Ouvrir le menu principal
Nikolaï Nikolaevitch Zinine
Nikolai Nikolajewitsch Sinin.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Kazan Imperial University (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Maître
Directeur de thèse
signature de Nikolaï Zinine
signature

Nikolaï Nikolaïevitch Zinine (en russe Николай Николаевич Зинин - , Chouchi - , Saint-Pétersbourg), est un chimiste organicien russe.

Sommaire

BiographieModifier

Nikolaï Zinine étudie à l'université de Kazan où il enseigne comme maître ès sciences dès 1837[1]. Il étudie à Giessen auprès de Justus Liebig et y achève ses recherches sur la condensation benzoine (en). L'université de Saint-Pétersbourg lui décerne le titre de docteur ès sciences, il obtient la chaire de chimie à Kazan, puis celle de l'Académie de médecine de Saint-Pétersbourg où il enseigne de 1848 à 1874. Il est membre de l'Académie des sciences de Russie et de la Société de physique et de chimie de Russie[2].

Il est principalement connu pour la réduction de Zinine, procédé qu'il utilisa en 1942 pour la réduction du nitrobenzène qui lui permit d'obtenir de l'aniline (qu'il nomma à l'époque benzidam).

Publications (de)Modifier

  • N. Zinin (1839), Beiträge zur Kenntniss einiger Verbindungen aus der Benzoylreihe, Annalen der Pharmacie, 31 (3) DOI:10.1002/jlac.18400340205
  • N. Zinin (1840), Ueber einige Zersetzungsprodukte des Bittermandelöls, Annalen der Pharmacie, 34 (2) DOI:10.1086/349954
  • N. Zinin (1842), Beschreibung einiger neuer organischer Basen, dargestellt durch die Einwirkung des Schwefelwasserstoffes auf Verbindungen der Kohlenwasserstoffe mit Untersalpetersäure., Journal für Praktische Chemie, 27 (1) DOI:10.1002/cber.19080410273

RéférencesModifier

  1. (en) T.H.N., « Nicholas Zinin », Nature, no 21,‎ , p. 572–573 (DOI 10.1038/021572a0)
  2. (en) S. N. Vinogradov, « Chemistry at Kazan University in the Nineteenth Century: A Case History of Intellectual Lineage », Isis, vol. 56, no 2,‎ , p. 168–173 (DOI 10.1086/349954, JSTOR 227912)

Liens externesModifier