Ouvrir le menu principal

Nicolas-Toussaint des Essarts

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Des Essarts.
Nicolas-Toussaint Des Essarts
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité

Nicolas-Toussaint Lemoyne des Essarts ou Desessarts est un bibliographe français né le à Coutances et mort le à Paris.

BiographieModifier

Originaire de Coutances, Nicolas-Toussaint Des Essarts est d'abord avocat puis membre de la première assemblée électorale de Paris en octobre 1790. Libraire place de l'Odéon à partir de 1797, il est l'auteur de plusieurs œuvres juridiques et littéraires et édite de volumineuses compilations dont les plus connues sont :

  • Causes célèbres, 1773-1789 (196 volumes in-12) ;
  • Les Trois théâtres de Paris, ou Abrégé historique de l'établissement de la Comédie française, de la Comédie italienne et de l'Opéra, avec un précis des lois, arrêts, règlements et usages qui concernent chacun de ces spectacles, Paris, Lacombe, 1777, disponible sur Gallica ;
  • Dictionnaire universel de police contenant l’origine et les progrès de cette partie importante de l’administration civile en France..., Paris, Moutard, 1786-1790, 8 vol. in-4°, LXVII-5116 p. (articles « abandon » à « police ») ;
  • Bibliothèque de l'homme de goût, 1798 (3 volumes in-8°) ; refondu en 1808, avec Antoine-Alexandre Barbier ;
  • Les Siècles littéraires de la France, ou Nouveau dictionnaire, historique, critique, et bibliographique, de tous les écrivains français, morts et vivans, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, 1800-1803 (7 volumes in-8°) ;
  • Nouveau dictionnaire bibliographique portatif, ou Essai de bibliographie universelle ; contenant l'indication des meilleurs ouvrages qui ont paru dans tous les genres, tant en France que chez les nations étrangères, anciennes et modernes; précédé d'une nouvelle édition des Conseils pour former une bibliothèque peu nombreuse, mais choisie, Paris, chez l'auteur, 1799 ;
  • Précis historique de la vie, des crimes et du supplice de Robespierre et de ses principaux complices, Paris, Des Essarts, 1797 (3 vol.).
    Robespierre y est décrit comme « le plus hypocrite, le plus lâche, le plus féroce des monstres à figure humaine […], le plus exécrable des tyrans qui ait paru sur la scène du monde pour le malheur de l'humanité » (tome I).

SourceModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier