Ouvrir le menu principal

Nicolas de Verdun (homonymie)

page d'homonymie d'un projet Wikimédia
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes portant le même nom.

Nicolas de Verdun - Plusieurs personnages ont porté ce nom :

  • Nicolas de Verdun (* 1130 à Verdun; † vers 1205, aux environs de Tournai) est un orfèvre actif entre 1181 et 1205 ;
  • Nicolas de Verdun, seigneur de Place, né en 1525. En 1556, il est conseiller secrétaire du roi, trésorier et receveur général des finances extraordinaires et parties casuelles, le 8 mars 1563, il est reçu en l'office de notaire et secrétaire du roi, le 10 juillet 1566 il est reçu commis au contrôle général des finances, puis entre 1567 et 1569, intendant des finances. Il a été marié à Nicole de L'Aubespine (morte en 1565)[1], fille de Gilles de L'Aubespine (frère de Claude de L'Aubespine), seigneur de Verderonne, trésorier des parties casuelles, et de Marie Gobelin, sœur de Claude de L'Aubespine, secrétaire des finances du roi, président de la chambre des Comptes, et de Jean de L'Aubespine, évêque de Limoges en 1583, puis évêque d'Orléans en 1588. Remarié en 1565 avec Catherine Hotman (morte en 1627), fille de Pierre Hotman, seigneur de Fontenay, et de Jeanne Marteau, sœur de François Hotman (elle s'est remariée avec François de Fortia (mort en 1595), seigneur de La Grange, trésorier des Mers du Levant). Il est mort en 1569 ;
  • Nicolas de Verdun[2],[3],[4], fils du précédent, a été reçu conseiller au parlement de Paris en 1583, président premier en la chambre aux requêtes, puis président d'une chambre des enquêtes du parlement de Paris. Il a été premier président du parlement de Toulouse entre 1602 et 1611. Le roi Louis XIII le désigna ensuite premier président du parlement de Paris après la résignation de Achille de Harlay en 1611. Il a laissé la mémoire d'un homme juste et cultivé. Connaissant parfaitement le latin et le grec, il pouvait répondre sur le champ aux harangues faites dans l'une ou l'autre de ces langues. À la fin de sa vie, il se retira dans une maison de campagne près de Paris. Il est mort le 7 mars 1627. Il a été marié en premier mariage à Charlotte du Guai, et en secondes noces à Charlotte de Fonlebon. Il n'a pas eu d'enfants.

Notes et référencesModifier