Ouvrir le menu principal

Nexans
logo de Nexans

Création 2000
Dates clés 2001 : introduction en bourse
Fondateurs Alcatel-LucentVoir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Christopher Guérin, DG
Forme juridique Société par actions simplifiée unipersonnelleVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Euronext : NEX
Siège social 4 Allée de l'Arche, 92400 Courbevoie - La Défense
Drapeau de France France
Direction Christopher Guérin, DG
Activité Câbles et systèmes de câblage
Produits Câbles pour le bâtiment et les territoires, systèmes de câblage haute tension, réseaux de transmission des données et télécommunications, solutions industrielles (pour les énergies renouvelables, les transports, le secteur pétrolier et gazier, l’automatisation)
Filiales Nexans (United Kingdom) (d), Nexans (Germany) (d) et Nexans (France) (d)
Effectif 26 000
SIREN 393525852[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FR74393525852[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web nexans.com

Capitalisation 1 269 M € en août 2019
Chiffre d'affaires 4 409 M€ EN 2018
Résultat net 14,0 M€ en 2018

Nexans est un acteur mondial de l'industrie du câble avec siège social à Paris, France. Le groupe est présent sur quatre principaux domaines d'activités : bâtiment et territoires (bâtiment, infrastructures locales, villes / réseaux intelligents, e-mobilité), haute tension et projets (fermes éoliennes offshore, interconnexions sous-marines, haute tension terrestre), télécommunications et données (réseaux de télécommunications, transmission des données, FTTX, câblage LAN, solutions pour les centres de données hyperscale), industrie et solutions (énergies renouvelables, pétrole et gaz, les transports routiers, ferroviaires, aériens et maritimes).

Nexans a une présence industrielle dans 34 pays et des activités commerciales dans le monde entier. Nexans emploie 26 000 personnes et a réalisé, en 2017, un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros. L'entreprise est cotée sur le marché Euronext Paris, compartiment A.

Ce groupe s'intéresse aussi aux « protocoles » permettant de rendre le réseau électrique communiquant (haut débit, et compatible avec l'Internet 2.0, ainsi qu'au développement des smart grids afin de faire communiquer des « objets intelligents » (dont « compteurs intelligents ») via le réseau, sans être freiné par les transformateurs électriques.

HistoireModifier

 
Schéma des acquisitions et fusions liées à l'histoire de Nexans

En 1897, la Société Française des Câbles Électriques, Système Berthoud, Borel et Cie est créée. En 1912, la société est acquise par la Compagnie générale d’électricité. En 1917, la société est renommée Compagnie générale des câbles de Lyon.

En 1986, Câbles de Lyon devient Alcatel Câbles. En 1996, d’Alcatel Câbles fusionne avec Alcatel. En 2000, Alcatel Câbles et Composants devient Nexans. En 2001, Nexans est introduit à la Bourse de Paris (Euronext-Paris)[3] et au SBF 120.

En 2008, Nexans acquiert les activités câbles de Madeco, leader du secteur en Amérique du Sud.

En 2009, le Fonds stratégique d'investissement (FSI) prend une participation de 5 % dans le capital. La même année Nexans décide de la fermeture de l'usine de Chauny entrainant la suppression de 220 postes.

En 2012, Nexans acquiert AmerCable, une entreprise américaine spécialisée dans les câbles pour l'industrie énergétique, implantée à El Dorado en Arkansas, pour 275 millions de dollars. Elle acquiert également l'entreprise chinoise Shandong Yanggu Cable Group. Construction d’une nouvelle usine de câbles Extra Haute Tension à Charleston, opérationnelle mi-2014 (Amérique du Nord).

En 2015, dans le cadre d'un plan d'économie, la société va supprimer 478 postes en Europe dont 224 en France[4],[5].

En 2018, Nexans dévoile son plan de transformation et la nouvelle stratégie axée sur l'innovation et les services de gestion d'énergie et de données [6].

Le 24 janvier 2019, le groupe annonce une grande restructuration de ses activités, particulièrement en Europe. 939 postes pourraient ainsi être supprimés principalement en France, Allemagne et Suisse tandis que 296 nouveaux postes seraient créés en Europe également. Nexans justifie cette transformation par la baisse de ses résultats en 2018[7].

FO précise que 158 postes sont menacés en France dont 117 sur le site du siège social à Courbevoie[8].

ActionnairesModifier

Nom Actions %
Invexans 12 610 914 28,7%
Bpifrance Participations 3 363 446 7,65%
DNCA Finance 2 279 888 5,18%
Nexans (employés) 1 454 827 3,31%
Dimensional Fund Advisors 1 352 010 3,07%
Henderson Global Investors 928 964 2,11%
The Vanguard Group 800 458 1,82%
State Street Global Advisors Ireland 734 922 1,67%
Norges Bank Investment Management 709 491 1,61%
Edmond de Rothschild Asset Management 642 612 1,46%

Mise à jour au 27 août 2019[9].

Données financièresModifier

Chiffres clésModifier

Données financières en millions d'euros
Années 2015 2016 2017[10]
Chiffre d'affaires (cours métaux courants) 6 239 5 814 6 370
Marge opérationnelle 195 242 272
Résultat net (196) 60 127
Endettement net 201 411 332

Données boursièresModifier

  • Actions cotées à la Euronext Paris compartiment A
  • Nexans fait partie de l'index SBF 120
  • Code Valeur ISIN = FR0000044448
  • Valeur nominale = 1 euro
Données boursières au 1er janvier
Années 2015 2016 2017[10]
Nombre de titres émis (au 31 décembre) 42 597 718 43 411 421 43 494 691
Résultat net par action (en euros) (4,55) 1,43 3,04


RéférencesModifier

  1. Global LEI index, (base de données web), consulté le  
  2. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le 4 septembre 2019)
  3. « Nexans s'intéresse aux câbles d'énergie de Pirelli », sur lesechos.fr (consulté le 4 décembre 2018)
  4. Le groupe Nexans va supprimer 478 postes en europe dont 224 en France, Le Monde du 12 juin 2015
  5. Nexans prévoit de supprimer 224 postes en France, L'Usine nouvelle du 12 juin 2015
  6. Nexans transforme son modèle de création de valeur, Communiqué du groupe du 9 novembre 2018
  7. « Nexans : 939 postes menacés en Europe », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 24 janvier 2019)
  8. Jean-Michel Bezat, « Le renouveau du câblier Nexans passe par un plan social en Europe », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2019)
  9. Zone Bourse, « actionnaires/liste », sur www.zonebourse.com (consulté le 27 août 2019)
  10. a et b Nexans, Document de référence 2017 [1]

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :