Ouvrir le menu principal

Night and Day (chanson)

chanson de Cole Porter
Night and Day (chanson)
Original
Titre Night and Day
Compositeur Cole Porter
Parolier Cole Porter
Année
Tiré de Gay Divorce (en)
Analyse
Style Swing, latin
Forme AABC
Mètre 4/4
Versions
Frank SinatraNight and Day1942
Bill EvansEverybody Digs Bill Evans1958

Night and Day est une chanson écrite et composée par Cole Porter pour sa comédie musicale Gay Divorce (en), créée à Broadway en 1932[1].

HistoriqueModifier

La chansons est créée à Broadway par Fred Astaire[1], l'interprète du rôle de Guy Holden dans la production originale. C'est le premier rôle d'Astaire sans sa sœur Adele[2].

Fred Astaire enregistre cette chanson en 1932 avec l'orchestre de Leo Reisman[2]. L'enregistrement est numéro 1 aux États-Unis pendant 10 semaines[3].

La chanson est également utilisée dans l'adaptation cinématographique de la comédie musicale, le film La Joyeuse Divorcée sorti en 1934. C'est d'ailleurs la seule chanson de la comédie musicale originale utilisée dans le film. Le film est le premier à mettre en vedette Fred Astaire et Ginger Rogers[1].

Les instrumentistes ont pris l'habitude de jouer la première moitié de la section A de la chanson (et parfois tout le morceau) sur un rythme latin, avant de revenir au swing. Bill Evans popularise cette approche sur son album Everybody Digs Bill Evans (1958)[4].

AnalyseModifier

Le morceau est construit sur une forme AABC de 16 mesures chacune. La section commence par les mots « Night and Day » ou « Day and Night », le reste étant une simple répétition d'un si  , permettant de mettre en valeur l'harmonie et le rythme[5].

Deux versions de l'origine de cette répétition existent : selon David Ewen (Great Men of American Popular Song, 1972), Cole Porter a eu cette idée au cours d'un voyage au Maroc, en entendant au loin un tambour, en écho aux premières paroles de la chanson (« Like the beat, beat, beat, of the tom-tom; When the jungle shadows fall », « Comme le boum, boum, boum, du tambour ; Quand l'ombre de la jungle tombe »)[2]. Quant à lui, Will Friedwald (Stardust Melodies, 2002) explique que c'est l'écoute du goutte-à-goutte d'un robinet chez des amis qui est à l'origine de l'idée, ce qui fait également écho aux paroles de la chanson (« Like the drip, drip, drip, of the rain drops », « Comme le plic, plic, plic, de la plus qui goutte »)[2].

La seconde partie de la section A est basée sur une basse descendant chromatiquement, ce qui était novateur pour l'époque ; cette progression harmonique est aujourd'hui devenue un cliché, utilisé par de nombreux musiciens pour des « outros »[5].

La partie B alterne entre la tonalité principale et celle une tierce mineure au-dessus. Cette modulation sera fréquemment utilisée pour donner un côté épique à la musique de film, mais elle est assez rare, voire unique, dans le contexte d'une chanson poulaire[5].

Reprises et adaptationsModifier

Version vocaleModifier

La chanson a été adaptée en français par Louis Henneve et Harms Richter sous le titre Tout le jour, toute la nuit.

Version instrumentaleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Night And Day by Frank Sinatra Songfacts », Songfacts (consulté le 20 février 2018).
  2. a b c et d (en) Jeremy Wilson, « Night and Day (1932) », sur jazzstandards.com (consulté le 7 juin 2019).
  3. Joel Whitburn, Joel Whitburn's Pop Memories 1890-1954, Wisconsin, USA, Record Research Inc, (ISBN 0-89820-083-0), p. 37.
  4. (en) Noah Baerman, « Night and Day (1932): Getting Started », sur jazzstandards.com (consulté le 7 juin 2019).
  5. a b et c (en) K. J. McElrath, « Night and Day (1932): Music and Lyrics Analysis », sur jazzstandards.com (consulté le 7 juin 2019).
  6. (en) Billie Holiday - Night And Day / The Man I Love sur Discogs
  7. (en) Frank Sinatra - The Night We Called It A Day / Night And Day sur Discogs
  8. (en) U2 - Night & Day sur Discogs

Liens externesModifier