Ninti ou NinTi est la déesse sumérienne de la vie[1].

Ninti est une des huit divinités créées par la déesse Ninhursag pour soigner le corps d'Enki. Ninti, dont Ti signifie côte, fut chargée de soigner la douleur costale d'Enki. Enki avait mangé des fleurs interdites et fut ensuite maudit par Ninhursag, qui plus tard fut contrainte de le soigner[2].

Certains historiens suggèrent que cette histoire a servi de base à l'histoire d'Adam et Ève dans le Livre de la Genèse [3],[4].

HommageModifier

Ninti est l'une des 1 038 femmes dont le nom figure sur le socle de l'œuvre contemporaine The Dinner Party de Judy Chicago. Elle y est associée à la Déesse de la fertilité, deuxième convive de l'aile I de la table[5].

RéférencesModifier

  1. Brandi Auset - The goddess guide : exploring the attributes and correspondences of the divine feminine (1re édition) - 2009 - Llewellyn Publications, Woodbury, Minnesota - (ISBN 0738715514)
  2. [Encyclopedia of Ancient Deities - Editions Charles Russell Coulter, Patricia Turner
  3. Gerda Lerner - History of Women vol. 1 : The Creation of Patriarchy - 1986 - Oxford University Press, pp. 184-185
  4. Robert Emmet Meagher - The meaning of Helen : in search of an ancient icon - 2002 - Editions Bolchazy Carducci Pubs, p. 153, note 51 - (ISBN 0865165106)
  5. Musée de Brooklyn - Ninti