Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Nicolas Weill

journaliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weill.
Nicolas Weill
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Nicolas Weill est un journaliste français né en 1957.

BiographieModifier

Né à Paris, il est ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1977 Lettres) et titulaire d'un DEA d'histoire contemporaine, ainsi que d'une maîtrise de philosophie consacrée à Husserl. Il a collaboré au Monde de la Révolution française de 1988 à 1990 et à Courrier international de 1991 à 1995. Journaliste au Monde depuis 1995 et collaborateur du Monde des livres depuis 2017, il est notamment l'auteur d'essais historiques sur l'antisémitisme en France.

PublicationsModifier

TraductionsModifier

  • Emmanuel Sivan, Mythes politiques arabes, Paris, Fayard, 1995 (traduit de l’hébreu).
  • Meron Benvenisti, Jérusalem : une histoire politique, Paris, Solin/Actes Sud, 1996 (traduit de l’anglais et de l’hébreu avec la collaboration de Katherine Werchowski).
  • Daniel Blatman, Les marches de la mort : la dernière étape du génocide nazi : été 1944-printemps 1945, Paris, Fayard, 2009 (traduit de l’hébreu).
  • Israel Jacob Yuval, « Deux peuples en ton sein » : juifs et chrétiens au Moyen Âge, Paris, Albin Michel, 2012 (traduit de l'hébreu) - Prix Pierre-Antoine Bernheim 2013.
  • Saul Friedländer, Kafka, poète de la honte, Paris, Seuil, 2014 (traduit de l'anglais).
  • Peter Trawny, La liberté d'errer, avec Heidegger, Montpellier, Indigène, 2014 (traduit de l'allemand).
  • David Grossman, Un cheval entre dans un bar, Paris, Seuil, 2015 (traduit de l'hébreu).
  • Hans Belting, Faces : une histoire du visage, Paris, Gallimard, coll. "Bibliothèque illustrée des histoires", 2017 (traduit de l'allemand).
  • Maurice Samuels, L'invention de la littérature juive en France, Paris, Hermann, coll. « Savoir Lettres », 2017 (traduit de l'anglais).