Ouvrir le menu principal
Nicolas II d'Opava
Mikulas2 1318.jpg
Titres de noblesse
Duc d'Opava (d)
-
Duc de Racibórz (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Église du Saint-Esprit d'Opava (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Adélaïde de Habsbourg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Anne de Racibórz (en)
Q61579106
Jutta Falkenberg (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Religion

Nicolas II d'Opava (nommé aussi en français: Nicolas II de Troppau, Nicolas Ier de Ratibór; tchèque : Mikuláš II. Opavský; polonais : Mikołaj II opawski né vers 12888 décembre 1365) fut duc d'Opava (allemand : Troppau) à partir de 1318 à sa mort et Duc de Ratibór de 1337 à 1365 et burgrave de Kladsko (allemand : Glatz) de 1350 à 1365 et enfin chambellan du royaume de Bohême.

BiographieModifier

Nicolas II d'Opava est un membre de la lignée de Silésie de la dynastie tchèque des Přemyslides. Ses parents sont le duc Nicolas Ier d'Opava, et une certaine Adelheid nièce putative de l'empereur Rodolphe Ier de Habsbourg.

Pendant la succession au trône du royaume de Bohême consécutive à la disparition en 1306 du dernier Přemyslide légitime; Venceslas III de Bohême, il devient un partisan de Jean de Luxembourg qui lui restitue le duché d'Opava et élève le fief en duché independant. Il transfère la résidence ducale de Hradec nad Moravicí (allemand : Grätz) à Opava (allemand : Troppau).

En 1318, il épouse également Anne, l'unique sœur du duc Piast Lech de Racibórz. Comme Lech ne laisse pas d'héritier le Duché de Racibórz, revient à la couronne de Bohême après sa mort en 1336. Le roi Jean Ier de Luxembourg après avoir annexé le duché le 14 janvier 1337 l'attribue à son fidèle vassal Nicolas II. Avec la double possessions que constituent Opava et Ratibór, Nicolas devient l'un des prince les plus puissants de la région du haut Oder et le tentative du roi Casimir IV de Pologne de reprendre Racibórz en 1345 échoue.

Après son acquisition par Nicholas, le duché de Racibórz et le duché d'Opava demeurent sous le régime de l'union personnelle, mais l'implication du duc d'Opava dans les affaires de Silésie s'accroit. En 1337, les ducs d'Opole réclament également Ratibór comme étant les plus proches parents en ligne masculine du défunt duc Lech. Le roi Jean Ier leur cède en compensation la cité morave de Prudnik (allemand : Neustadt). Dans un document daté de 1350, Nicolas II est mentionné comme Burgrave de Kłodzko. En 1355 il avait renoncé à Koźle et Gliwice, qui lui venaient de l'héritage du duc Lech.

Unions et postéritéModifier

Nicolas II se marie trois fois:

Vers 1318 il épouse Anne († vers 1340), une fille du duc Przemyslaw de Racibórz dont plusieurs enfants:

Après le décès d'Anne, Nicolas se remarie en mai 1342-1345 avec Hedwige († 1351-1359), une fille du duc Conrad Ier d'Oleśnica par cette union il a un fils :

En 1360, Nicolas II se remarie avec une troisième épouse, Jutta († 1378), une fille du duc Boleslas l'Aîné de Niemodlin (en allemand: Falkenberg). Cette union produit encore trois enfants:

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Troppau, Jägerndorf, Leobschütz und Ratibor des Stammes der Przemysliden, volume III Tafel 18.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Troppau », p.  2.455-2.456.

Article connexeModifier

Přemyslides

Liens externesModifier