Ouvrir le menu principal

Nikola Kalinić (football)

footballeur croate
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nikola Kalinić et Kalinić.

Nikola Kalinić
Image illustrative de l’article Nikola Kalinić (football)
Nikola Kalinić avec la Croatie en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AS Roma
Numéro 19
Biographie
Nationalité Drapeau : Croatie Croate
Naissance (31 ans)
Lieu Solin (Yougoslavie)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. 2005 -
Poste Attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Saisons Club
1998-2005 Drapeau : Croatie Hajduk Split
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2005-2009 Drapeau : Croatie Hajduk Split 079 0(44)
2006 Drapeau : Croatie NK Istra 013 00(3)
2007 Drapeau : Croatie HNK Šibenik 008 00(3)
2009-2011 Drapeau : Angleterre Blackburn Rovers 053 0(13)
2011-2015 Drapeau : Ukraine FK Dnipro 125 0(49)
2015-2018 Drapeau : Italie AC Fiorentina 084 0(33)
2017-2018 Drapeau : Italie AC Milan 041 00(6)
2018-2019 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 024 00(4)
2019- Drapeau : Italie AS Roma 001 00(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-2005 Drapeau : Croatie Croatie -17 ans 018 0(15)
2005-2007 Drapeau : Croatie Croatie -19 ans 012 0(11)
2006 Drapeau : Croatie Croatie -20 ans 001 00(0)
2007-2010 Drapeau : Croatie Croatie espoirs 009 00(4)
2008-2018 Drapeau : Croatie Croatie 042 0(15)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 3 septembre 2019

Nikola Kalinić est un footballeur international croate, né le à Solin en Croatie. Il évolue au poste d'attaquant à l'AS Roma depuis 2019.

BiographieModifier

Carrière professionnelleModifier

FK Dnipro (2011-2015)Modifier

En manque de réussite en Angleterre, Kalinic est transféré en août 2011 pour la somme de six millions d'euros au club ukrainien du FK Dnipro[1].

Le 27 mai 2015, il marque en finale de la Ligue Europa malgré la défaite (2-3) contre le FC Séville[2].

AC Fiorentina (depuis 2015)Modifier

Le 14 août 2015, Kalinic s'engage en faveur de l'AC Fiorentina pour cinq millions d'euros et un contrat d'une durée de quatre ans[3].

Ses débuts en championnat se font discrets[4]. Le 27 septembre, il marque un triplé contre l'Inter Milan à San Siro permettant à la Viola de s'emparer provisoirement de la tête du championnat[5]. Lors du derby contre l'Empoli, Kalinic permet aux siens d'arracher un nul in extremis. Rentré en jeu en seconde période, le croate s'offre un doublé en six minutes qui voit la Fiorentina revenir à 2-2[4].

Prêt à l'AC Milan (2017-2018)Modifier

Le , il signe pour 4 ans avec l'AC Milan, où il porte le numéro 7. Il est transféré sous la forme d'un prêt payant avec obligation d'achat. L'obligation d'achat serait de 20 millions d'euros selon la presse italienne, avec 5 millions d'euros supplémentaires pour le prêt du joueur pour la saison 2017-2018[6]. Arrivé à Milan, il effectue un bon début de saison avec un doublé à la clé lors du match contre l'Udinese (presque un triplé mais le dernier but est annulé pour hors-jeu) et un autre but contre Chievo. S'ensuit une période troublée pour Kalinic qui, suite au changement d'entraineur pour l'AC Milan, va se voir remplacé dans sa place de titulaire par Cutrone et André Silva, préférés par Gennaro Gatuso. Ce dernier note même un relâchement flagrant de l'implication de Kalinic lors de l'entrainement peu avant le match contre Chievo ce qui l'amènera à ne pas convoquer l'attaquant pour ce match. Tout ceci plus quelques blessures et un manque sérieux de confiance et de réussite va amener l'avant centre croate à ne marquer que 6 buts toutes compétitions confondues en 45 apparitions. À noter son égalisation face à Sassuolo qui sauve son équipe d'une défaite humiliante 1-1 (à domicile au score final) et un but inscrit lors du dernier match des Rossoneri contre le club formateur de Kalinic, l'AC Fiorentina (victoire de l'AC Milan 5-1 au score final). À noter aussi son but contre son camp lors de la finale de coupe d'Italie contre la Juve, qui amène son équipe à perdre 4-0 lors de ce match. Ses nombreux échecs lors des matchs où il se trouve titularisé le font détester des supporters de l'AC qui le sifflent, lors des derniers matchs, à chacune de ses apparitions et de ses actions. Sa première saison au club de l'AC Milan est donc un échec.

