Nil (mythologie)

dieu fleuve de la mythologie grecque

Dans la mythologie grecque, Nil (en grec ancien Νεῖλος / Neîlos, en latin Nilus) est le dieu fleuve associé au Nil. Il était initialement le dieu du Nil, mais il s'est ultérieurement confondu avec le mythe d'Io[1].

Homère le mentionne à deux reprises sous le nom d’Égyptos[2] (Αἴγυπτος / Aigyptos), et parle des « eaux d'Égyptos qui nous viennent des dieux[3] » (Αἰγύπτοιο, διιπετέος ποταμοῖο / Aigýptoio, diipetéos potamoîo). La tradition hésiodique en fait le fils d'Océan et de Téthys[4], comme tous les dieux fleuves, néanmoins il est chez Pindare fils de Cronos[5].

À l'époque ptolémaïque, Euthénia, déesse grecque de la prospérité et une des jeunes Charites, lui fut donné pour épouse [6]

Sa descendance regroupe plusieurs naïades, notamment : Memphis et Anchinoé[7], Chioné (par Callirrhoé[8]) et Anippé[9].

D'après Hygin, la constellation de l'Éridan pourrait représenter le Nil[10].

Chez les Égyptiens, le dieu du Nil est Hâpy.

NotesModifier

  1. Grand Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Jean-Claude Belfiore, 2010, éditions Larousse
  2. Homère, Odyssée [détail des éditions] [lire en ligne], IV, 477 et 581.
  3. Idid. Traduction de Victor Bérard, 1931.
  4. Hésiode, Théogonie [détail des éditions] [lire en ligne], 334. Comp. Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne], Préface, VI.
  5. Pindare, Odes [détail des éditions] (lire en ligne), Pythiques, IV, 90.
  6. « Curtis Chapter I », sur www.coinsofromanegypt.org (consulté le )
  7. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], II, 1, 4.
  8. Servius, Commentaire à l'Énéide [détail des éditions] [(la) lire en ligne], IV, 250.
  9. Plutarque, Œuvres morales [détail des éditions] [lire en ligne], Parallèles d'histoires grecques et romaines, 38.
  10. Astronomie [détail des éditions] [(la) lire en ligne], II, 32.

Articles connexesModifier