Niña Pastori

chanteuse espagnole

Niña Pastori de son vrai nom, María Rosa García García (San Fernando, Cadix, ) est une chanteuse espagnole de flamenco.

Niña Pastori
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Pseudonyme
Niña PastoriVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Distinction
Médaille d'Andalousie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Niña Pastori discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Petite fille de la chanteuse de flamenco Inés "la del Pelao", elle a reçu l'influence de Camarón de la Isla et a figuré parmi les chanteurs les plus puristes et les plus innovateurs du flamenco. Grâce à Alejandro Sanz, elle édite son premier disque. Son album de 2006, Joyas prestadas, reprend à sa manière des chansons du répertoire de Joan Manuel Serrat, Alejandro Sanz, Maná, Juan Luis Guerra, Antonio Machín, Manolo García, Luz Casal, Armando Manzanero, Los Chichos ou Marife de Triana.

Depuis , elle est l'épouse du percussionniste de flamenco Julio Jiménez Borja, alias Chaboli qui est également son coproducteur dans la plupart de ses albums. Niña Pastori donne naissance à sa première fille, Pastora, en . Le elle donne naissance à sa deuxième fille María.

Elle fait partie de la distribution de Flamenco, Flamenco, film espagnol réalisé par Carlos Saura, sorti en 2010[1].

DiscographieModifier

  • Entre dos puertos, 1996
  • Eres luz, 1998
  • ' 'Cañaílla, 2000
  • María, 2002
  • No hay quinto malo, 2005
  • Joyas prestadas, 2006
  • Joyas propias, 2007
  • Esperando verte, 2009
  • La orilla de mi pelo, 2011
  • La raiz de mi tierra, 2014 (lila downs y soledad pastorutti)
  • Amame como soy, 2015

DiversModifier

Elle chante une version du Ave Maria de Franz Schubert en 2003 à l'occasion de la visite du souverain pontife Jean-Paul II à Madrid. Cette version sera reproduite dans une réédition de l'album intitulé María sorti en 2006.

Notes et référencesModifier

  1. Flamenco, Flamenco (2010) (lire en ligne)


Article principalModifier

Liens externesModifier