New village

camps d'internement des agriculteurs chinois par les britanniques en Malaisie au XXe siècle

Les Nouveaux villages (anglais : New villages ; (chinois : 新村 ; pinyin : xīn cūn ; malais : Kampung baru), également connu sous le nom de nouveaux villages chinois (anglais : Chinese new villages ; chinois : 华人新村 ; pinyin : huá rén xīn cūn), étaient des camps d'internement créés pendant les dernières périodes de la colonisation de la Malaisie par l'Empire britannique (Malaisie britannique, 1826 – 1957). Ces camps avaient initialement été créés dans le cadre du plan Briggs (en), mis en œuvre à partir de 1950 pour isoler les membres de la guérilla de ceux qui les soutenaient au sein des populations civiles rurales pendant l'insurrection indépendantiste et communiste malaise contre le colon britannique, principalement organisée autour de l'Armée de libération des peuples de Malaisie. La majorité étaient entourés de fils barbelés et de tours de garde pour empêcher les populations de s'en échapper. Les gardes avaient pour ordre de tuer quiconque qui essayait de sortir du camps pendant le couvre-feu[1]. Ces couvres feux pouvaient durer 22 heures par jour[2].

Nouveaux villages
Image dans Infobox.
New Village à Gombak
Présentation
Type
Localisation
Adresse
Coordonnées

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. Peng, Ward et Miralor 2003.
  2. (en) « Malaya (Anti-Terrorist Measures) », sur hansard.parliament.uk, Hansard,

BibliographieModifier

  • Peng Chin, Ian Ward et Norma Miralor, Alias Chin Peng: My Side of History, Singapore, Media Masters, , 268 p. (ISBN 981-04-8693-6)
  • Pamela Colombo, « L’urbanisation forcée comme politique contre-insurrectionnelle », Cultures & Conflits, nos 103-104,‎ , p. 91-110 (DOI 10.4000/conflits.19370, lire en ligne)

Articles connexesModifier