Nikole Hannah-Jones

journaliste américaine

Nikole Hannah-Jones (née le 9 avril 1976)[1],[2] est une journaliste d'investigation américaine[3] connue pour sa couverture des droits civiques aux États-Unis. En avril 2015, elle est devenue rédactrice pour le New York Times[4].

Nikole Hannah-Jones
Nikole Hannah-Jones at the 75th Annual Peabody Awards for This American LIfe's The Case for School Desegregation Today (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
WaterlooVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Rédacteur à
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix George-Polk ( et )
Journalist of the Year ()
Prix Pulitzer du commentaire (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

JeunesseModifier

Nikole Hannah-Jones est née à Waterloo, dans l'Iowa. Son père, Milton Hannah, est afro-américain, et sa mère, Cheryl A. Novotny, est d'origine tchèque et anglaise[5]. En 1947, lorsque son père avait deux ans, sa famille déménage vers le nord dans l'Iowa, depuis Greenwood dans le Mississippi, dans la région du Mississippi Delta, comme l'ont fait beaucoup de familles afro-américaines à cette époque[6].

Nikole et sa sœur ont fréquenté des écoles presque entièrement blanches dans le cadre du programme volontaire d'autobus de déségrégation[7]. Elle a fréquenté la Waterloo West High School (en) où elle a écrit pour le journal du lycée et a obtenu son diplôme en 1994[8].

Elle est titulaire d'un baccalauréat en histoire et études afro-américaines de l'Université de Notre-Dame, qu'elle a obtenu en 1998. Elle est diplômée de la UNC Hussman School of Journalism and Media (en) de l'Université de Caroline du Nord avec un master obtenu en 2003. Elle était également boursière du programme Roy H. Park[9],[10].

CarrièreModifier

Nikole Hannah-Jonescommence sa carrière d'écrivaine en 2003, en travaillant sur le rythme éducatif, qui comprenait principalement les écoles publiques afro-américaines de Durham, pour le The News & Observer (en) à Raleigh, un poste qu'elle a occupé pendant trois ans[7].

De 2008 à 2009, elle reçoit une bourse de l'Institut pour les études avancées en journalisme, ce qui lui a permis de voyager à Cuba pour étudier les soins de santé universels et le système éducatif cubain sous Raul Castro[11]. En 2011, elle rejoint l'organisme de presse à but non lucratif ProPublica, basé à New York, où elle couvre les droits civiques et poursuit les recherches qu'elle a commencées dans l'Oregon sur la redlining et les rapports d'enquête approfondis sur le manque d'application de la loi Fair Housing Act pour les minorités[3]. Hannah-Jones passe également du temps à Tuscaloosa, en Alabama, où l'arrêt Brown c. Board of Education a eu peu d'effet[3].

 
Nikole Hannah-Jones avec des participants après avoir donné une conférence à Rochester dans l'État de New York.

En 2015, elle devient journaliste pour le New York Times[4]. Elle écrit le premier essai publié dans Le projet 1619, « une initiative en cours portée par le New York Times Magazine qui a débuté en août 2019... [qui] vise à recadrer l'histoire du pays en plaçant les conséquences de l'esclavage et les contributions des Noirs américains au centre même de notre récit national »[12]. Le projet suscite l'adhésion de certains historiens, mais aussi diverses critiques, contestant notamment une vision idéologique et anachronique, ne tenant pas compte du contexte, l'amenant ainsi à faire, à tort, de l'esclavage la première cause de la proclamation d'indépendance des Etats-Unis ou à assimiler système esclavagiste et capitalisme[13].

Nikole Hannah-Jones est reconnue comme une autorité sur des sujets tels que la ségrégation raciale, la déségrégation et la reségrégation dans les écoles américaines[14],[15], mais aussi sur la discrimination en matière de logement, et a parlé de ces questions lors d'émissions de radio publiques nationales[16]. Elle écrit pour découvrir et dénoncer le racisme systémique et institutionnel perpétué par les lois et les actes officiels[17].

Ses histoires ont été citées dans de nombreuses autres publications comme étant particulièrement importantes en ce qui concerne les relations raciales[18]. Elle a notamment enquêté sur le quartier scolaire où l'adolescent Michael Brown a été abattu, l'un des « quartiers les plus isolés et les plus pauvres de tout l'État » du Missouri[19],[20]. La critique Laura Moser du magazine Slate a ainsi fait l'éloge de son rapport sur la reségrégation scolaire, qui montre comment les inégalités scolaires ont pu être un facteur dans la mort de Michael Brown[21].

Nikole est boursière Emerson 2017 de la New America (en)[22] où elle travaille sur un livre sur la ségrégation scolaire[23]. Ce livre, The Problem We All Live with, est prévu pour juin 2020 chez l'éditeur américain Random House[24].

Nikole Hannah-Jones est aussi lauréate du prix Genius Award de la Fondation MacArthur en 2017[25].

L'organisation « Ida B. Wells Society for Investigative Reporting »Modifier

En 2015, Nikole Hannah-Jones, avec Ron Nixon, Corey Johnson et Topher Sanders, commence à rêver de créer la Ida B. Wells Society for Investigative Reporting[26]. Cette organisation a été lancée en 2016 à Memphis, dans le Tennessee, dans le but de promouvoir le journalisme d'investigation, qui est alors le type de reportage le moins courant. Suivant les traces d'Ida B. Wells, cette organisation encourage les journalistes issus de minorités à dénoncer les injustices perpétrées par le gouvernement et à défendre les personnes susceptibles d'être exploitées. Elle a été créée avec le soutien de l'Open Society Foundations, Fondation Ford et de la CUNY Graduate School of Journalism.

