Ngoné Dièye

Linguère Ngoné Dièye
Biographie
Titre complet Linguère Ngoné Dièye
Nom de naissance Ngoné Dièye
Lieu de naissance Sénégal
Enfants Lat Soukabé
(Damel du Cayor)
Héritier Lat Soukabé
Résidence Cayor

La linguère Ngoné Dièye (ou Lingeer Ngoone Jaay en sérère) du Royaume du Saloum, fondatrice de la Dynastie maternelle Geej (ou Guedj) du Cayor et du Baol, est la mère de Lat Soukabé[1]. Elle était une princesse sérère de Saloum de la famille Dièye.

En 1697, André Brue établit une relation de confiance avec la linguère Ngomé Dièye.

Pour établir une correspondance, elle lui envoya un jeune parent, en le priant de le garder auprès de lui, jusqu'à ce qu'il eût appris à parler et écrire la langue française. Ce jeune homme plein d'esprit et de bonne volonté, fut instruit en quelques mois.

André Brue le fit habiller proprement et lui donna un fusil, un sabre, une sagaie, un coffre et des hardes pour le longtemps et le renvoya avec de très beaux présents. Ils eurent une correspondance active et secrète. Tandis qu'elle blâmait son fils le Prince Lat Soukabé Ngoné Dièye Fall 14e Damel du Cayor, de ses excès et de ses emportements, elle lui demandait d'oublier ses injures et de pardonner ses fautes. Elle servait ainsi de médiatrice, et ses négociations furent souvent utile à André Brue, qu'elle considérait comme son enfant.

Voir aussiModifier

Notes & SourceModifier

  1. Institut fondamental d'Afrique noire, Bulletin de L'Institut Fondamental D'Afrique Noire: Sciences humaines, Volume 36, IFAN, (1974), p. 111
  • IFAN (1976), Bulletin de l'Institut français d'Afrique noire: Sciences humaines, Volume 38, p. 480
  • Diome, Fatou, Les Veilleurs de Sangomar, Albin Michel (2019), p. 153, (ISBN 9782226445063) [1] (retrieved February 28, 2020)
  • Buschinger, Danielle, (ed: Jan Willem Kloos; trans: Jan Willem Kloos), pp. 45-46, 51, Van den vos Reynaerde: mittelniederländisch - neuhochdeutsch, Presses du Centre d'Etudes médiévales Université de Picardie (1992), (ISBN 9782901121169)
  • Thomas, Douglas H., Sufism, Mahdism and Nationalism: Limamou Laye and the Layennes of Senegal, Bloomsbury Publishing (2012), p. 60, (ISBN 9781441163516) [2] (retrieved February 28, 2020)
  • Diop, Cheikh Anta, Precolonial Black Africa, (trans. Harold Salemson), Chicago Review Press (1988), p. 150, (ISBN 9781613747452) [3] (retrieved February 28, 2020)
  • Labat, Jean-Baptiste, Nouvele Relation de l’Afrique Occidentale, (Paris: Guilliame Cavelier, 1728), p. 146.
  • Fall, R., (1997), Les souverains sénégambiens et la traite négrièrè: Lat Sukaabe Ngoné Dièye et André Brue, p. 11
  • Anta, Babou Cheikh, Le Jihad de l'âme. Ahmadou Bamba et la fondation de la Mouridiyya au Sénégal (1853-1913), KARTHALA Editions (2011), p. 59, (ISBN 9782811133788) [4] (retrieved February 28, 2020)
  • Histoire du Sénégal du XVe siècle à 1870 de Prosper Cultru - Edition 1910 [5], disponible sur Gallica