Niall Caille mac Áeda

Niall Caille mac Áeda († 846) est issu du Cenél nEógain, 7e roi Ailech en 823 (dans le nord de l'actuelle république d'Irlande) et Ard ri Érenn de 833 à 845[1]

Niall Caille mac Áeda
Fonction
Ard rí Érenn
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Maedhbh (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Teresa d'Aviz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Áed Findliath
Flaithbertach (d)
Oengus (?) (d)
Unknown daughter (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

OrigineModifier

Niall Caille est le fils d’Aed Oirdnide mac Neill Ard ri Érenn de 797 à 819 et le petit-fils de Niall Frossach Ard ri Érenn de 763 à 778. Sa mère est Medb ingen Indrechtaich[2].

Roi d'AilechModifier

Niall apparait pour la première fois dans les Chroniques d'Irlande lors d'un conflit dynastique en 823, quand il dépose son cousin issu de germain Murchad mac Máele Dúin[3],[2] et devient le chef du Cenél nEógain et roi d'Ailech[4].

Son confesseur, l'Abbé du monastère d’Armagh Éogan Mainistrech († 834)[5] est chassé de son siège par Cumuscach mac Cathal Uí Chrimthainn roi d’Airgíalla sur le territoire duquel Armagh est situé et qui soutenait l'évêque[6] Artri mac Conchobair († 833) son rival[7]. En 827 à la tête des clans Ui Neill du Cenél nEógain et Cenél Conaill Niall remporte une importante victoire lors de la bataille de Leth Cam près d'Armagh sur les forces de l'Airgialla et leur allié Muiredach mac Eochaid roi d'Ulaid[2] dans laquelle périssent Cumuscach et Congalach mac Cathal[8]et étend dorénavant la souveraineté de sa dynastie jusqu'à Armagh [2].

Ard ri ErennModifier

Niall est reconnu Ard ri Erenn en 833 après la mort de Conchobar mac Donnchada chef du Clan Cholmáin et « Haut-Roi »[9]. La même année il défait une armée de Vikings qui avaient razzié à Derry, l'église de Saint-Columba [2].

De son père, Áed, Niall avait hérité une forte implication dans l'évolution du royaume de Leinster et il conduit son armée vers le sud dès 835 pour « ordonner » Bróen mac Fáeláin, comme roi provincial du Leinster[10]. Ayant imposé son ordre au Leinster il revient vers le nord et effectue un raid dans le territoire de ses rivaux Uí Néill du Clan Cholmáin, jusqu'à Bodammair dans le comté d'Offaly [2].

Niall doit faire face au défi du roi de Feidlimid mac Crimthain roi de Munster qui revendique lui aussi la suzeraineté sur le sud-ouest de l'Irlande [2]. En 836 Feidlimid capture l'abbé d'Armagh, Forindán, mac Murgile († 852)[11] qui était en visite à Kildare. Ce qui semble à première vue être un défi direct envers Niall, dans sa volonté contrôler Armagh qui le soutenait contre Diarmait ua Tigernáin [2].

En 838 un « rígdál mór » c'est-à-dire une « grande rencontre royale » est organisée entre Niall et Feidlimid [2]. sa localisation est indiquée de manières variées selon les sources Clonfert ou Cloncurry dans le comté de Kildare[12]. On ne connait pas les termes de l'accord entre les deux rois mais Niall se serait soumis à Feidlimid. Les événements postérieurs montrent que rien n'avait été réglé car Feidlimid conduit une expédition jusqu'au centre cérémonial de Tara en 840 et y installe son camp [2].

Niall conduit des raids dans l'actuel comté d'Offaly afin d’empêcher que le prétendant au titre d'Ard ri Erenn puisse y trouver des ressources, dans l'année suivante, une confrontation a lieu avec l'armée de Feidlimid à Mag nÓchtair près de Cloncurry dans le comté de Kildare car il tentait d'imposer sa suzeraineté sur le Leinster [2]. Niall gagne le combat (?) et Fedlimid vaincu (?) se retire et n’inquiètera plus Niall. Feidlimid ne revient jamais dans le nord jusqu’à sa mort en 847. La version des événements présentée par les Annales de Inisfallen est sensiblement différente (C.f Feidlimid mac Crimthain) [2].

En 845 Niall Caille défait les Vikings à Mag nÍtha sur la rivière Finn dans le Comté de Donegal[13]. Cette victoire est le dernier événement de son règne relevé par les annalistes [2]. L'année suivante en 846 il meurt noyé dans la rivière Callan près d’Armagh d'où son surnom de « Niall Caille » et il est inhumé à Armagh[14].

PostéritéModifier

Niall Caille avait épousé Gormfhlaith († 861), la fille de l'Ard ri Erenn Donnchad Midi mac Domnaill dont:

Niall a six autres enfants connus :

  • une fille anonyme qui épouse Conaing de Brega; et cinq fils,
  • Bróen,
  • Dub-indrecht,
  • Óengus,
  • Muirchertach,
  • Flaithbertach dont le fils Ualgarg († 879) est l'ancêtre d' Áed Ua hUalgairg roi d'Ailech en (1064-1067)

Notes et référencesModifier

  1. (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne, A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II, Oxford, Oxford University Press, , 690 p. (ISBN 978-0-19-959306-4), p. 128 Northern Uí Néill: Cenél nEógain Kings of Ailech and High-Kings 700-1083 Genealogical Tables n°2.
  2. a b c d e f g h i j k l et m (en) Benjamin T. Hudson «  Niall mac Áeda [Niall Caille] (d. 846) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  3. un fils de Máel Dúin, fils d'Aed Allan
  4. Annales d'Ulster AU 823.7
  5. également abbé de Clonard en 830
  6. évêque d'Armagh depuis 794 actif comme coarb en 818,823,825
  7. Annales d'Ulster AFM 827.2
  8. Annales d'Ulster AU 827.4
  9. Annales d'Ulster AU 833.3
  10. Annales d'Ulster AU 835.1
  11. également évêque et scribe
  12. Annales d'Ulster AU 838.6
  13. Annales d'Ulster AU 845.6
  14. Annales d'Ulster AU 846.3

SourcesModifier