Atlético de Madrid (depuis 2018)Modifier

Le , Kalinić s'engage en faveur de l’Atlético de Madrid[7],[8].

Le 5 décembre, Kalinić marque son premier but pour l'Atlético en Coupe du Roi contre Sant Andreu[9]. Trois jours plus tard, il ouvre son compteur en Liga face au Deportivo Alavès.

InternationalModifier

Sa première apparition sous le maillot croate a lieu le 24 mai 2008 contre la Moldavie (remporté 1-0).

Le sélectionneur de l'équipe de Croatie, Slaven Bilić, le retient parmi l'effectif de vingt-trois joueurs qui participent à l'Euro 2008. Durant le championnat, il entre en jeu à la place d'Ivan Klasnić pour jouer le dernier quart d'heure du match contre la Pologne (victoire 1-0). Ce seront les seules minutes qu'il joue durant la compétition. La Croatie est sortie en quart de finale par la Turquie (1-1 puis 1-3 au t a b).

Il doit attendre le 1er avril 2009 pour rejouer en sélection, où il entre quelques minutes contre l'Andorre. Ce match fait partie des Qualifications de la Coupe du monde 2010 et la Croatie l'emporte (0-2). Il ne sera par la suite pas rappelé en sélection et recommence à jouer chez les espoirs.

Ce n'est que le 17 novembre 2010 qu'il fait son retour chez les A, cette fois face à Malte, pour les Qualifications de l'Euro 2012. Le match est remporté (3-0), Kalinić est d'ailleurs l'auteur du troisième but qui est son premier en sélection. Il commence alors à être régulièrement sélectionné, aussi bien pour les éliminatoires du prochain Euro que pour des matchs amicaux. Le plus souvent, il est remplaçant et entre en seconde période. Il met un doublé le 9 février 2011 contre la République-Tchèque en match amical qui est remporté (4-2). Le 3 juin 2011, il marque le but de la victoire contre la Géorgie (2-1) alors que son équipe fut longtemps menée[10].

Malgré le fait qu'il enchaine les sélections, il ne doit sa présence à l'Euro 2012 qu'au forfait d'Ivica Olić blessé contre la Norvège le 2 juin 2012[11]. Durant la compétition, il ne dispute pas la moindre minute sur le terrain. Slaven Bilic le sélectionneur lui préfère Mario Mandžukić et Nikica Jelavić et la Croatie est éliminée dès le premier tour devancée par les deux futurs finalistes l'Espagne et l'Italie.

Il participe ensuite aux premiers matchs des éliminatoires de la coupe du monde 2014, mais ne parvient pas à s'imposer comme titulaire et il n'est pas retenu pour le Mondial.

Il est rappelé au mois de novembre 2014 pour un match amical contre l'Argentine mais n'entre pas en jeu.

Le 3 septembre 2015, après presque 2 ans d'absence, il fait enfin son retour en équipe nationale et dispute les 4 derniers matchs de qualifications pour l'Euro 2016. La Croatie finit deuxième de son groupe derrière l'Italie et se qualifie. Nikola Kalinić commence à se montrer plus dangereux devant le but, en particulier le 4 juin 2016 où il contribue largement à la plus large victoire de l'histoire de la Croatie. En effet, face à la modeste équipe de Saint Marin au Stade Kantrida de Rijeka, il rentre à la 56e minute à la place de Mario Mandžukić et comme celui qu'il remplace, il marque un triplé portant ainsi le score à un historique (10-0)[12].

Le 31 mai 2016, il est confirmé dans la liste des 23 pour l'Euro 2016 en France[13].Il est titulaire face à l'Espagne à la suite du ménagement de Luka Modrić, et égalise en fin de première période marquant ainsi son premier but dans un tournoi majeur. Le match est remporté par la Croatie (2-1) qui termine première de son groupe à la suite de cet exploit[14].

Lors de la Coupe du monde en 2018, il est exclu de l'équipe de Croatie pour avoir refusé de rentrer sur le terrain lors du match contre le Nigeria lors de la phase de groupe[15].

