.net (consulté le 14 avril 2019)
  7. a et b « Guide du service et d'entretien NISSAN », sur www.nissan.ca (consulté le 14 avril 2019)
  8. a et b (en) « 2004 Nissan Armada Press Kit », sur nissannews.com (consulté le 14 avril 2019)
  9. a et b (en) « 2007 Nissan Armada Press Kit », sur nissannews.com (consulté le 14 avril 2019)
  10. (en) « 2019 Suburban Large SUV », sur www.chevrolet.com (consulté le 14 avril 2019)
  11. (en) « 2019 Toyota Sequoia Features », sur www.toyota.com (consulté le 14 avril 2019)
  12. (en) Brian Vance, « 2008 Nissan Armada LE Quick Test », sur www.motortrend.com, (consulté le 20 avril 2019)
  13. a b et c (en) « 2004 Nissan Pathfinder Armada Program #2309 », sur motorweek.org (consulté le 20 avril 2019)