Ouvrir le menu principal

Nicolas Gosse

peintre français
Nicolas Gosse
Louis-Philippe refuse la couronne de Belgique.jpg
Louis-Philippe Ier refuse la couronne offerte par le Congrès belge au duc de Nemours, le 17 février 1831
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître

Nicolas Gosse ou François Nicolas-Louis Gosse est un peintre français né à Paris le , mort à Soncourt-sur-Marne le .

BiographieModifier

Il est le fils de Noël-François Gosse et de Marie Leclerc. Il épouse Cécile-Eugénie-Prudence Lucquin.

Il fut élève de François-André Vincent, qui lui apprit l'art du dessin précis, de la touche brillante et des tons contrastés. Ses portraits sont d'une grande distinction dans la fermeté du graphisme. Les sujets de genre « troubadour » qu'il envoie au Salon de 1808 à 1870 montrent une conception ingénieuse de la composition théâtrale comme le confirment les scènes de l'épopée napoléonienne, et celles du règne de Charles X et de Louis-Philippe (galerie historique de Versailles). Il obtient une médaille de troisième classe en 1819, puis une de seconde classe en 1824. En 1828 il est fait chevalier de la Légion d'honneur puis promu officier en 1870. Source: Dictionnaire des Petits Maîtres de la Peinture (1820-1920) de Pierre Cabanne & Gerald Schurr.

Gosse est l'oncle du peintre Émile Bin (1825-1897), qui fut son élève.

 
Tombe de Nicolas Gosse - Paris, cimetière Montmartre

Il est inhumé au cimetière Montmartre avec son épouse décédée à Paris le 30 octobre 1858.

ŒuvresModifier

Collections publiques:

  • Dijon, Musée Magnin, Portrait du Dr Lachaise en costume turc (1797-vers 1870),1825.
  • Dreux, musée d'art et d'histoire, Portrait de Louis-Philippe à cheval, huile sur toile, 1831.
  • Lisieux, musée d'art et d'histoire Jean Le Hennuyer, évêque de Lisieux, sauve la vie aux protestants de son diocèse[1], 1834.
  • Paris, église Saint-Nicolas-du-Chardonnet : La Vierge triomphante, sainte Anne et saint Joachim (1860).
  • Paris, musée du Louvre, salle Percier, plafonds, médaillons imitant des bas-reliefs.
  • Rennes, Palais de Justice : un grand plafond représentant La Justice et les Vertus, flanqué de quatre écoinçons: la Paix, la Clémence, l'Éloquence, et l'Histoire[2].
  • Vannes, cathédrale, (transept nord) : La Mort de saint Vincent Ferrier à Vannes en 1419, 1845.
  • Versailles, musée national du château de Versailles et de Trianon, Louis-Philippe Ier refuse la couronne offerte par le Congrès belge au duc de Nemours, le 17 février 1831.

Ventes publiques: Paris, dès le 10 mars 1839: Bacchus & Ariane et Pâris & Hélène (deux pendants).

NotesModifier

  1. Cette anecdote est contestée.
  2. Voir culture.gouv.fr pour l'historique de cette commande.

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :