Niccolo Sanudo Spezzabanda

Niccolo Sanudo Spezzabanda fut co-Duc de Naxos avec son épouse et cousine Fiorenza Sanudo de 1362 à 1371. Il mourut en 1374.

Niccolo Sanudo Spezzabanda
Fonction
Duc de Naxos
Biographie
Décès
Famille
Père
Guglielmazzo Sanudo, Lord of Gridia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Enfant
Armes des Sanudi, ducs de Naxos

FamilleModifier

Il était l'arrière-petit-fils du duc Marco II Sanudo.

La famille Sanudo aurait fourni divers doges et hommes d'État à la Sérénissime[1]. Marco Sanudo, le fondateur de la dynastie, participa à la Quatrième croisade en 1204 puis fonda le Duché de Naxos. Fils puîné du duc Marco II Sanudo, le grand-père de Niccolò, Marco Sanudo obtint des apanages sur l'île d'Eubée[réf. nécessaire]. Lui-même aurait détenu des possessions à Andros[2].

Lorsque la Duchesse de Naxos Fiorenza Sanudo succéda à son père Giovanni en 1362, elle était veuve. Son remariage était une question diplomatique que contrôlaient très étroitement les républiques génoise et vénitienne. Le choix pouvait en effet faire pencher l'équilibre des pouvoirs en Égée en faveur de l'une ou l'autre. Venise envoya une galère à Naxos pour capturer Fiorenza et l'emmener en Crète, où on la persuada d'épouser son cousin Niccolo Sanudo Spezzabanda[3].

Duc de NaxosModifier

Le rapprochement entre les deux parties de la famille et les deux îles fut immédiatement mis à profit par Venise qui utilisa des troupes de Naxos et d'Eubée pour mater une révolte en Crète[3].

Son surnom « Spezzabanda » signifie le « destructeur d'armées ». Il est décrit comme une tornade armée d'une épée lorsqu'il prenait d'assaut une galère turque. On lui attribue la mort de dix capitaines turcs au cours de la même journée. Selon le Père Saulger, les Turcs en prenant la mer adressaient une prière pour être protégés des naufrages et de Spezzabanda[3].

DescendanceModifier

Avec Fiorenza, Niccolo eut au moins deux filles, Maria et Elixa. Il devint tuteur de son beau-fils Niccolo III dalle Carceri (que son épouse avait eu d'un premier mariage) à la mort de Fiorenza en 1371 ; ce dernier concéda l'île d'Andros à sa demi-sœur Maria, ce qui fut le point de départ d'un litige féodal durant de nombreuses années[4].

D'un (ou plusieurs) premier mariage il eut aussi au moins deux fils :

  • Perulachi (un diminutif de Pietro), seigneur d'un fief d'Andros[5]
  • Angeletto, époux d'Alice Premarin[6]

Arbre généalogiqueModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marco Sanudo
Constantinopolitani
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Enrico Dandolo
(doge de Venise)
 
une sœur d'Enrico
 
Pietro Sanudo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bernardo Sanudo
 
Lunardo Sanudo
 
1. Inconnue
 
  Marco Sanudo
1205 ? - 1227 ?
 
2. Une sœur de l'empereur
(latin ou de Nicée ?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
une fille de Macaire
de Sainte-Menehould
 
  Angelo Sanudo
1227 ? - 1262 ?
 
Giovanni Sanudo
(installé en Eubée)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
une fille
∞ Paolo Navigaioso
(seigneur de Lemnos)
 
Marino Sanudo
(apanage de Paros et Antiparos)
∞ Portia da Verona
 
  Marco II Sanudo
1262 ? - 1303
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  Guglielmo Sanudo
1303 - 1323
 
Francesco Sanudo
(apanage de Milos)
∞ Cassandra de Durnay
 
Marco Sanudo
(apanages à Andros et en Eubée)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marco (Marcolino) Sanudo
(apanage de Milos)
 
  Niccolò Sanudo
∞ Jeanne de Brienne
1323 - 1341
 
  Marino et Pietro Sanudo
(chevaliers de Saint-Jean)[réf. nécessaire]
 
  Giovanni Sanudo
1341 - 1362
 
Gugliemo Sanudo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fiorenza Sanudo
 
  Francesco Ier Crispo
1383 - 1397
 
1. Giovanni dalle Carceri
 
  Fiorenza Sanudo
1362 - 1371
 
  2. Niccolo Sanudo Spezzabanda
1362 - 1371
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  Giacomo Ier Crispo
1397 - 1418
 
 
 
 
 
  Niccolo dalle Carceri
1371 - 1383
 
Maria Sanudo
∞ Gaspard Sommaripa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fiorenza Sanudo-Sommaripa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  Famille Crispo
 
 
 
 
 
 

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) J.K. Fotheringham et L.R.F Williams, Marco Sanudo, conqueror of the Archipelago., Clarendon Press, Oxford, 1915.
  • (en) Charles A. Frazee, The Island Princes of Greece. The Dukes of the Archipelago., Adolf M. Hakkert, Amsterdam, 1988. (ISBN 9025609481)
  • Père Robert Saulger, Histoire nouvelle des Ducs de l'Archipel., Paris, 1699. (repris par Louis Lacroix, Îles de la Grèce, 1853 et Ernst Curtius)
  • B. J. Slot, Archipelagus Turbatus. Les Cyclades entre colonisation latine et occupation ottomane. c.1500-1718., Publications de l'Institut historique-archéologique néerlandais de Stamboul, 1982. (ISBN 9062580513)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. J.K. Fotheringham, op. cit., p. 1-12.
  2. D. Jacoby, La féodalité en Grèce médiévale, p. 280
  3. a b et c C. Frazee, op. cit., p. 41.
  4. D Jacoby, La féodalité en Grèce médiévale, p 280
  5. La féodalité en Grèce médiévale, p 282
  6. R-J Loenertz, Les Ghisi, dynastes vénitiens dans l'Archipel (1207-1390), Florence, Olschki, 1975, pp 311-312