StatistiquesModifier

Statistiques de Nikola Kalinić au 18 juillet 2019[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
  Croatie Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2005-2006   Hajduk Split 1.HNL 6 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 7 0 0
2007-2008   Hajduk Split 1.HNL 25 17 4 7 9 0 - - - C3 4 0 0 2 0 0 38 26 4
2008-2009   Hajduk Split 1.HNL 28 15 6 4 2 0 - - - C3 4 1 0 1 0 0 37 18 6
Sous-total 59 32 10 12 11 0 - - - - 8 1 0 3 0 0 82 44 10
2006-jan 2007   NK Istra (prêt) 1.HNL 12 3 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 13 3 0
jan-jui 2007   HNK Šibenik (prêt) 1.HNL 8 3 0 - - - - - - - - - - - - - 8 3 0
Sous-total 20 6 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 21 6 0
2009-2010   Blackburn Rovers PL 26 2 1 1 1 0 6 4 2 - - - - - - - 33 7 3
2010-2011   Blackburn Rovers PL 18 5 1 1 1 0 1 0 0 - - - - 5 4 0 25 10 1
août 2011   Blackburn Rovers PL 0 0 0 - - - - - - - - - - 1 0 0 1 0 0
Sous-total 44 7 2 2 2 0 7 4 2 - - - - 6 4 0 59 17 4
2011-2012   FK Dnipro PL 19 10 1 - - - - - - C3 2 0 0 4 1 0 25 11 1
2012-2013   FK Dnipro PL 21 6 1 2 1 0 - - - C3 6 3 1 4 0 0 33 10 2
2013-2014   FK Dnipro PL 19 6 1 - - - - - - C3 4 1 1 3 1 0 26 8 2
2014-2015   FK Dnipro PL 23 12 2 6 2 0 - - - C1+C3 2+17 0+5 0 1 0 0 49 19 2
août 2015   FK Dnipro PL 4 3 0 - - - - - - - - - - - - - 4 3 0
Sous-total 86 37 5 8 3 0 - - - - 31 9 2 12 2 0 137 51 7
2015-2016   AC Fiorentina Serie A 36 12 3 1 0 0 - - - C3 5 1 1 10 6 1 52 19 5
2016-2017   AC Fiorentina Serie A 33 15 3 2 0 0 - - - C3 7 5 2 5 2 1 47 22 6
Sous-total 69 27 6 3 0 0 - - - - 12 6 3 15 8 2 99 41 11
2017-2018   AC Milan (prêt) Serie A 31 6 3 4 0 0 - - - C3 6 0 1 6 1 0 47 7 4
Sous-total 31 6 3 4 0 0 - - - - 6 0 1 6 1 0 47 7 4
2018-2019   Atlético de Madrid Liga 17 2 0 4 2 1 - - - C1 3 0 0 - - - 24 4 1
2019-2020   Atlético de Madrid Liga 0 0 0 0 0 0 - - - C1 0 0 0 - - - 0 0 0
Sous-total 17 2 0 4 2 1 - - - - 3 0 0 - - - 24 4 1
Total sur la carrière 326 117 26 34 18 1 7 4 2 - 60 16 6 42 15 2 469 170 37

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Kalinic completes Dnipro move », sur espnfc.com,
  2. Yann Sternis, « Ligue Europa: le Séville FC garde son titre, contre Dnipropetrovsk (3-2) », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  3. « Transfert : Nikola Kalinic enfin à la Fiorentina », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  4. a et b Matteo Pogliani, « Kalinic, la belle surprise de la Viola », sur calciomio.fr, Calciomio,
  5. Florian Maussion, « Serie A, 6e journée : Portée par Kalinic, la Fiorentina fait exploser l'Inter et prend la tête », sur eurosport.fr, Eurosport,
  6. « Kalinic rejoint officiellement Milan », sur Eurosport.fr, (consulté le 22 août 2017)
  7. « Kalinic à l'Atlético de Madrid », sur sofoot.com, So Foot,
  8. « Transferts : Nikola Kalinic rejoint l'Atlético de Madrid », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  9. (es) Patricia Cazón, « Correa y Kalinic opositan al '9' », sur as.com,
  10. uefa.com, « UEFA EURO 2012 - Histoire - Croatie-Géorgie – UEFA.com », sur Uefa.com, (consulté le 22 juin 2016)
  11. « Euro 2012 : Ce sera sans Ivica Olić », So Foot, 4 juin 2012.
  12. uefa.com, « Amicaux 2014-16 - Croatie-Saint-Marin – UEFA.com », sur Uefa.com (consulté le 22 juin 2016)
  13. Directmatin, « La liste des 23 Croates pour l'Euro | directmatin.fr », sur www.directmatin.fr (consulté le 22 juin 2016)
  14. UEFA.com, « Coup de tonnerre à Bordeaux - UEFA EURO - News - UEFA.com », sur UEFA.com (consulté le 22 juin 2016)
  15. G. F., « Croatie : Nikola Kalinic exclu du groupe pour avoir refusé d'entrer en jeu contre le Nigeria » sur L'Équipe, 18 juin 2018
  16. « Fiche de Nikola Kalinić », sur footballdatabase.eu
  17. Croatie : Nikola Kalinic refuse sa médaille d'argent sur lequipe.fr

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :