Nikita Kriukov

fondeur russe

Nikita Kriukov
Image illustrative de l’article Nikita Kriukov
Nikita Kriukov en 2009.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2004 à 2019
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Russie Russie
Nationalité Russie
Naissance (36 ans)
Lieu de naissance Dzerjinski (RSFS de Russie, Drapeau de l'URSS Union soviétique)
Taille 1,84 m
Poids de forme 74 kg
Surnom Niki
Club VFSO Dynamo
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 1 0
Championnats du monde 3 1 1
Coupe du monde (globes ind.) 0 0 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 2 0 8

Nikita Kriukov (en russe : Никита Валерьевич Крюков et en français : Nikita Valeryevitch Krioukov), né le à Dzerjinski est un fondeur russe, devenu champion olympique du sprint en 2010 et champion du monde en 2013. Il a gagné cinq sprints dans des courses de Coupe du monde (courses à étapes incluses).

BiographieModifier

Kriukov est présent au départ de son premier sprint en Coupe du monde en novembre 2006 à Kuusamo, se classant 31e. Il passe les qualifications lors de son deuxième départ, à Rybinsk en janvier 2007, où il finit 25e. Dès la saison 2007-2008, il se met en évidence, atteignant deux finales à Kuusamo (5e) et Canmore (6e). Aux Championnats du monde de Liberec 2009, il prend la quatrième place au sprint par équipes. En novembre 2009, après avoir obtenu d'autres top dix, il monte sur le podium du sprint classique de Kuusamo, qu'il a achevé au troisième rang. En janvier 2010, il ajoute deux troisièmes places à sa collection sur les sprints d'Otepää (classique) et Rybinsk (libre).

Il devient le premier Russe à remporter le titre olympique en sprint lors des Jeux olympiques de 2010 à Vancouver en devançant son coéquipier Alexander Panzhinskiy, en revenant de derrière et à la photo-finish et le Norvégien Petter Northug[1]., ce qui représente aussi sa première victoire dans l'élite. Pour finir l'hiver, il montre sa confiance à Stockholm dans le cadre des Finales de la Coupe du monde, gagnant le sprint.

Lors des Championnats du monde de 2011 avec Panzhinskiy, il obtient une médaille de bronze en sprint par équipes puis lors Championnats du monde de 2013, il obtient deux médailles d'or dont le titre en sprint classique devant Petter Northug et Alex Harvey et en sprint par équipes. Entre-temps, il a gagné deux fois dans des courses à étapes : un sprint sur le Tour de ski en 2011-2012 et un autre sur le Nordic Opening 2012-2013, saison où il établit son meilleur classement de Coupe du monde dans le sprint avec le troisième rang, obtenant des podiums également à Canmore, Stockholm et Drammen.

Il est également détenteur d'une autre médaille olympique, avec celle du sprint par équipes obtenues lors des Jeux de 2014 à Sotchi.

Le , il décroche sa première victoire en Coupe du monde après huit podiums (il a déjà gagné dans des étapes de tour), en devançant de peu le Kazakh Alexey Poltoranin à l'occasion du sprint classique d'Asiago[2]. Aux Championnats du monde 2015, il est quatrième du sprint classique et médaillé d'argent au sprint par équipes avec Alexey Petukhov.

En 2016, alors moins en verve (19e mondial en sprint), il parvient à gagner son cinquième sprint dans la Coupe du monde (deuxième victoire à part entière) grâce à une dernière ligne droite très rapide face à Ola Vigen Hattestad et Petter Northug[3].

Il est plus loin dans la hiérarchie durant la saison 2016-2017, obtenant ses seuls résultats importants à Pyeongchang, où il est huitième du sprint individuel et troisième du sprint par équipes avec Artem Maltsev. Aux Championnats du monde 2017 à Lahti, pour sa seule course au programme, il est sacré de nouveau sur le sprint par équipes, en compagnie de Sergey Ustiugov. Il s'agit de son dernier podium au niveau mondial.

En novembre 2017, dans le cadre de l'enquête sur le système de dopage en Russie et les Jeux olympiques de Sotchi 2014, il fait partie des athlètes sanctionnés et par conséquent perd sa médaille obtenue aux jeux et est suspendu[4]. Deux mois plus tard, la décision est annulé par le Tribunal arbitral du sport, comme c'est le cas pour sept autres fondeurs[5]. Il n'est cependant pas présent aux Jeux olympiques de Pyeongchang, étant également blessé[6].

À l'issue de la saison 2018-2019, où il n'est pas inclus dans l'équipe nationale, il annonce la fin de sa carrière internationale[7].

En 2020, alors fraîchement retraité de la compétition, il obtient un rôle d'entraîneur de l'équipe chinoise de ski de fond en prépartion des Jeux olympiques de Pékin 2022[8].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Sa première participation aux Jeux olympiques de 2010 a été couronnée d'un titre olympique en sprint en style classique devant son coéquipier Alexander Panzhinskiy et le Norvégien Petter Northug. Lors de l'édition suivante, il remporte avec son compatriote Maxim Vylegzhanin la médaille d'argent du sprint par équipe[9].

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2010
  Vancouver
     
JO 2014
  Sotchi
13e      

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Kriukov

Championnats du mondeModifier

Nikita Kriukov a remporté une médaille de bronze lors du sprint par équipes en 2011 avec comme relayeur Alexander Panzhinskiy. Il avait également pris part aux Mondiaux 2009 mais avait échoué à la 4e place en sprint par équipes avec Andrey Parfenov. En 2013, il réussit le doublé sprint classique-sprint par équipes, tout d'abord en battant le norvégien Petter Northug en finale du sprint et ensuite associé à Alexey Petukhov ils devancent les suédois et les kazakhs en sprint par équipes.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2009
  Liberec
    4e
Mondiaux 2011
  Oslo
     
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
       
Mondiaux 2015
  Falun
  4e    
Mondiaux 2017
  Lahti
     

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Kriukov

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 21e en 2010.
  • 14 podiums :
    • 10 podiums en épreuve individuelle : 2 victoires et 8 troisièmes places.
    • 5 podiums en épreuve par équipes : 1 victoire, 2 deuxièmes places et 2 troisièmes places.

Détail des victoiresModifier

Épreuve / Édition Sprint
libre classique
2013-14   Asiago
2015-16   Stockholm

Victoires dans les courses à étapesModifier

Numéro Date Lieu Discipline Course
1. 17 mars 2010   Stockholm 1 km sprint classique Finales
2. 31 décembre 2011   Oberstdorf 1,2 km sprint classique Tour de ski 2011-2012
3. 30 novembre 2012   Kuusamo 1,4 km sprint classique Nordic Opening 2012


Classements en Coupe du mondeModifier

Nikita Kriukov réalise sa meilleure saison en 2010 avec une 6e place au classement du sprint et une 21e place au général. Il n'a terminé qu'à une reprise à une course par étapes avec une 68e place lors des Finales en 2009.

Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2007 132e 13 - - 64e 13 -    
2008 56e 114 - - 22e 114 - -  
2009 35e 204 - - 10e 204 - 68e  
2010 21e 307 - - 6e 307 - -  
2011 55e 113 - - 19e 113 - - -
2012 34e 287 - - 10e 287 - - -
2013 25e 316 - - 3e 316 - - -
2014 26e 277 - - 5e 277 - - -
2015 41e 159 - - 12e 159 -   -
2016 49e 141 - - 19e 141 -   -
2017 83e 54 - - 36e 54 -  

Légende :

  • — : non participation
  •   : pas d'épreuve

Championnats de RussieModifier

Il est quadruple champion de Russie[6] :

    • De sprint en 2008, 2011 et 2013.
    • De sprint par équipes en 2009.

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :