Ouvrir le menu principal

Nicolas Maurice-Belay

footballeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas Maurice, Maurice et Belay.

Nicolas Maurice-Belay
Image illustrative de l’article Nicolas Maurice-Belay
Maurice-Belay avec les Girondins de Bordeaux en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Bergerac Périgord FC
Numéro 7
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (34 ans)
Lieu Sucy-en-Brie (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Milieu offensif / Milieu relayeur
Parcours junior
Saisons Club
1991-1997 Drapeau : France US Créteil-Lusitanos
1997-2001 Drapeau : France INF Clairefontaine
2001-2003 Drapeau : France AS Monaco
Parcours amateur
Saisons Club
2019- Drapeau : France Bergerac Périgord FC000 0(0)
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2003-2007Drapeau : France AS Monaco026 0(0)
2006-2007 Drapeau : France CS Sedan033 0(0)
2007-2011Drapeau : France FC Sochaux 133 0(4)
2011-2017Drapeau : France Bordeaux 187 (11)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2002-2003Drapeau : France France -17 ans003 0(0)
2003-2004Drapeau : France France -18 ans004 0(0)
2005-2006Drapeau : France France -20 ans005 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 31 janvier 2019

Nicolas Maurice-Belay, né le 19 avril 1985 à Sucy-en-Brie, est un footballeur français qui évolue au poste de milieu de terrain au Bergerac Périgord FC en National 2.

BiographieModifier

Né en 1985 à Sucy-en-Brie, de parents martiniquais, il grandit en région parisienne. Il commence le football à l'âge de six ans et prend sa première licence à l'US Créteil.

Buteur prometteur, il est repéré par les recruteurs de l'AS Monaco à 12 ans. Après quelques sélections pour son département, il part en préformation à l'INF Clairefontaine pour quatre ans où il devient champion de France en 2001 invaincu toute la saison et remporte la Coupe nationale des moins de 15 ans 2000-2001 face à l'AS Saint-Étienne[1]. Il rejoint le centre de formation de l'AS Monaco et signe son premier contrat pro en 2005. Le 6 août 2005, il joue son premier match en Ligue 1 face à l'AJ Auxerre.

Lors de la saison 2006-2007 il est prêté au CS Sedan. Le 22 juillet 2007 il est finalement transféré au FC Sochaux pour 1,8M€ où il signe un contrat de 3 ans.

Le 4 août 2007, il joue son premier match officiel avec Sochaux face au PSG. Le 16 février 2008, il ouvre son compteur de but avec les lionceaux face à Caen.

À l'issue de la saison 2010-2011, il est l'un des éléments clés du dispositif de Francis Gillot lors de la bonne saison de Sochaux en ligue 1 qui emmènera le club franc-comtois en Europa Ligue.

En fin de contrat au FC Sochaux, Nicolas Maurice-Belay s'engage pour trois ans avec les Girondins de Bordeaux le 24 juin 2011[2]. Le milieu de terrain de 26 ans était également convoité par le TFC[3].

Il fait sa première apparition sous les couleurs des Girondins de Bordeaux face à Toulouse lors d'un match amical. Le 30 juillet, il inscrit son premier but sous les couleurs bordelaises lors d'un match amical contre Montpellier.

Le 8 août 2011, il joue son premier match officiel avec les Girondins de Bordeaux face à l'AS Saint-Étienne lors d'une défaite 2 à 1. Malgré le mauvais début de saison des girondins, il réalise de bons débuts et s'affirme comme un joueur clé pour sa nouvelle équipe.

Le 14 janvier 2012, il marque son premier but officiel avec Bordeaux lors de la victoire 2 buts à 1 contre Valenciennes. Le 12 février 2012, il réalise le premier doublé de sa carrière en Ligue 1 face à Lille.

Cette première saison chez les Girondins de Bordeaux sera la plus prolifique de sa carrière, il inscrira un total de 4 buts.

Malgré une saison 2012-2013 moyenne, il remporte le premier trophée de sa carrière avec Bordeaux, en finale de Coupe de France, le club bat Évian TG 3-2. Maurice-Belay sera l’auteur d'une magnifique passe décisive en extérieur du pied pour Cheick Diabaté qui donnera le but victorieux à la 89e minute.

Après 6 saisons passées au club, Maurice-Belay n'est pas prolongé à la fin de la saison 2016-2017 par les Girondins de Bordeaux[4]. En Janvier 2019 le fils du président du club de Bergerac (national 2) apprend en jouant au célèbre jeu Football Manager que le joueur est libre il en informe donc son père qui signera l’ancien Bordelais le 31 janvier.

Le 30 octobre 2019, à l'occasion du tirage au sort du septième tour de la Coupe de France, il annonce officiellement la fin de sa carrière.

Caractéristique techniqueModifier

Joueur à vocation offensive, il peut jouer en tant que milieu voir attaquant. Souvent préféré au poste d'ailier gauche par son entraineur Francis Gillot, sa particularité réside dans son jeu au pied. Il se distingue notamment par ses dribbles très efficaces. Avec Bordeaux, il a réussi 79 dribbles en Ligue 1 pour sa première saison. C'est plus que Gervinho (73), mais beaucoup moins qu'Eden Hazard (101). La saison suivante, il comptabilisera 83 dribbles et se placera à nouveau second derrière Eden Hazard (112). Maurice-Belay est considéré comme l'un des meilleurs dribbleurs du championnat de France[5].

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

Dernière modification le 27 juillet 2015

Club Saison Ligue 1 Coupe de France Coupe de la Ligue Ligue Europa Total
Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts
  AS Monaco 2005-2006 15 0 3 0 4 0 22 0
  CS Sedan 2006-2007 30 0 1 0 31 0
  FC Sochaux 2007-2008 25 1 2 0 1 0 28 1
2008-2009 22 0 1 0 23 0
2009-2010 37 0 4 0 1 0 42 0
2010-2011 37 3 2 0 1 0 40 3
  FC Girondins de Bordeaux 2011-2012 35 4 3 0 1 0 39 4
2012-2013 29 0 5 0 1 0 9 0 44 0
2013-2014 34 3 3 0 2 0 4 0 36 3
2014-2015 32 2 1 0 1 0 0 0 28 2
2015-2016 18 1 0 0 1 0 8 1 27 2
Total carrière 314 14 20 0 14 0 21 1 369 15

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Hamelin & Hugo Lebrun, « Finales jeunes : les sentiers de la gloire », Onze Mondial, no 150,‎ , p. 26-27 (ISSN 0995-6921)
  2. « Bordeaux: Maurice-Belay (Sochaux) s'engage pour 3 ans », sur opl.fr, 24 juin 2011. Consulté le 9 août 2011.
  3. « Maurice-Belay, Toulouse ou Bordeaux », sur sport24.com, 21 juin 2011. Consulté le 9 août 2011.
  4. Rédaction, « Nicolas Maurice-Belay quitte Bordeaux », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mai 2017)
  5. Maurice Belay dribble mieux que Gervinho, sur 10sport.com, 30 octobre 2012.

Liens externesModifier