Vie privéeModifier

Nikole Hannah-Jones vit dans le quartier de Bedford – Stuyvesant à Brooklyn avec son mari, Faraji Hannah-Jones, et leur fille[27].

PrixModifier

TravauxModifier

Voir égalementModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Gabrielle Deutch, « Writer Hannah-Jones discusses black education, desegregation, and privilege », sur YaleNews, (consulté le 1er mai 2020)
  2. (en) Nikole Hannah-Jones, « It's my birthday today and I really want you to celebrate with me by watching this amazing documentary on Reconstruction that I had the honor of taking part in. And, yes, I was born on the anniversary of the end of the Civil War. I mean, of course. », sur Twitter, (consulté le 1er mai 2020)
  3. a b et c (en) « Nikole Hannah-Jones », sur ProPublica (consulté le 1er avril 2020)
  4. a et b (en) Jake Silverstein, « Nikole Hannah-Jones Joins The New York Times Magazine », sur The New York Times Company, (consulté le 1er mai 2020)
  5. (en) George Rede, « Two faces of the black American experience », sur The Oregonian, (consulté le 1er mai 2020)
  6. (en) Nikole Hannah-Jones, « Ghosts of Greenwood », sur ProPublica, (consulté le 1er mai 2020)
  7. a et b (en) Nikole Hannah-Jones, « The Problem We All Live With - Part One », sur This American Life, (consulté le 1er mai 2020)
  8. (en) « About », sur Nikole Hannah-Jones (consulté le 1er mai 2020)
  9. (en) Nilagia McCoy, « Investigating racial injustice with Nikole Hannah-Jones », sur Journalist's Resource, (consulté le 1er mai 2020)
  10. (en) Nikole Hannah-Jones, « Investigating Racial Injustice | Shorenstein Center », sur Soundcloud (consulté le 1er mai 2020)
  11. (en) « Hannah-Jones Is Keynote Speaker at BAM’s MLK, Jr. Day Celebration, Jan. 20 », sur Our Time Press (consulté le 1er mai 2020)
  12. (en) Nikole Hannah-Jones, « The 1619 Project - Our democracy’s founding ideals were false when they were written. Black Americans have fought to make them true. », sur The New York Times Magazine, (consulté le 1er mai 2020)
  13. (en-US) Adam Serwer, « The Fight Over the 1619 Project Is Not About the Facts », sur The Atlantic, (consulté le 27 juin 2020)
  14. (en) Edirin Oputu, « A laurel to ProPublica: A superlative investigative piece examines the resegregation of America's schools », sur Columbia Journalism Review, (consulté le 1er mai 2020)
  15. (en) Nikole Hannah-Jones, « Gentrification doesn’t fix inner-city schools », sur Grist, (consulté le 1er mai 2020)
  16. (en) Marcus E. Howard, « Minnesota's achievement gap debated at NABJ conference », sur Star Tribune, (consulté le 1er mai 2020)
  17. (en) Jake Silverstein, « A Chat With MacArthur Genius Nikole Hannah-Jones », sur The New York Times, (consulté le 1er mai 2020)
  18. (en) Nikole Hannah-Jones, « ‘Apostrophes’: Nikole Hannah-Jones on Race, Education and Inequality, at Longreads Story Night », sur Longreads Story Night, (consulté le 1er mai 2020)
  19. (en) Nikole Hannah-Jones, « How the Media Missed the Mark in Coverage of Michael Brown’s Killing », sur Essence, (consulté le 1er mai 2020)
  20. (en) Jeffrey Brown, Nikole Hannah-Jones, Sheryll Cashin, « Why school districts like Michael Brown’s have suffered ‘rapid resegregation », sur PBS, (consulté le 1er mai 2020)
  21. (en) Laura Moser, « There’s Another Racist Tragedy in St. Louis That Nobody Talks About », sur Slate, (consulté le 1er mai 2020)
  22. (en) « Previous Classes », sur New America (consulté le 1er mai 2020)
  23. (en) « Nikole Hannah-Jones », sur New America (consulté le 1er mai 2020)
  24. (en) Nikole Hannah-Jones, The Problem We All Live with, One World, (ISBN 9780399180569, lire en ligne)
  25. a et b (en) Caitlin Gibson, « MacArthur ‘genius’ grant winners step into the spotlight: ‘Is this really happening?’ », sur The Washington Post, (consulté le 1er mai 2020)
  26. (en-US) « Our Creation Story – IDA B. Wells Society », sur The IDA B. Wells Society (consulté le 1er mai 2020)
  27. (en) Nikole Hannah-Jones, « A Letter From Black America », sur Politico, (consulté le 1er mai 2020)
  28. (en) « Nikole Hannah-Jones », sur ProPublica (consulté le 1er mai 2020)
  29. (en) « This American Life Wins December Sidney for Shining a Light on Racial Profiling in the Housing Market », sur The Sidney Hillman Foundation, (consulté le 1er mai 2020)
  30. (en) « The Paul Tobenkin Memorial Award », sur Columbia Journalism School (consulté le 1er mai 2020)
  31. (en) Aprill Turner, « Nikole Hannah-Jones Named NABJ 2015 Journalist of the Year », sur National Association of Black Journalists NABJ, (consulté le 1er mai 2020)
  32. (en) Mark Walsh, « ProPublica Report on Resegregation Takes Top Education Writers' Award », sur Education Week, (consulté le 1er mai 2020)
  33. (en) James Barron, « New York Times Journalists Among Winners of 2015 Polk Awards », sur The New York Times, (consulté le 1er avril 2020)
  34. (en) « 2017 National Magazine Awards » [archive], sur ASME Magazine, (consulté le 1er mai 2020)

Liens externesModifier