Nicolas de Crécy

dessinateur, illustrateur, auteur de bandes dessinées
Nicolas de Crécy
Nicolas de Crécy, juillet 2015.jpg
Nicolas de Crécy Août 2016
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
Lyon
Nationalité
Activités
Distinctions

Nicolas de Crécy, né le à Lyon (Rhône), est un auteur de bande dessinée et illustrateur français.

BiographieModifier

Nicolas de Crécy naît à Lyon dans une grande fratrie (qui compte notamment le DJ Étienne, le réalisateur Geoffroy, et le réalisateur Hervé[1]).

Il fait partie de la première promotion de l'École supérieure de l'image d'Angoulême, dont il sort diplômé en 1987. Il travaille ensuite pour les studios Disney de Montreuil, avant de publier en 1991 son premier livre, Foligatto, sur un scénario de Tjoyas, immédiatement salué par la critique.

Suivent le premier tome du Bibendum céleste, et, avec Sylvain Chomet, la série des Léon la came dans la revue (À suivre), dont le deuxième tome obtiendra l'Alph-Art du meilleur album au festival d'Angoulême 1998[2]. Il assure la direction artistique du dessin animé La Vieille Dame et les Pigeons réalisé par Sylvain Chomet en 1998. En 2003, une polémique accompagnera la sortie des Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet, des professionnels de l'animation accusant celui-ci d'avoir plagié le travail de Nicolas de Crécy[3].

En bande dessinée, il a exploré plusieurs pistes, avec une grande maîtrise du dessin et des scénarios complexes et ironiques : couleurs directes (Le Bibendum céleste), noir et blanc rapide (Monsieur Fruit), récit muet (Prosopopus), conte loufoque (Salvatore), autobiographie d’un dessin (Journal d’un fantôme), ou encore un album coédité par le musée du Louvre et Futuropolis, Période glaciaire, qui obtiendra de nombreux prix, et dont les planches originales ont fait l'objet d'une exposition temporaire (Le Petit dessein) au musée du Louvre en 2009.

Par ailleurs, il a été lauréat en 2008 du programme de résidences de la Villa Kujoyama à Kyoto.

En 2015 sort en France La République du catch, pré-publié en épisodes au Japon entre août 2014 et mars 2015 dans la revue Ultra Jump[4].

De mars à août 2016, Le Manchot mélomane, une exposition au centre d’art contemporain de Quimper, Le Quartier, présente une retrospective de son travail graphique et plastique.

En 2019 paraît Visa Transit, bande dessinée autobiographique sur un voyage en voiture de la France à la Turquie en 1986[5].

PublicationsModifier

ExpositionsModifier

  • Nicolas de Crécy, du 5 mars au 31 août 2016, (au Quartier, le centre d'art contemporain de Quimper).
  • Nicolas de Crécy, Le Manchot mélomane, du 21 avril au 14 mai 2017, (à l'occasion du PULP Festival à la Ferme du Buisson, Noisiel, le centre d'art de Marne-la-Vallée).
  • Nicolas de Crécy, Visa Transit, du 10 novembre au 11 décembre 2021 (à la Galerie Barbier, Paris 9ème).

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mousquetaires de la création, Le Monde, 26 juillet 2008.
  2. Mattéo Sallaud, « BD : au festival d’Angoulême, le prix du meilleur album prend du poids chaque année », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  3. Voir la Lettre ouverte de professionnels de l'animation et le travail de comparaison des deux univers graphiques.
  4. Sophie Gindensperger, « La République du catch : Nicolas de Crazy », sur next.liberation.fr, (consulté en )
  5. Frédéric Potet, « BD. Nicolas de Crécy remonte le temps en Citroën Visa », lemonde.fr,‎ (lire en ligne).
  6. Philippe MAGNERON, « De Crécy, Nicolas - Bibliographie, BD, photo, biographie », sur www.bedetheque.com (consulté le )
  7. Romain Brethes, « La bd entre au musée », Le Point,‎ .
  8. maisondelabd.com.
  9. Lauréats du prix Libbylit, sur le site ricochet-jeunes.org.
  10. « Nicolas de Crécy remporte le Prix Vendredi | BoDoï, explorateur de bandes dessinées - Infos BD, comics, mangas » (consulté le )
  11. « Lauréat Prix BD Géographique 2020 »

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier