Nicolas Auguste Tissot

cartographe français

Nicolas Auguste Tissot (Nancy, - Voreppe, [1]) est un cartographe français. Il s'est intéressé aux déformations engendrées par les projections cartographiques et a inventé l'indicatrice qui porte son nom.

Nicolas Auguste Tissot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
VoreppeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Indicatrices de Tissot sur une projection de Mercator.

Il fut professeur de mathématiques au Lycée Saint-Louis et examinateur d'admission (répétiteur) à l'École polytechnique[2],[3].

PublicationsModifier

  • M. A. Tissot[4], Mouvement d'un point matériel pesant sur une sphère. Suivi de Sur la détermination des orbites des planètes et des comètes, Paris, Bachelier, (lire en ligne)
  • M.A. Tissot, « Géodésie. Sur les altérations d'angles et de distances dans le développement modifié de Flamsteed », Journal de l'École impériale polytechnique,‎ (lire en ligne)
  • M. A. Tissot, « GÉODÉSIE. — Sur les cartes géographiques. », C.R. Hebd. Seances Acad. Sci., vol. 50,‎ , p. 474 (lire en ligne)
  • M. A. Tissot, « Démonstrations nouvelles du théorème de Legendre sur les triangles sphériques dont les côtés sont très-petits vis-à-vis du rayon de la sphère », Nouvelles annales de mathématiques,‎ (lire en ligne)
  • Auguste Tissot, Mémoire sur la représentation des surfaces et les projections des cartes, Gauthier-Villars, 1881

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Base Léonore
  2. Il y interrogea Henri Poincaré (voir Gaston DARBOUX, « Éloge historique d'Henri Poincaré », (consulté le )).
  3. (notice BnF no FRBNF13597240)
  4. On trouve souvent des M. A. Tissot pour « Monsieur Auguste Tissot » plutôt que des N. A. Tissot (Nicolas Auguste).

Liens externesModifier